Pierre Guicheney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guicheney.
Pierre Guicheney
Pierre Guicheney Nigeria.png
Pierre Guicheney et Malika Lasfar en tournage au Nigéria
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Pierre Guicheney, né en 1954 au Bourgneuf-la-Forêt (Mayenne), est écrivain et réalisateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation théâtrale et anthropologique au Teatr Laboratorium de Jerzy Grotowski (1978-1981, Pologne, Inde, Italie), Pierre Guicheney participe à la création en Italie du collectif artistique Gruppo Internazionale l’Avventura (1981-1983)[1]. Il commence en 1981 des recherches toujours en cours avec la confrérie Gnawa du Maroc. Il travaille quelques années pour le cinéma et la télévision à Cinecittà et alentours : doublage, sous-titrage du patrimoine cinématographique italien, production, art vidéo (Rome, 1984-1993). De retour en France en 1994, il entame un long cycle de recherches et de créations (articles, livres, films documentaires, expositions) sur la mémoire populaire, le folklore et les traditions de guérissage en Mayenne. Reporter indépendant pour Géo Magazine de 1995 à 2008, il parcourt l'Europe, l'Afrique et l'Amérique du Sud. La rencontre de Susanne Wenger et des artistes yoruba du New Sacred Art[2] en 1997 au Nigeria marquera le début d'un autre cycle de travail inspiré par les arts sacrés yoruba. Auteur de livres à forte empreinte documentaire et anthropologique souvent réalisés en collaboration avec des photographes, il crée des films documentaires pour différentes chaînes de télévision françaises depuis 1997. Livres publiés aux éditions Accademia University Press, Adams, Aubanel, Ennoïa, Hermé, Hoebeke, La Martinière, Le Chêne, Sensibili alle foglie, Siloë, Terre de brume. Films diffusés sur France 3, France Ô, LMTV, TLT, Medisat.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Actions dans la ville (Azioni nella citta), documentaire, 50 min, coauteur avec Pascal Deligné.
  • 1997 : Pierre Verger, le regard retourné, documentaire, 26 min, coauteur avec Pascal Dibie.
  • 1999 : Le bal des génies documentaire, 52 min[3].
  • 2001 : La Main chaude, documentaire, 52 min.
  • 2002 : Un monde presque parfait, documentaire, 52 min.
  • 2003 : La Main d'or, documentaire, 63 min.
  • 2005 : Des Gnawa dans le bocage, documentaire, 52 min.
  • 2007 : La Dame d'Osogbo, documentaire, 76 min[4],[5]
  • 2009 : Osun Osogbo, la forêt et l'art sacrés des Yoruba, documentaire, 52 min[6].
  • 2010 : Jean-Loup Trassard, comme un ruisseau mayennais, documentaire, 77 min et 52 min[7].
  • 2015 : Du fil au flou - Laval au carrefour des toiles, documentaire,73 min[8].
  • 2016 : Ancestors from beyond the sea, création documentaire,90 min[9].
  • 2018 : Hospitalières et suppliantes, documentaire, 52'[10].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Storia di Bilal, Sensibili alle foglie, Rome 1989.
  • On se meurt apprenti, Terre de Brume, 1997 - Ennoïa, 2002.
  • À la Folie - Secrets de la mémoire paysanne (avec la photographe Marie-Paule Nègre), Siloë, 2000.
  • La Caravane de sel (avec le photographe Jean-Luc Manaud), Hoëbeke, 2002.
  • Paris, la balade des clochers (avec le photographe Michel Setboun), Hermé, 2004 - Abrams Books, New York, 2006[11].
  • Hier, nos campagnes, Aubanel, 2005 - La Martinière, 2011.
  • Chroniques Sahariennes (avec le photographe Jean-Luc Manaud), Le Chêne, 2006.
  • La Conférence des sept parfums, Accademia University Press, 2017[12].
  • New York Photo/Graphies, La Martinière, 2019[13].

Expositions et événements[modifier | modifier le code]

  • Actions dans la ville - Azioni nella città, œuvre-voyage guidée par le Gruppo Internazionale l'Avventura (Italie, 1984)[14]
  • Images d'un Monde, Mémoires du Pays de Loiron, exposition photographique itinérante(1996-1997, Mayenne).
  • Les veillées, expositions photographiques et soirées de contes d'après On se meurt apprenti (1998-2000, Mayenne).
  • À la Folie, avec la photographe Marie-Paule Nègre, exposition (2000, Sainte Suzanne, Mayenne; Vivoin, Sarthe).
  • À la Folie : secrets de la mémoire paysanne, avec la photographe Marie-Paule Nègre, exposition pour les Galeries Fnac (2000-2003).
  • Le Bus des Génies, création documentaire (Mayenne mars 2005, La Villette, juin 2006), coréalisation avec Sylvain Grolleau[15].
  • Comme un ruisseau mayennais, Jean-Loup Trassard écrivain photographe, une anthologie, exposition (2010, Mayenne - 2011, Nantes)[16].
  • L'année Jean-Loup Trassard en Mayenne, évènement (2010)[17],[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le chant du tambour, article de Pierre Guicheney sur le site de la revue Tiens, etc...
  2. Le New Sacred Art et la forêt sacrée d'Osun Osogbo sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco
  3. Le Bal des génies sur le site du CNC
  4. La Dame d'Osogbo sur le site du Centre du patrimoine mondial de l'Unesco
  5. La Dame d'Osogbo présentée au musée du Quai Branly
  6. Dominique Juhé-Beaulaton, « Osun Osogbo, la forêt et l’art sacrés des Yoruba », sur Les bois sacrés en Afrique (consulté le 16 septembre 2019)
  7. « Jean-Loup Trassard, comme un ruisseau mayennais dans le catalogue de la Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou », sur www.cataloguenational.fr (consulté le 5 mars 2016)
  8. « Pierre Guicheney, cinéaste bourlingueur », sur Ouest-France.fr, (consulté le 16 septembre 2019)
  9. « Conference of 7 Perfumes: Ancestors from Beyond the Sea | Theatre Olympics 2016 », sur www.theatreolympics2016.pl (consulté le 16 septembre 2019)
  10. « Hospitalières et suppliantes », sur www.etonnants-voyageurs.com (consulté le 16 septembre 2019)
  11. La Balade des clochers vue par le magazine Paris Capitale
  12. Jean-François Vallée, « Pierre Guicheney, un voyageur du monde invisible », sur Ouest-France.fr, (consulté le 16 septembre 2019)
  13. https://livre.fnac.com/a13512946/Michel-Setboun-New-York-Photographies
  14. Le film Actions dans la ville sur le site de la revue Tiens, etc
  15. Le Bus des Génies, sur le site Alternative nomade
  16. L'exposition Comme un ruisseau mayennais, Jean-Loup Trassard écrivain photographe, une anthologie présentée sur le site de la Région Pays de la Loire
  17. Le site de l'année Jean-Loup Trassard en Mayenne
  18. Article de Jérôme Garcin in Le Nouvel Observateur (16 juin 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]