Minorité roumaine de Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Minorité roumaine de Hongrie
Drapeau de Minorité roumaine de Hongrie
Drapeau
Image illustrative de l'article Minorité roumaine de Hongrie
Répartition des groupes roumanophones dans l'ancien Royaume de Hongrie.

Autre(s) nom(s) (hu) Magyarországi román kisebbség
(ro) Minoritatea românească din Ungaria
Représentation institutionnelle
Collectivité de la minorité roumaine de Hongrie
(hu) Magyarországi Román Önkormányzat
(ro) Colectivitatea românească din Ungaria
Rang national
Carte des collectivités de la minorité roumaine en 2010.

La minorité roumaine de Hongrie (en hongrois : Magyarországi román kisebbség ; en roumain : Minoritatea românească din Ungaria) désigne une minorité nationale reconnue officiellement par la loi hongroise sur les minorités nationales et ethniques. Elle dispose d'une réalité statistique lors des recensements de population et d'une réalité juridique à travers les collectivités des minorités (kisebbségi önkormányzat) qui disposent de compétences particulières pour fixer le calendrier de leurs fêtes et célébrations, contribuer à la préservation de leurs traditions et participer à l'éducation publique. Ces collectivités particulières peuvent ainsi gérer des théâtres publics, des bibliothèques, des institutions scientifiques et artistiques, attribuer des bourses d'étude et dispenser de services en direction de leur communauté (aides juridiques notamment).

Histoire[modifier | modifier le code]

La minorité roumaine de l'actuelle Hongrie a la même histoire que la communauté roumanophone de Transylvanie, à ceci près qu'en 1918, lorsque la commission internationale où s'activait Emmanuel de Martonne a tracé la nouvelle frontière entre la Hongrie et la Roumanie, elle est restée sous souveraineté hongroise. De ce fait, tous ses membres sont bilingues.

L'origine de ces roumanophones est sujette à des controverses qui affectent les sciences historiques, humaines et linguistiques, mais découlent du champ politique moderne (XIXe siècle). La « diète documentaire » concernant les années 271-1100 permet beaucoup d'hypothèses et ne facilite pas l'accord entre les historiens hongrois et roumains. Pour les historiens hongrois, les roumanophones de Hongrie sont venus au XVIIIe siècle des montagnes de Transylvanie, dans le cadre du passage de la transhumance et du pastoralisme à la sédentarisation ; en Transylvanie même, leurs ancêtres, venus des Balkans, s'étaient installés au XIIIe siècle à l'appel des rois de Hongrie[1]. Pour les historiens roumains, les roumains de Transylvanie et de Hongrie descendent directement des populations antiques (Agathyrses, Daces, Iazyges), romanisées sur place au IIIe siècle et passées ultérieurement, avec les slaves arrivés au VIe siècle, sous les dominations successives des Avars, des Bulgares et des Magyars[2].

Quoi qu'il en soit, ces controverses n'affectent pas la vie quotidienne des populations, et, avant comme après l'entrée en vigueur, le , de sa nouvelle Constitution, la Hongrie actuelle a « soigné » sa modeste minorité roumaine, attendant la réciprocité pour son importante minorité hongroise de Roumanie, qui compte plus de 1,2 million de personnes.

Socio-démographie[modifier | modifier le code]

Institutions minoritaires[modifier | modifier le code]

Représentation politique[modifier | modifier le code]

Collectivités de minorités[modifier | modifier le code]

Institutions culturelles[modifier | modifier le code]

Institutions religieuses[modifier | modifier le code]

La branche hongroise du Église orthodoxe roumaine est l'évêché orthodoxe roumain de Hongrie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (hu) Kartográfiai Vállalat Szerkesztőbizottsága, Történelmi atlasz a középiskolák számára [« Atlas historique pour les collèges »], Budapest, Kartográfiai Vállalat, (ISBN 963-351-422-3)
  2. André et Jean Sellier, Atlas des peuples d'Europe centrale, La Découverte, Paris, 1991, (ISBN 2-7071-2032-4) et A. Drăgoescu (éd.) Transilvania, istoria României, 2 vol., Cluj, 1997-99

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]