Maruti Suzuki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Maruti Suzuki India
logo de Maruti Suzuki India
Création 1909
Forme juridique Publique
Slogan « Way of Life! »
Siège social Drapeau d'Inde Gurgaon (Inde)
Produits Voitures
Site web marutisuzuki.com
Des policiers indiens à côté d'un véhicule Maruti Suzuki

Maruti Suzuki, du groupe Maruti Udyog, est le premier constructeur automobile indien. Fondé en 1981, il est détenu depuis 2002 à 54 % par le constructeur japonais Suzuki, 25 % par l'État indien, et le solde est coté à la Bourse de Bombay. Il emploie 6 900 personnes en 2011.

Il produit localement la gamme Suzuki, ainsi que quelques variantes pour le marché indien. Il détient 54 % de son marché domestique en vendant 561 822 véhicules sous sa marque durant l'exercice 2005-2006.

Maruti produit également des modèles destinés à l'exportation mais sous les labels Suzuki (Alto) ou Nissan (Pixo).

Historique[modifier | modifier le code]

Le mercredi 18 juillet 2012, de violentes émeutes touchent l'usine de Manesar située au sud de New Delhi. L'enchaînement des violences a débuté après qu'un contremaître a insulté un ouvrier à propos de sa caste (intouchable)[1]. Les ouvriers en colère se plaignaient aussi de leurs conditions de travail, de leurs salaires et du recours, selon eux abusif, à l’intérim. Le directeur est tué par des employés, des dizaines de personnes sont blessés et des bureaux sont brûlés[2]. Sur dénonciation des employeurs, la police indienne arrête 145 ouvriers (dont certains n'étaient pas présents au moment des faits), et plusieurs d'entre eux sont sommés de signer des feuilles en blanc, passés à tabac et torturés. Leurs familles sont également inquiétées[3].

En 2015, lancement des réseaux de concessionnaires premium NEXA.

Modèles[modifier | modifier le code]

Sous logo Maruti[modifier | modifier le code]

Sous logo Suzuki[modifier | modifier le code]

Réseau Nexa[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Bouissou, « Flambée de violence dans une usine Maruti Suzuki de New Delhi », Le Monde,‎
  2. Patrick Garcia, « Inde : les ouvriers Maruti-Suzuki tuent un directeur et brûlent leur usine », sur Caradisiac,‎ (consulté le 24 juillet 2012)
  3. Rapport du 27 septembre 2012 de la People’s Union for Democratic Rights.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]