Marc Séguin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seguin.
Ne doit pas être confondu avec Marc Seguin.
Marc Séguin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Lieux de travail
Site web

Marc Séguin, né le à Ottawa[1], est un peintre et romancier canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'Ottawa en Ontario, Marc Séguin fait un baccalauréat en beaux-arts à l'Université Concordia[2] où il a été l'élève de Molinari[3]. Il travaille à Montréal et New York[4],[5]. Il a réalisé sa première exposition solo en 1996[1],[5]. Ses œuvres se trouvent dans plusieurs collections privées et institutionnelles, dont le Musée d'art contemporain de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec[6].

Également écrivain, il publie son premier roman, La Foi du braconnier, en 2009, qui remporte le Prix littéraire des collégiens l'année suivante.

Il est le père de 4 enfants[1],[7].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Peintures[8][modifier | modifier le code]

  • 1996 :
    • Soleil noir
    • Peinture
  • 1997 :
    • Bonhomme
    • Leçon de peinture
  • 1998 :
    • Playing Napoleon
    • Vieux peintre et coucou
    • Ange bleu
    • Sans titre
    • Faith
    • First Movement
  • 1999 :
    • Discussing
    • 4th Movement
    • Gare centrale
    • Les Noces
    • Paysage intérieur #2, (détail)
    • Self-portrait
    • Still Untitled
    • La Quête
  • 2005 : The Murder of Joseph Smith (Mormon Founder)[7]

Romans[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

  • Stealing Alice[11], 2016
  • La Ferme et son État[12], 2017

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Arts visuels[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Nathalie Petrowski, « Marc Séguin: le peintre des ruines modernes », La Presse,
  2. « Marc Séguin », sur http://www.galeriesimonblais.com, Galeries Simon Blais,
  3. « BULL'S EYE, UN PEINTRE À L'AFFÛT », sur Les Films du 3 Mars (consulté le 16 avril 2019)
  4. « Documentaire - Dans la vie de Marc Séguin », sur http://www.radio-canada.ca, Société Radio-Canada,
  5. a et b Marc Séguin, « Biographie », Marc Séguin,
  6. « Marc Séguin | Collection Musée national des beaux-arts du Québec », sur collections.mnbaq.org (consulté le 30 mars 2019)
  7. a et b Aurore Lehmann et Nathalie Paquin, « Marc Séguin - Territorial », Voir,
  8. « Marc Séguin », sur http://www.ccca.ca, Centre de l’art contemporain canadien,
  9. « La foi du braconnier », sur http://bazzotv.telequebec.tv, Bazzo.tv, Télé-Québec,
  10. Hollywood, sur http://voir.ca/livres/2012/10/11/marc-seguin-hollywood/, Voir.ca, 2012.
  11. François Lévesque, « L’art de respecter la pulsion », sur Le Devoir, (consulté le 8 mars 2019)
  12. « La Ferme et son État »
  13. Lyne Crevier, « Marc Séguin : Lance-flammes », Vie des arts, vol. 49, no 194,‎ , p. 69-71 (ISSN 0042-5435 et 1923-3183, lire en ligne)
  14. Isabelle Porter, « Prix littéraire des collégiens - Marc Séguin, chouchou des étudiants », Le Devoir,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bruno Boulianne. Bull's eye, un peintre à l'affût, 75 minutes, vidéo, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]