Gilles Mora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gilles Mora, né en 1945, est un historien et un critique de la photographie, spécialiste de la photographie américaine du XXe siècle. Il est l'auteur du Manifeste photobiographique[1].

Également photographe, il a publié en 2016 un livre Antebellum (Éditions Lamaindonne, University Press of Texas) à propos du Sud-Est des États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fonde en 1981 Les Cahiers de la photographie au sein des éditions Contrejour avec Claude Nori, Bernard Plossu, Jean-Claude Lemagny, Arnaud Claass et Denis Roche.

Sur l'invitation de Bernard Millet, il est directeur artistique des Rencontres internationales de la photographie en Arles de 1999 à 2001. Il est actuellement le « commissaire d'exposition » du Pavillon populaire à Montpellier.

En 1993, il fonde la collection « L'Œuvre photographique » aux éditions du Seuil. Il a dirigé, et publié dans cette collection, des monographies sur Walker Evans, Edward Weston, Charles Sheeler et Eugene W. Smith.

Il a obtenu le prix Nadar en 2007 pour son ouvrage La Photographie américaine, 1958-1981.

Il est par ailleurs chanteur/ guitariste et anime le groupe de rock des Frantic Rollers, l'un des plus anciens groupes français encore en activité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (avec Claude Nori) L'Été dernier. Manifeste photobiographique, Éditions de L'Étoile, 1983.
  • L'Acte du photographe : collection photographique du Fonds régional d'art contemporain aquitaine, Contrejour, 1985.
  • Walker Evans, Belfond, 1989.
  • L'Échappée européenne : à travers la collection de la Maison européenne de la photographie, Paris, Contrejour, 1991.
  • Petit lexique de la photographie : un guide des styles, mouvements et techniques de la photographie de 1839 à nos jours, Abbeville, 1998.
  • Denis Roche, les preuves du temps, Le Seuil, 2001.
  • (avec Beverly Brannan) Les Photographes de la FSA, farm security administration : archives d'une Amérique en crise 1935-1943, Le Seuil, 2006.
  • La Photographie américaine, 1958-1981 : The Last Photographic Heroes, Seuil, coll. « L'Œuvre photographique », 190 p. (ISBN 978-2-02-093138-0)
    Prix Nadar 2007.
  • Denis Roche, La photographie est interminable : Entretien avec Gilles Mora, éditions du Seuil, 2007 (ISBN 978-2-02-096274-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Manifeste (1983) est repris et accompagné de deux textes rétrospectifs de Gilles Mora : « Photobiographies » (1999) et « Pour en finir avec la photobiographie » (2003), dans Traces phographiques, traces autobiographiques, Publications de l'Université de Saint-Étienne, 2004, p. 103-117.