Agathyrses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Agathyrses
Image illustrative de l’article Agathyrses
La steppe eurasienne, habitat des Agathyrses
(ici en Hongrie, dans la Plaine de la Tisza)

Période Antiquité
Ethnie Indo-Européens
Langue(s) Sauromate
Religion Chamanisme, divinités anthropozoomorphes : centaures, chimères, dragons
Région d'origine Steppe de la Tissia, Steppe pontique, steppe eurasienne
Région actuelle Hongrie orientale, Ukraine, Russie méridionale

Les Agathyrses sont un ancien peuple cavalier sarmate des steppes, situés par Hérodote dans la plaine de la Tissia, par Pline l'Ancien dans la Scythie d'Europe, et qui existait encore du temps d'Ammien, qui le place près du Rhas (actuelle Volga). Comme les Scythes et les autres Sarmates, les Agathyrses étaient un peuple nomade voyageant avec ses troupeaux, et les trois auteurs ont probablement raison… selon les saisons. Les Agathyrses devaient probablement longer aussi la route de la soie, car les sources les décrivent comme revêtus de soies bariolées. Pline et Ammien Marcellin disent d'eux qu'ils se colorent les cheveux et le corps en bleu, les plus modestes arborant seulement des marques de cette couleur[1].

Attila les soumit et leur donna un de ses fils pour roi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lagneau Gustave, « Des Alains, des Théiphales, des Agathyrses et de quelques autres peuplades sarmates dans les Gaules », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, no 3, 20e année,‎ , p. 217-226 (DOI 10.3406/crai.1876.68331, lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandru Vulpe, « Les plus anciens témoignages sur les Thraces du nord (point de vue historique et archéologique) », Revue des études sud-est européennes, XXIV-4, 1986, p. 333-342 (en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]