Transport en Inde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réseau routier, ports et aéroports de l'Inde

Les transports en Inde représentent une part importante dans l'économie indienne, à la mesure de cet immense pays.

La part des transports dans le PIB était de 5,5 % en 2007, la plus grande partie provenant du transport routier[1]

Transports traditionnels[modifier | modifier le code]

Avant l'arrivée des moyens de transports modernes et le développement des infrastructures routières et ferroviaires, les déplacements se faisaient essentiellement à pied, puis à vélo, qui restent encore de nos jours le moyens les plus répandus dans les agglomérations[2]. Des moyens traditionnels comme le rickshaw sont encore utilisés dans la plupart des villes[3].

Rickshaw

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport ferroviaire en Inde.

Indian Railways est une des plus grandes compagnies ferroviaires au monde, et transporte chaque jour 17 millions de passagers et 2 millions de tonnes de marchandises[1].

Les grandes villes sont équipées de métro (Métro de Mumbai, Métro de Jaipur) ou de réseau de tramway (Tramway de Calcutta).

Transport routier[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

La route est le moyen de transport principal en Inde. La densité du réseau est de 0,66 km de route par kilomètre carré, ce qui la place au même niveau que les États-Unis, et bien supérieur à celui de la Chine (0.16) ou du Brésil (0.20).

Transport maritime[modifier | modifier le code]

L'Inde dispose de 12 ports importants, et 187 ports d'importance moyenne, répartis le long de ses 7 500 km de côtes.

Les ports les plus importants sont Chennai, Nhava Sheva (port Jawaharlal Nehru), Kandla, Calcutta, Mumbai, Sikka, et Vishakhapatnam.

Voies fluviales[modifier | modifier le code]

Il existe 14 000 km de voies navigables (fleuves, rivières et canaux), mais le transport fluvial est sous employé.

Gazoduc et pipeline[modifier | modifier le code]

En 2013, il y avait en Inde 13 581 km de gazoduc et 11 069 km de pipeline de produits raffinés.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

L'Inde disposait en 2007 de 125 aéroports, dont 11 aéroports internationaux. 96 millions de passagers ont emprunté ces aéroports en 2006/2007, un trafic en forte augmentation de 31 % par an. En 2013, le nombre d'aéroports est de 346, dont 22 ont des pistes de plus de 3 000 m[4].

Héliports[modifier | modifier le code]

En 2013 il existe 45 héliports en Inde[4]. L'Inde dispose du plus haut hélipad du monde, situé à Sonam à une altitude de 6 400 metres au-dessus du niveau de la mer (21 000 pieds)[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La circulation en Inde avant la révolution des transports, Jean Deloche, École française d'Extrême-Orient, 1980