Mercedes de Acosta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un poète image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un poète américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Acosta.
Mercedes de Acosta
Description de l'image Mercedes de Acosta.jpg.
Naissance
Décès (à 75 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais

Mercedes de Acosta (1er mars 1893 - 9 mai 1968) était une poétesse et artiste hispano-américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père cubain et d'une mère espagnole, elle devient vite connue dans le milieu hollywoodien pour ses relations lesbiennes.

Son histoire la plus connue, et la plus intense, fut avec l'actrice Greta Garbo qu'elle rencontra en 1931. Leur séparation en 1944 fut un déchirement pour Mercedes. Elle vécut d'autres liaisons avec notamment Marlène Dietrich, Alla Nazimova, Eva Le Gallienne, Isadora Duncan, Katharine Cornell, Maude Adams et Ona Munson.

En 1960, la publication de ses mémoires, intitulées Here Lies the Heart, fit scandale. Elle y révélait ses nombreuses conquêtes féminines. Beaucoup n'acceptèrent pas de voir leur vie sexuelle étalée sur la place publique.

Sa poésie se compose principalement de trois livres publiés pendant sa vie: Moods (prose poems) (1919), Archways of Life (1921) et Streets and Shadows (1922). Une compilation exhaustive de ces trois livres est apparu pour la première fois en traduction espagnole sous le titre Imposeída (46 poemas)[1].

Elle mourut à l'âge de 75 ans oubliée de tous.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mercedes de Acosta en traje de poeta, par Jesus J. Barquet et Carlota Caulfield, qui ont également fait avec Joaquín Badajoz la traduction poétique, Las Cruces, NM: Eds La Mirada, 2016, (ISBN 978-0-9911325-4-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]