Michel Kichka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Kichka
Description de cette image, également commentée ci-après

Michel Kichka

Naissance
Liège, Belgique
Nationalité Drapeau : Belgique Belge
Drapeau : Israël israélien
Profession
Distinctions
Signature de Michel Kichka

Michel Kichka, né à Liège en 1954[1], est un auteur de bande dessinée belge et israélien. Il est le fils d'Henri Kichka.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Michel Kichka s'installe en Israël en 1974 et étudie l'Art à l'École des beaux-arts de Bezalel où il deviendra professeur. En Israël, il est l'un des auteurs majeurs de bandes dessinées et de caricature politique[2],[3],[4]. Parmi ses élèves, on retrouve Rutu Modan et Uri Fink (en)[4]. Michel Kichka publie des bandes dessinées en français et en hébreu dans différents médias tels que Le Monde ou TV5[5].

En 2006, il rejoint le mouvement UNRIC (Centre d’information régional des Nations unies): Cartooning for peace. Il est le président de l'Association des caricaturistes israéliens[1].

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

  • Michel Kichka, 2e Génération, ce que je n'ai pas dit à mon père, éditions Dargaud, 2012. Cette bande dessinée raconte la relation que peut entretenir la seconde génération face aux rescapés de la Shoah.

Reconnaissances[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Michel Kichka », Artist's bio, Dafdaf (consulté le 4 décembre 2011)
  2. Yonathan Esternick, « Water colors: An interview with Michel Kichka », NRG Maariv, (consulté le 4 décembre 2011)
  3. a et b Meirav Yedilovich, « Michel Kichka wins Dosh award », Ynet, (consulté le 4 décembre 2011)
  4. a, b et c Tom Spurgeon, « Michel Kichka Wins Chevalier Des Arts Et Des Lettres Honor », Comics Reporter, (consulté le 4 décembre 2011)
  5. Greer Fay Cashman, « Grapevine: Ours and theirs », The Jerusalem Post,‎ (lire en ligne)
  6. « Michel Kichka: Cartooning for Peace », Biography, Cartooning for Peace (consulté le 4 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]