Martin Landolt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Martin Landolt
Illustration.
Portrait de Martin Landolt
Fonctions
Président du Parti bourgeois-démocratique (PBD)
En fonction depuis le
(7 ans, 2 mois et 15 jours)
Prédécesseur Hans Grunder
Conseiller national
En fonction depuis le
(10 ans, 4 mois et 18 jours)
Législature 48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Näfels
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique PBD
Profession Économiste

Martin Landolt, né le à Näfels et originaire de Glaris Nord, est une personnalité politique suisse, membre du Parti bourgeois-démocratique. Père de trois filles et séparé, il a le grade d'Appointé au sein de l'Armée suisse.

Profession[modifier | modifier le code]

Économiste d'entreprise, il fait sa formation d'employé de commerce auprès de la Banque cantonale de Glaris. Il poursuit sa formation et obtient un diplôme fédéral au sein d'un école supérieure de cadres pour l'économie et l'administration d'économiste d'entreprise (ESCEA). De 2010 à 2013, il est cadre auprès de la banque UBS[1] avant de démissionner.

Biographie politique[modifier | modifier le code]

Martin Landolt est élu en 1998 au Grand Conseil glaronnais sur une liste de l'UDC. De 2003 à juillet 2008, il fut président de la section cantonale de l'UDC et fut président du Grand conseil pour l'année 2006-2007. En juillet 2008, il prend la présidence de la Fraction Libérale[2], fraction politique en dissidence de l'UDC, au Grand conseil glaronais et en août 2008, il devient président de la section cantonale nouvellement créée du Parti bourgeois démocratique, fonction qu'il occupera jusqu'en avril 2012. En octobre 2008, il participe à la création du Parti bourgeois-démocratique et se présente lors d'une élection complémentaire au Conseil national qu'il gagne au second tour, en mars 2009. Il siège alors dans la Commission des Finances (CdF-N)[3] jusqu'en décembre 2011. Réélu en 2011, il siège alors dans deux commissions, aux institutions politiques (CIP-N et aux transports et télécommunications (CTT-N). En mai 2012, à la suite de la démission de Hans Grunder à la Présidence du PBD, il devient président du parti national.

Martin Landolt se distingue en juin 2014 notamment sur le plan sociétal. Alors que des conseillers nationaux de l'UDC font des commentaires homophobes, le Président du PBD, parti qui se définit notamment par son nom en anglais comme conservateur, surprend en prenant publiquement position pour le mariage et l'adoption pour tous tout en dénonçant l'homophobie qui règne à l'UDC[4]. Il positionne ainsi son parti comme étant le premier parti de droite à vouloir une totale égalité des droits pour la communauté LGBT.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]