Marqueur tumoral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marqueur.

Un marqueur tumoral est une molécule qui peut être identifiée afin d’aider à trouver une tumeur.

L'augmentation d'un marqueur tumoral dans le sang n'est pas toujours synonyme de présence ou évolution d'un cancer car ces marqueurs pourraient être élevés dans certaines maladies non cancéreuses, donc, en général, les marqueurs tumoraux ne sont ni spécifiques ni sensibles pour le diagnostic d'un cancer. Malgré leur rôle limité dans le diagnostic de cancer, ils peuvent être utiles pour détecter la récidive d'une maladie cancéreuse après le traitement initial, ou pour surveiller l'efficacité thérapeutique.

Exemples[modifier | modifier le code]

Historiquement c'est la protéine de Bence-Jones qui constitue le premier marqueur tumoral identifié (pour le myélome multiple)[1].

Intérêt[modifier | modifier le code]

Un marqueur tumoral n'est jamais totalement spécifique d'un certain cancer, il ne peut donc pas servir au diagnostic de certitude. Son dosage est intéressant dans le suivi du cancer, car il peut reflèter la masse tumorale : par exemple, si un traitement est efficace, le marqueur devrait diminuer ; si la maladie récidive, le marqueur monte.

Certains marqueurs moléculaires peuvent faire l'objet de ciblage thérapeutique grâce au Profilage moléculaire des tumeurs.

Limites[modifier | modifier le code]

Le marqueur tumoral n'est qu'un des moyens de juger de l'évolution du cancer. Il est parfois pris en défaut : le marqueur semble monter, alors que la maladie ne récidive pas. Il est bien plus important de suivre les symptômes des patients, et d'utiliser conjointement d'autres éléments diagnostiques (radiographies, examen clinique, etc.) que le simple résultat du marqueur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]