Marc Richir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richir.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Marc Richir
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Marc Richir est un philosophe phénoménologue belge né en 1943 en Belgique et mort d'un cancer le [1]. Il résidait depuis de nombreuses années en Provence (France).

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord physicien de formation, il s'oriente rapidement vers la philosophie, et plus précisément vers la phénoménologie issue de Husserl.

Œuvre éditoriale[modifier | modifier le code]

Durant sa première période d'activité philosophique, Marc Richir participe à la création de la revue Textures, avec, entre autres, Max Loreau, Cornelius Castoriadis, Claude Lefort, Marcel Gauchet, etc. À la fin des années 80, il devient directeur de la collection Krisis, chez l'éditeur Jérôme Millon (Grenoble). Il publiera alors un grand nombre de classiques de la philosophie et de la phénoménologie : Le Livre des XXIV philosophes, Suarez, Schelling, Condillac, Husserl, Binswanger, Patočka, Maldiney, Simondon, Kimura Bin, E. Strauss. Il publie aussi des études historiques et des commentaires importants, comme ceux de J. Taminiaux, F. Pierobon, J. Greisch, S. Breton, etc. Richir traduits des inédits de Husserl (Hua XXIII, Hua XXXIV, Hua XXXIII, Hua XXXV, Hua XXXIII).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cédric Enjalbert, « Mort du philosophe phénoménologue Marc Richir », sur philomag.com,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]