Marie-Paule Nègre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Paule Nègre
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Marie-Paule Nègre est une photographe professionnelle française, née le à Paris.

Elle a été lauréate du prix Niépce en 1995.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Paule Nègre réalise des reportages sur le monde de la musique en général et plus particulièrement sur le Jazz.

De 1975 à 1980, elle produit six films vidéo sur le jazz.

Elle développe un travail important sur la pauvreté en France, comme avec son travail Contes des temps modernes ou la misère ordinaire.

Elle collabore avec l'écrivain Pierre Guicheney pour un travail au long cours sur quelques habitants du bocage mayennais « À la folie, secrets de la mémoire paysanne » (1999-2000).

Elle réalise également une œuvre de portraitiste, ayant saisi sur le vif plus de 150 artistes travaillant à Paris ou en Île-de-France.

Marie-Paule Nègre fait partie de la Fondation Leica depuis 1983 et est cofondatrice de l'agence photographique Métis. Elle publie régulièrement dans les grands journaux nationaux (Libération, Marie Claire, Elle, Cosmopolitan, etc.)

Marie-Paul Nègre compte dans son portfolio des articles dans les magazines Chasseur d'Images et Réponses Photo[1] entre autres. Elle partage sa vie avec le photographe Luc Choquer[2].

Prix[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Reportages, projets[modifier | modifier le code]

Rue de Lappe, L'URSS de la Perestroïka, Architecture et lycées en Île-de-France, Le Sport en Seine-Saint-Denis

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages personnels
  • Hortillons, hortillonnages, éditions des Trois Cailloux, Amiens, 1984
  • Alliance sur Mireille Nègre, éd. DDB, 1985
  • L'Anniversaire de l'infante, édité par la ville de Pantin, 1987
  • L'Eau, l'Homme, les Énergies, éditions Caisse centrale d'activités sociales, 1994
  • Les Envols d'Andilly, éditions Caisse centrale d'activités sociales, (ASIN B000X6BHCQ), 1995
  • À la Folie, secrets de la mémoire paysanne, avec Pierre Guicheney, éd. Siloë, Laval, Nantes, 2000 (ISBN 978-2-84231-135-3)
Ouvrages collectifs
  • Le Portrait comme paysage, le paysage comme portrait, catalogue aux éditions OFAJ et DFJW, 1982.
  • Jazz et photographie, éditions Musée d'Art Moderne et Paris Audiovisuel, 1984
  • Vivre en maillot de bains, éditions Profem, 1986
  • Nues, éd. Contrejour / Angénieux, 1986
  • Swimmers, Aperture, 1988
  • Trois jours en France, éd. Nathan, 1989
  • 20 ans de photographie créative en France, par Gilles Mora, 1989
  • Un couteau dans la photo, Agnès B. Fraternité, Albin Michel. Carnets de scène, Kelemenis, éd. Agora d'Evry, 1990.
  • L'Europe de l'autre côté des étoiles, éd. Secours Populaire Français, 1991
  • Traits d'union, Petits Frères Idéodis. Première photo, agnès b., 1992
  • Profession enseignant, éd. Nathan, Paris, 1993 (ISBN 978-2-09-282545-7)
  • L'Esprit Métis, édition Château d'eau de Toulouse. « Portraits de Mots », éd. Alphagram/Bordas, 1994
  • Paris la nuit, les photographes de Métis, éd. Paris-Musées, 1994
  • Europe rurale 1994, regards hors des villes, éd. Filigrane, 1994
  • Est-ce ainsi que les hommes vivent, éditions Marval, 1996

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Regards : Marie-Paule Nègre "à fleur de l'eau" », Réponses Photo, no 66,‎ (ISSN 1167-864X)
  2. a et b « La Galerie Rouge : Moments de Grâce : Luc Choquer », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le )
  3. Ordre des Arts et des Lettres

Liens externes[modifier | modifier le code]