Simon Mondzain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Simon Mondzain
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Formation
École des beaux-arts de Varsovie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Simon Mondzain, né Szamaj Mondszajn ou Szymon Mondszajn à Chełm (Pologne, alors dans l'Empire russe) le et mort à Paris le , est un peintre français d'origine polonaise.

Il est le père de Marie-José Mondzain (née en 1942)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Simon Mondzain est né en Pologne, à Chełm près de Lublin. Son père est sellier. Dès son enfance, Mondzain sait qu'il veut être peintre mais se heurte à sa famille. À la suite d'une dispute, Mondzain quitte son père pour intégrer l'École des arts et métiers de Varsovie et trouve des emplois temporaires chez un sellier et un retoucheur de photographies. En 1905, il entre à l'École des beaux-arts de Varsovie grâce au soutien de la famille Dabkowski et travaille dans l’atelier de Kazimierz Stabrowski.

En 1908, il part pour Cracovie, aidé par une association juive. Il entre ensuite à l'Académie impériale des beaux-arts de Cracovie et découvre, avec Teodor Axentowicz et Józef Pankiewicz, la peinture française impressionniste.

À la suite de sa première exposition à Cracovie en 1909, il obtient une bourse et part à Paris.

Il se porte volontaire dans la légion étrangère durant la Première Guerre mondiale[2].

Membre sociétaire du Salon d'automne en 1920, il obtient la nationalité française en 1923 et devient membre du Salon des Tuileries la même année[2].

Il s'installe à Alger en 1933 et y reste jusqu'en 1962[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philosophe et écrivain, directrice de recherche au CNRS et à l'EHESS, spécialiste de l'image.
  2. a b et c insecula.com.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nadine Nieszawer, Marie Boyé et Paul Fogel, Peintres Juifs à Paris 1905-1939 - École de Paris, Éditions Denoël, 2000.
  • Jean Guéhenno, Simon Mondzain, [étude critique], Gallimard, col. « Les peintres nouveaux », 1931.
  • Julie Clarini, « Marie José Mondzain. Radicale comme une image », Le Monde, 7 juillet 2017, p. 10.
    Cet article contient des précisions sur la vie de Simon Mondzain.
    .

Liens externes[modifier | modifier le code]