Antigène carcinoembryonnaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un antigène carcinoembryonnaire (ACE ; en anglais carcinoembryonic antigen, CEA) est une glycoprotéine impliquée dans l'adhésion cellulaire. Normalement, les ACE sont produits dans les tissus gastrointestinaux au cours du développement fœtal, puis leur production cesse avant la naissance. De ce fait, les ACE ne sont présents qu'à faibles doses (environ 20 ng/mL) dans le sang des adultes en bonne santé[1]. Toutefois, le taux sérique d'ACE augmente dans certains types de cancer, et chez les gros fumeurs[2].

L'ACE a été identifié pour la première fois en 1965 dans des extraits tissulaires de cancer du côlon humain[3]. Plus tard[Quand ?], on a découvert que le sérum d'individus atteints de carcinome colorectal ou autre présentait un taux d'ACE plus élevé que celui des individus sains. De ce fait, le taux sérique d'ACE peut être utilisé comme marqueur tumoral. Il n'est toutefois pas fiable pour le diagnostic car tous les cancers ne produisent pas de hauts niveaux d'ACE. En revanche, le niveau d'ACE revient à la normale dans les 6 semaines suivant une intervention positive, ce qui peut être utilisé pour le suivi thérapeutique de la réponse à un traitement du cancer du côlon, la persistance d'un taux élevé indiquant un risque plus important de récidive[4]. Toutefois, cette dernière pouvant survenir sans augmentation de l'ACE, le dosage seul ne suffit pas comme seul examen de surveillance[5]. Son dosage dans des fluides abdominaux (péritonéal) ou cérébrospinaux permet d'apprécier la dissémination.

L'ACE est exprimé aussi avec d'autres maladies (BPCO, cirrhose, maladie de Crohn) et chez les gros fumeurs[6].

L'ACE et les gènes apparentés de la famille de l'ACE (ACE, CA 125, CA 15.3, CA 19.9etc.) appartiennent à la superfamille des immunoglobulines. Ce sont des glycoprotéines qui s'ancrent sur le glycosylphosphatidylinositol (GPI) de la surface des cellules et dont les glycoformes sialofucosylées spécialisées servent de coordinat aux L-sélectines et E-sélectines du cancer du côlon, et qui peuvent jouer un rôle déterminant dans la dissémination des métastases[7],[8],[9].

Immunologiquement, elles sont caractérisées comme membre du cluster de différenciation CD66 . Ces protéines incluent CD66a, CD66b, CD66c, CD66d, CD66e, CD66f.

Chez les humains, la famille des antigènes carcinoembryonnaires comprend 29 gènes, dont 18 sont exprimés normalement[10]. Les gènes suivants encodent des protéines d'adhésion cellulaire associées aux antigènes carcinoembryonnaires : CEACAM1, CEACAM3, CEACAM4, CEACAM5, CEACAM6, CEACAM7, CEACAM8, CEACAM16, CEACAM18, CEACAM19, CEACAM20, CEACAM21.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gan N, Jia L, Zheng L, « A sandwich electrochemical immunosensor using magnetic DNA nanoprobes for carcinoembryonic antigen », International Journal of Molecular Sciences, vol. 12, no 11,‎ , p. 7410–23 (PMID 22174606, PMCID 3233412, DOI 10.3390/ijms12117410)
  2. Duffy MJ, « Carcinoembryonic antigen as a marker for colorectal cancer: is it clinically useful? », Clinical Chemistry, vol. 47, no 4,‎ , p. 624–30 (PMID 11274010, lire en ligne)
  3. (en) P Gold et SO Freedman, « Specific carcinoembryonic antigens of the human digestive system », J Exp Med, vol. 122,‎ , p. 467-481.
  4. Konishi T, Shimada Y, Hsu M et al. Association of preoperative and postoperative serum carcinoembryonic antigen and colon cancer outcome, JAMA Oncol, 2018;4:309-315
  5. Nicholson BD, Shinkins B, Pathiraja I et al. Blood CEA levels for detecting recurrent colorectal cancer, Cochrane Database Syst Rev, 2015;10(12):CD011134
  6. (en)Quest diagnostic.
  7. Thomas SN, Zhu F, Schnaar RL, Alves CS, Konstantopoulos K, « Carcinoembryonic antigen and CD44 variant isoforms cooperate to mediate colon carcinoma cell adhesion to E- and L-selectin in shear flow », The Journal of Biological Chemistry, vol. 283, no 23,‎ , p. 15647–55 (PMID 18375392, PMCID 2414264, DOI 10.1074/jbc.M800543200)
  8. Konstantopoulos K, Thomas SN, « Cancer cells in transit: the vascular interactions of tumor cells », Annual Review of Biomedical Engineering, vol. 11,‎ , p. 177–202 (PMID 19413512, DOI 10.1146/annurev-bioeng-061008-124949)
  9. Thomas SN, Tong Z, Stebe KJ, Konstantopoulos K, « Identification, characterization and utilization of tumor cell selectin ligands in the design of colon cancer diagnostics », Biorheology, vol. 46, no 3,‎ , p. 207–25 (PMID 19581728, DOI 10.3233/BIR-2009-0534)
  10. Hammarström S, « The carcinoembryonic antigen (CEA) family: structures, suggested functions and expression in normal and malignant tissues », Seminars in Cancer Biology, vol. 9, no 2,‎ , p. 67–81 (PMID 10202129, DOI 10.1006/scbi.1998.0119)

Lien externe[modifier | modifier le code]