Mark Ashton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mark Ashton
Mark Ashton en 1986
Mark Ashton en 1986

Naissance
Oldham, Lancashire, Angleterre
Décès (à 26 ans)
Londres
Origine Royaume-Uni
Cause défendue Droits des homosexuels
Autres fonctions Lesbians and Gays Support the Miners 1984-1985 (co-fondateur), Ligue des jeunes communistes britanniques (en) 1982-1987 (secrétaire général 1985-1986)

Mark Christian Ashton (OldhamLondres) est un militant des droits des homosexuels, membre du Parti communiste de Grande-Bretagne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Mark Ashton grandit à Portrush (comté d'Antrim en Irlande du Nord). Il a étudié à l'ancien Northern Ireland Hotel and Catering College (en) de Portrush, avant de déménager à Londres en 1978. Richard Coles écrit au sujet de cette période : « Mark a également travaillé pendant un certain temps comme barman au Conservative Club (en) à King’s Cross, ou, plutôt, comme une serveuse de bar, travesti, avec une perruque ruche blonde. Je ne fus jamais sûr si les clients ont compris qu'il était en réalité un homme » (« Mark also worked for a while as a barman at the Conservative Club in King’s Cross, or, rather, as a barmaid, in drag, with a blonde beehive wig. I was never sure if the patrons worked out that he was really a man ») [2].

En 1982, il a passé trois mois au Bangladesh pour rendre visite à ses parents, son père y travaillant dans l'industrie des machines textiles. Ce séjour dans un pays frappé par la famine et l’extrême pauvreté le marque profondément [3]. À son retour, il se porte volontaire pour la permanence téléphonique London Lesbian and Gay Switchboard (en), il soutient la Campagne pour le désarmement nucléaire[4] et rejoint la Ligue des jeunes communistes britanniques (en)[1]. En 1983, il apparaît dans le film du Lesbian and Gay Youth Video Project Framed Youth: The Revenge of the Teenage Perverts (en)[5], un documentaire qui a remporté le Grierson Awards (en) 1984 du Meilleur documentaire[6].

Il a formé, avec son ami Mike Jackson, le groupe de soutien Lesbians and Gays Support the Miners (LGSM), après que les deux hommes eurent recueilli des dons pour les mineurs en grève à la marche Lesbian and Gay Pride de 1984 à Londres. Alors que le gouvernement envoie la nouvelle police anti-émeutes et les bobbies à cheval affronter les grévistes, Mark Ashton organise des concerts de charité, avec les groupes comme Bronski Beat de Jimmy Somerville. LGSM verse l’argent récolté aux mineurs[7].

Son militantisme contribue à sensibiliser la gauche britannique à la question des droits LGBT. En 1985, pour la première fois, le Parti travailliste met aux voix une motion défendant l’égalité des droits pour les personnes homosexuelles. C’est notamment le vote du syndicat des mineurs et de ses alliés qui permet son adoption[7].

Après LGSM, il s'implique dans le collectif Red Wedge (en)[2] et devient secrétaire général de la Young Communist League de 1985 à 1986.

Diagnostiqué malade du sida, Mark est admis au Guy's Hospital le et meurt 12 jours plus tard d'une pneumocystose[8]. Sa mort a provoqué une réponse significative de la communauté gay, en particulier aux occasions de l'annonce de son décès et lors de ses funérailles au cimetière de Lambeth (en)[9],[10].

Héritage moral[modifier | modifier le code]

En sa mémoire, le Mark Ashton Trust a été créé pour recueillir des fonds pour les personnes atteintes du VIH, et, en 2007, il avait levé 20 000 £[8],[10]. Depuis 2008, le Terrence Higgins Trust a inclus le Mark Ashton Red Ribbon Fund, qui avait recueilli, en 2015, plus de 21 000 £[11]. Mark Ashton a également un panneau sur le Patchwork des noms [12],[3] et une plaque, depuis , à l'entrée du siège londonien du Terrence Higgins Trust[13].

La ballade For a Friend (en) dans l'album Red du duo britannique pop The Communards a été écrite en sa mémoire[14]. Mark Ashton était un ami de Jimmy Somerville et Richard Coles[15]. Mark Hooper dans The Rough Guide to Rock écrit que ce morceau pourrait être « l'instant le plus passionné » de Somerville[14]. For a Friend atteint le 28e rang au hit-parade britannique[16].

Le film de Constantínos Giánnaris Jean Genet Is Dead (1989)[17] est dédié à sa mémoire[18].

Les activités du groupe londonien des LGSM ont été mises en scène dans Pride, un film sorti en , dans lequel Mark est joué par Ben Schnetzer (nommé comme Meilleur acteur dans un second rôle aux British Independent Film Awards pour ce rôle). Le rôle d'Ashton dans les LGSM a été rappelé dans une série d'entretiens avec certains de ses autres membres préalablement à la sortie du film[19]. Cependant, son adhésion à la Ligue des jeunes communistes n'a pas été mentionnée dans le film pour éviter d'indisposer le public américain[20].

Le , le Conseil de Paris attribue au jardin jouxtant l’hôtel d'Angoulême Lamoignon la nouvelle dénomination de « Jardin de l’Hôtel Lamoignon - Mark-Ashton », en sa mémoire[21],[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]