Marc Séguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marc Séguin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Lieux de travail
Site web

Marc Séguin, né le à Ottawa[1], est un peintre et romancier canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'Ottawa en Ontario, Marc Séguin fait un baccalauréat en beaux-arts à l'Université Concordia[2] où il a été l'élève de Molinari[3]. Il travaille à Montréal et New York[4],[5]. Il a réalisé sa première exposition solo en 1996[1],[5]. Ses œuvres se trouvent dans plusieurs collections privées et institutionnelles, dont le Musée d'art contemporain de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec[6].

Également écrivain, il publie son premier roman, La Foi du braconnier, en 2009, qui remporte le Prix littéraire des collégiens l'année suivante.

Il est le père de 4 enfants[1],[7].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Peintures[8][modifier | modifier le code]

  • 1996 :
    • Soleil noir
    • Peinture
  • 1997 :
    • Bonhomme
    • Leçon de peinture
  • 1998 :
    • Playing Napoleon
    • Vieux peintre et coucou
    • Ange bleu
    • Sans titre
    • Faith
    • First Movement
  • 1999 :
    • Discussing
    • 4th Movement
    • Gare centrale
    • Les Noces
    • Paysage intérieur #2, (détail)
    • Self-portrait
    • Still Untitled
    • La Quête
  • 2005 : The Murder of Joseph Smith (Mormon Founder)[7]

Romans[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

  • Stealing Alice[11], 2016
  • La Ferme et son État[12], 2017

Série documentaire[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Nathalie Petrowski, « Marc Séguin: le peintre des ruines modernes », La Presse,
  2. « Marc Séguin », sur http://www.galeriesimonblais.com, Galeries Simon Blais,
  3. « BULL'S EYE, UN PEINTRE À L'AFFÛT », sur Les Films du 3 Mars (consulté le 16 avril 2019)
  4. « Documentaire - Dans la vie de Marc Séguin », sur http://www.radio-canada.ca, Société Radio-Canada,
  5. a et b Marc Séguin, « Biographie », Marc Séguin,
  6. « Marc Séguin | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 30 mars 2019)
  7. a et b Aurore Lehmann et Nathalie Paquin, « Marc Séguin - Territorial », Voir,
  8. « Marc Séguin », sur http://www.ccca.ca, Centre de l’art contemporain canadien,
  9. « La foi du braconnier », sur http://bazzotv.telequebec.tv, Bazzo.tv, Télé-Québec,
  10. Hollywood, sur http://voir.ca/livres/2012/10/11/marc-seguin-hollywood/, Voir.ca, 2012.
  11. François Lévesque, « L’art de respecter la pulsion », sur Le Devoir, (consulté le 8 mars 2019)
  12. « La Ferme et son État »
  13. Louise-Maude Rioux Soucy, « «L'art de la chasse»: la beauté du geste », sur Le Devoir, (consulté le 14 avril 2021)
  14. Lyne Crevier, « Marc Séguin : Lance-flammes », Vie des arts, vol. 49, no 194,‎ , p. 69-71 (ISSN 0042-5435 et 1923-3183, lire en ligne)
  15. Isabelle Porter, « Prix littéraire des collégiens - Marc Séguin, chouchou des étudiants », Le Devoir,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Boulianne. Bull's eye, un peintre à l'affût, 75 minutes, vidéo, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]