Marie-José Mondzain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-José Mondzain
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Marie-José Mondzain[1], née le à Alger (Algérie), est une philosophe française, spécialiste de l'art et des images.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-José Mondzain est la fille du peintre de l'École de Paris Simon Mondzain (1888-1979).

Elle a étudié à l’École normale supérieure de Sèvres avant de faire une carrière universitaire comme directrice de recherche au Groupe de sociologie politique et morale, centre de recherche commun à l'EHESS et au Centre national de la recherche scientifique (CNRS)[2].

Elle s'est spécialisée dans l'étude du rapport aux images, de l'iconoclasme de la période byzantine jusqu'aux représentations modernes (publicité, propagande, actualités, ainsi que celles de l'art contemporain)[3],[4].

Le 30 novembre 2015, elle est parmi les signataires de l'Appel des 58 : « Nous manifesterons pendant l'état d'urgence »[5],[6].

Au printemps 2016, Marie-José Mondzain est présente lors du mouvement Nuit debout, sur la place de la République à Paris[7].

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Discours contre les iconoclastes / Nicéphore, Klincksieck, coll. « Klincksieck esthétique », no 52, 1989, 380 p. (ISBN 978-2-252-02669-4) (trad. du grec, présentation et notes par Marie-José Mondzain-Baudinet)
  • L’image naturelle, Le Nouveau commerce, 1995
  • Image, icône, économie : les sources byzantines de l’imaginaire contemporain, Seuil, 1996 (ISBN 978-2-02-020867-3)
  • Van Gogh, ou La peinture comme tauromachie, Épure, 1996
  • Cueco dessins, Les Éditions Cercle d'art, 1998
  • Transparence, opacité ? : 14 artistes contemporains chinois, Les Éditions Cercle d'art, 1999
  • L’image peut-elle tuer ?, Bayard, 2002
  • Le commerce des regards, Seuil, 2003 (ISBN 978-2-02-054170-1)
  • (texte de Jean-Toussaint Desanti, avec Marie-Josée Mondzain, Myriam Revault d'Allonnes, Patrice Loraux, et al.), Voir ensemble, Gallimard, coll. « Réfléchir le cinéma », 2003, 294 p. (ISBN 2-07-073445-5)
ouvrage coordonné par Marie José Mondzain ; [publié par] L'Exception, Groupe de réflexion sur le cinéma

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. parfois aussi Marie-José Baudinet-Mondzain
  2. Présentation de Marie-José Mondzain sur gspm.ehess.fr.
  3. Marie-José Mondzain : Qu'est-ce que voir une image ? sur lemonde.fr du 30 juin 2004
  4. Compte-rendu de L'image peut-elle tuer ? par Stéphan Gibeault dans Spirale : arts • lettres • sciences humaines, n° 190, 2003, p. 29-30, repris par erudit.org
  5. Collectif, « L'appel des 58 : « Nous manifesterons pendant l'état d'urgence » », Club de Mediapart,‎ (lire en ligne).
  6. AFP, « État d'urgence : 58 personnalités revendiquent la liberté de manifester », Le Point,‎ (lire en ligne).
  7. Radio Debout extrait 40 - Marie-José Mondzain, Philosophe sur radiogrenouille.com (consulté le 31 mars 2017) [audio]

Liens externes[modifier | modifier le code]