Michel Terrot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michel Terrot
Illustration.
Fonctions
Député du Rhône

(28 ans, 11 mois et 28 jours)
Élection
Réélection
Circonscription 12e circonscription
Législature IXe, Xe, XIe, XIIe, XIIIe et XIVe
Prédécesseur Roland Bernard (PS) (Indirect)
Successeur Cyrille Isaac-Sibille

(2 ans, 1 mois et 12 jours)
Élection
Législature VIIIe
Maire d'Oullins

(7 ans, 6 mois et 27 jours)
Prédécesseur Roland Bernard (PS)
Successeur François-Noël Buffet (UMP)
Conseiller général du Rhône
Élu dans le Canton d'Oullins

(5 ans et 9 jours)
Prédécesseur Xavier Hamelin (RPR)
Successeur Gilles Lavache (UDF)
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Lyon (Rhône)
Parti politique LR
Profession Avocat

Michel Terrot (né le à Lyon), est un homme politique français.

Maire d'Oullins de 1990 à 1997, il est aujourd'hui membre du Conseil municipal de la ville. Il a adhéré à l'UMP dès la fondation du parti en 2002.

Député de la 12e circonscription du Rhône de 1986 à 2017, il ne s'est pas représenté et a laissé la place à Jérôme Moroge, son assistant parlementaire qui a été battu[1] par Cyrille Isaac-Sibille, il est aujourd'hui président du groupe d'amitié France – République démocratique du Congo et membre de la commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Michel Terrot commence sa vie politique sous l’étiquette RPR. Il rejoint naturellement l’UMP et Les Républicains lors des changements de noms du parti.

Il soutient François Fillon pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[2].

Fonctions nationales[modifier | modifier le code]

Il est élu pour la première fois député de la 12e circonscription du Rhône en 1986 après que son colistier Michel Noir ai démissionné afin de devenir ministre. Il est réélu à son siège en 1988, 1993, 1997, 2002, 2007 et 2012.

Il est depuis 2007 membre de la commission des affaires étrangères, de quatre groupes d'études (Intégration des personnes fragilisées et handicapées, Marchés, commerce non sédentaire et commerce de proximité, Textile et Tibet).

Il est membre du collectif parlementaire de la Droite populaire.

Il est membre de plusieurs groupes d'amitié. Ainsi, il est président du groupe République démocratique du Congo, vice-président des groupes Cameroun, Centrafrique, Gabon, Togo et secrétaire des groupes République du Congo, Côte d'Ivoire, Madagascar, Niger et Tchad. Michel Terrot est considéré par ses pairs comme l'un des plus grands experts à l'Assemblée Nationale des pays d'Afrique noire.

Il est l'un des députés UMP à voter contre le Pacte budgétaire européen en octobre 2012.

Fonctions locales[modifier | modifier le code]

Parallèlement à sa carrière nationale, il poursuit une carrière locale. Ainsi, il est élu en 1989 au Conseil municipal de la ville d'Oullins dont il devient le maire. Il sera réélu à cette fonction en 1995 mais la quittera pour redevenir simple membre du conseil dès 1997. Il sera réélu au conseil en 2001 et 2008.

Il a par ailleurs été membre du Conseil général du Rhône de 1985 à 1990 et membre de la Communauté urbaine de Lyon depuis 1989.

Fonctions internationales[modifier | modifier le code]

Au niveau international, il est membre de la section française de Assemblée parlementaire de la francophonie et membre du Groupe français de l'Union interparlementaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de l'Intérieur, « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 29 juin 2017)
  2. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]