Tumeur de la trachée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une tumeur de la trachée est une tumeur des voies respiratoires intéressant la trachée. Il s'agit de tumeurs rares, avec 2 à 6 nouveaux cas pour 100 000 personnes chaque année[1],[2]. Elles sont le plus souvent bénignes chez l'enfant et malignes chez l'adulte.

Types histologiques[modifier | modifier le code]

Tumeurs primitives[modifier | modifier le code]

Chez l'adulte, les tumeurs de la trachée sont malignes dans environ 90 % des cas[3]. Parmi les cancers naissant de la trachée, le carcinome adénoïde kystique et le carcinome épidermoïde sont les plus fréquents[4],[1], constituant chacun environ un tiers des diagnostics[1]. Les tumeurs malignes de la trachée font partie des cancers des voies aérodigestives supérieures[5].

Au contraire, chez l'enfant, les tumeurs de trachée sont plus souvent bénignes[1].

Tumeurs secondaires[modifier | modifier le code]

Des tumeurs de voisinage peuvent également infiltrer et envahir la trachée, notamment les cancers de l’œsophage et du poumon, mais aussi les adénopathies médiastinales[3].

Signes cliniques[modifier | modifier le code]

Le développement de la tumeur dans la lumière de la trachée entraîne une perte de calibre pouvant aller jusqu'à l'obstruction. La sténose trachéale se manifeste par un stridor ou un wheezing pouvant, en cas d'obstruction majeure, se compliquer d'asphyxie[1].

L'irritation de la muqueuse et son envahissement déclenchent des réflexes de toux, et l'ulcération muqueuse entraîne des expectorations de sang rouge d'abondance variable, allant des crachats striés de quelques filets de sang au saignement important[1]. En fibroscopie, elles apparaissent comme un épaississement de la muqueuse, parfois bourgeonnante et ulcérée[3].

L'envahissement des structures adjacentes peut entraîner d'autres symptômes : dysphonie avec voix bitonale en cas d'envahissement du nerf laryngé récurrent et dysphagie en cas d'envahissement de l'œsophage[1].

Diagnostic[modifier | modifier le code]

La radiographie thoracique est peu contributive et la tomodensitométrie lui est préférée[1]. La fibroscopie bronchique, en permettant la réalisation de biopsies, est utilisée en routine. L'échoendoscopie bronchique permet d'évaluer l'envahissement local.

Traitement[modifier | modifier le code]

En cas de sténose, la bronchoscopie rigide permet la désobstruction de la lumière trachéale avec au besoin la mise en place d'une prothèse. La chirurgie (résection-anastomose de trachée) est réservée aux tumeurs à un stade localisé, sans envahissement ganglionnaire ni des organes adjacents. Dans les tumeurs malignes, la radiothérapie est souvent utilisée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Paolo Macchiarini, « Primary tracheal tumours », The Lancet Oncology, vol. 7,‎ , p. 83–91 (ISSN 1470-2045 et 1474-5488, DOI 10.1016/s1470-2045(05)70541-6, lire en ligne)
  2. (en) C. Paul Yang, Richard P. Gallagher, Noel S. Weiss et Pierre R. Band, « Differences in Incidence Rates of Cancers of the Respiratory Tract by Anatomic Subsite and Histologic Type: An Etiologic Implication », Journal of the National Cancer Institute, vol. 81,‎ , p. 1828–1831 (ISSN 0027-8874 et 1460-2105, PMID 2585530, DOI 10.1093/jnci/81.23.1828, lire en ligne)
  3. a, b et c M. Hitier, M. Loäec, V. Patron, E. Edy et S. Moreau, « Trachée : anatomie, physiologie, endoscopie et imagerie », EMC - Oto-rhino-laryngologie, Elsevier BV, vol. 8, no 2,‎ , p. 1-18 (ISSN 0246-0351, DOI 10.1016/s0246-0351(12)55897-6, lire en ligne).
  4. (en) Hermes C. Grillo et Douglas J. Mathisen, « Primary tracheal tumors: Treatment and results », The Annals of Thoracic Surgery, vol. 49,‎ , p. 69–77 (ISSN 0003-4975, DOI 10.1016/0003-4975(90)90358-d, lire en ligne)
  5. INCa, « Les traitements des cancers des voies aérodigestives supérieures », sur e-cancer, (consulté le 4 juillet 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Henning A. Gaissert et Douglas J. Mathisen, « Primary tumors of the trachea », dans G. Alexander Patterson, Joel D. Cooper, Jean Deslauriers, Antoon (Toni) E. M. R. Lerut, James D. Luketich, Thomas W. Rice et F. Griffith Pearson, Pearson's Thoracic and Œsophageal Surgery, Philadelphia, Churchill Livingstone, 2008, 3e éd. (ISBN 978-0-443-06861-4).
  • (en) Dennis A. Wigle et Shaf Keshavjee, « Upper airway tumors: secondary tumors », dans G. Alexander Patterson, Joel D. Cooper, Jean Deslauriers, Antoon (Toni) E. M. R. Lerut, James D. Luketich, Thomas W. Rice et F. Griffith Pearson, Pearson's Thoracic and Œsophageal Surgery, Philadelphia, Churchill Livingstone, 2008, 3e éd. (ISBN 978-0-443-06861-4).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]