Michel Théron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Théron
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Essayiste, écrivain, professeur, conférencierVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Directeur de thèse
Pierre Laubriet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Michel Théron, né en 1945, est un pédagogue, écrivain et essayiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1968, Michel Théron est reçu au concours de l'agrégation de lettres. Il enseigne la littérature et le latin en tant que professeur de chaire supérieure en khâgne et hypokhâgne[1] au lycée Joffre à Montpellier. Il obtient, en 1982, un doctorat de troisième cycle en littérature française à l'université Paul-Valéry de cette même ville avec un thèse intitulée Le Sentiment du tragique dans le roman naturaliste français (1857-1895) : contribution à une anthropologie historique[2]. Il prépare les candidats à Sciences Po à l'épreuve de culture générale et publie plusieurs ouvrages sur le langage, le style, la rhétorique et la sémiotique ; thèmes en partie réunis en 2004 dans sa conférence : « l’écriture entre amnésie et mémoire »[3]. Il prend sa retraite durant l'année 2005[4].

Depuis 2007, il rédige des chroniques pour l'hebdomadaire d'inspiration chrétienne : Golias Hebdo et Golias Magazine[5].

Auprès de la radio associative montpelliéraine « FM-Plus », il collabore régulièrement, depuis le [6], à plusieurs émissions radiophoniques[7] : « des mots pour le dire », « au détour d’un mot » et « mots de la culture »[6],[8],[9]. La thématique choisie concerne la littérature, la linguistique et la philosophie. Il traite un mot et explore tous ses sens, et contre-sens, son histoire et ses univers[9]. Il élabore une analyse sémantique et linguistique sur l'origine du mot, ses usages passés et contemporains[6].

Michel Théron organise également des rencontres, des séminaires[10] et des conférences[4] sur l’écriture et la stylistique, mais aussi la religion chrétienne et la spiritualité[10], la culture générale, l'art et l'esthétique. Photographe en argentique et numérique, il illustre plusieurs de ses ouvrages de ses réalisations et transmet également ses connaissances en montage vidéo[10].

Réflexions[modifier | modifier le code]

Pour Michel Théron, qui n’est ni théologien, ni historien mais professeur de littérature, Dieu est présence intérieure. Il est vain de chercher en dehors de soi des preuves rationnelles de son existence, ni d’attendre une quelconque révélation. Dans La Source intérieure (2005), il « invite le lecteur à renouer avec la vérité profonde et essentielle qui est en lui et à vivre la religion comme un recueillement en soi »[11].

Dans Les Deux Visages de Dieu (2001), il se livre à une lecture agnostique du Credo de la foi chrétienne. Il remet en cause son unité, y voyant deux textes très différents, qui sont parfois en opposition sur le fonds : le symbole des apôtres (le petit Credo), dit en français, et le symbole de Nicée-Constantinople, dit en latin. Selon lui, chaque texte incarne une posture mentale et existentielle propre. Si les deux postures peuvent être réunies en tout être, l'une finit par prévaloir sur l'autre en fonction de la psychologie de chacun. Selon la géographie, la culture, ces différences donnent lieu à « des christianismes »[12].

Publications[modifier | modifier le code]

(Liste non exhaustive, classée par ordre croissant d'années d'édition. Seuls sont présents les ouvrages issus de dépôts à la BnF et/ou Sudoc).

Ouvrages didactiques, manuels scolaires ou universitaires[modifier | modifier le code]

Ouvrages religieux ou philosophiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Auteur : Michel Théron, publié sur le site des éditions Trédaniel (consulté le 5 juillet 2019).
  2. Michel Théron (Pierre Laubriet (Directeur de thèse)), Le Sentiment du tragique dans le roman naturaliste français (1857-1895) : contribution à une anthropologie historique (Thèse de 3e cycle Litt. et civilis.), Montpellier, , 239 p., 30 cm (SUDOC 009513167) (consulté le 6 juillet 2019).
  3. [PDF] « l’écriture entre amnésie et mémoire », page 16/16, publié le par Michel Théron (Présentation en ligne), sur le site lattes-universite.org (consulté le 5 juillet 2019).
  4. a et b Michel Théron : « Quand les mots disent la quête du sens… », publié le par Anne Heimerdinger, sur le site de l'Église protestante unie de France (consulté le ).
    « Agrégé de lettres, docteur en littérature française, professeur honoraire de Première supérieure et de Lettres supérieures au Lycée Joffre de Montpellier, cet homme plein de surprises n’a pas posé sa réflexion ni sa plume à l’occasion de sa retraite en 2005 ».
  5. Résultats de recherche pour : Michel Théron, publié sur le site de la maison d'édition Golias (consulté le 5 juillet 2019).
  6. a b et c Podcast – Des mots pour le dire #1, publié le sur le site FM-Plus (consulté le 5 juillet 2019).
  7. Auteur – Michel Théron, publié sur le site FM-Plus (consulté le 5 juillet 2019).
  8. Émission – Au détour d’un mot, publié sur le site FM-Plus (consulté le 5 juillet 2019).
  9. a et b Émission – Mots de la culture, publié sur le site FM-Plus (consulté le 5 juillet 2019).
  10. a b et c Catégorie : Essai, biographie, histoire… Michel Théron, publié le sur le site Autour des Auteurs (consulté le 5 juillet 2019).
  11. a et b [Compte rendu] « Chercher Dieu à l'intérieur de soi : Michel Théron invite à la méditation », publié le par Frédéric Amsler, sur le site protestinfo.ch (consulté le 5 juillet 2019).
  12. [Compte rendu] Les deux Visages de Dieu, baglis.tv, 5 octobre 2010.
  13. [recension] Paul Lebeau, « Théron M., Les deux visages de Dieu. Une lecture agnostique du Credo, Paris, Albin Michel, 2001 », Nouvelle Revue théologique,‎ , p. 279-292 (lire en ligne)
  14. Michel Despland - Université Concordia - Université du Québec à Montréal, « Les deux visages de Dieu - une lecture agnostique du Credo », sur religiologiques.uqam.ca,
  15. Robert Maggiori, « Pelote d'essais - Culture », sur next-liberation.fr, .
  16. Guillaume Barou, « Histoire », sur La Croix, .
  17. André Gounelle, « Méandres de l'amour - Éros et Agapè », sur regardsprotestants.com, .

Liens externes[modifier | modifier le code]