Metallurgical Laboratory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 47′ 22″ N 87° 35′ 58″ O / 41.78944, -87.59944 ()

Norman Hilberry (à gauche), membre du Metallurgical Laboratory, et le physicien Leó Szilárd sur le terrain de football américain qui accueillera la Chicago Pile-1.

Le Metallurgical Laboratory (surnommé Met Lab) est un laboratoire de recherche nucléaire américain qui contribua au projet Manhattan pendant la Seconde Guerre mondiale. Fondé en 1942[1], il fut dirigé par Arthur Compton, un lauréat du prix Nobel de physique et professeur de physique à l'université de Chicago. Le laboratoire fut le premier à créer une réaction en chaîne nucléaire contrôlée grâce à la Chicago Pile-1, construite sur un terrain de football de l'université[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jones 1985, p. 35-36.
  2. (en) DOE, « Metallurgical Laboratory at the University of Chicago », U.S. Departement of Energy,‎ 2013 (consulté le 13 juin 2013)
  3. (en) Richard Melzer, How the Secret of the Atomic Bomb was Stolen During World War II, Sunstone Press,‎ 1999 (ISBN 978-0-86534-304-7, lire en ligne), p. 105

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Vincent Jones, Manhattan : The Army and the Atomic Bomb, Washington, D.C., United States Army Center of Military History,‎ 1985 (OCLC 10913875)