Françoise Bonardel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Françoise Bonardel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Françoise Bonardel est une philosophe française.

Elle a notamment réfléchi sur l'alchimie, l'hermétisme et le bouddhisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégée de philosophie et titulaire d'un doctorat d'État ès lettres et sciences humaines[1], Françoise Bonardel est professeur à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne où elle enseigne la philosophie des religions de 1990 à 2010. Elle est également administratrice de l'Institut d'études bouddhiques[2].

Spécialiste des doctrines de l'hermétisme[3], de l'alchimie et du bouddhisme, sa thèse, intitulée Visions du Grand Œuvre en Extrême-Occident fut dirigée par Gilbert Durand. Soutenue en 1984, cette thèse est remaniée et publiée en 1993 sous le titre Philosophie de l'alchimie : Grand Œuvre et modernité. Ses travaux récents s'orientent vers une étude des finalités de la culture (culture, identité, sagesse)[4]. Il est question d'une troisième voie qui serait proprement européenne, soit la renaissance spirituelle à travers la « grande culture » de la Renaissance et des Lumières, entre ces deux écueils que sont l'enracinement patriotique et le relativisme d'une société de consommation mondialisée[5],[6],[7], [8],[9],[10], [11],[12].

Elle a fait partie du jury de la thèse controversée de sociologie soutenue en 2001 à la Sorbonne par l'astrologue Élizabeth Teissier[13].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'hermétisme, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1985.
  • Philosophie de l'alchimie. Grand Œuvre et modernité, Paris, PUF, coll. « Questions », 1993.
    Thèse d'État remaniée en essai.
  • L'irrationnel, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 1re éd. 1996, 2e éd. 2005.
  • Philosopher par le feu. Anthologie de textes alchimiques, Paris, Seuil, 1998.
  • Transhumances, Saint Clément de Rivière, Fata Morgana, 1999.
  • La voie hermétique, Paris, Dervy, 2002.
  • Les pouvoirs de la musique. À l'écoute du sacré, Paris, Dervy, 2005.
  • Petit dictionnaire de la vie nomade, Paris, Médicis Entrelacs, 2005.
  • Bouddhisme et philosophie. En quête d'une sagesse commune, Paris, L'Harmattan, 2008.
  • Des héritiers sans passé. Essai sur la crise de l'identité culturelle européenne, Chatou, La Transparence, 2010.
  • Triptyque pour Albrecht Dürer. La conversation sacrée, Chatou, La Transparence, 2012.
  • Bouddhisme tantrique et alchimie, Paris, Dervy, 2012, 202 p.
  • Antonin Artaud ou la fidélité à l'infini, Paris, Pierre-Guillaume de Roux Éditions, 2014, 430 p.
  • Prendre soin de soi : Enjeux et critiques d'une nouvelle religion du bien-être, Paris, Almora, 2016, 240 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]