Marc Lagrange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lagrange.
Marc Lagrange
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance

Kinshasa (Congo belge)
Décès
Nationalité
Activité
photographe

Marc Lagrange, né en 1957 à Kinshasa (Congo belge, actuelle République démocratique du Congo)[1], et mort le à Tenerife (Espagne)[2] est un photographe belge.

Il s'est rendu célèbre notamment par ses photographies de nus féminin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur de formation, Marc Lagrange s'est tourné vers la photographie dans les années 1980.

En 2006, il expose au musée de la photographie d'Anvers la série Château Lagrange. En 2012, il réalise une série de photographies commandée par Delvaux, maison de maroquinerie de luxe, pour la campagne À chacune son brillant. Sa célébrité fut croissante et, de 2013 à 2015, il multiplia les expositions à travers le monde autour de différents thèmes.

Il est mort en décembre 2015 sur l'île de Tenerife[3]. En 2016, une exposition lui est consacrée à la galerie La Hune à Paris[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

À travers des photographies argentiques de grande taille et des Polaroïds, il consacra essentiellement son art à fixer l'image du corps des femmes. Ses photographies de nus féminins et ses portraits, chargé d'érotisme et de sensualité, s'inscrivent ainsi, avec une notoriété bien moindre, dans la lignée de photographes tels qu'Helmut Newton ou Irving Penn dont il s'inspirait[5],[6]

Si son travail a consisté surtout à interroger le rapport au corps de la femme — comme dans God created… Women, où il questionne la position de la religion vis-à-vis du corps de la femme et de la dimension sexuelle de l'humanité — il fut soucieux du détail, travaillant autour de la mise en scène et cherchant à raconter une histoire à travers le medium de la photographie[réf. nécessaire].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Château Lagrange, Geert Stadeus, Musée de la Photographie, Anvers, 2006
  • (en) Lust, Tectum, AllMedia Publihing, 2008, 168 p. (ISBN 9076886679)
  • Sublimes, YB Éditions, 2008, 166 p. (ISBN 2355370117)
  • (nl) Polarized, Ludion éditions, 2009 (ISBN 9055449393)
  • God created… Women, 2010
  • (en) XXML, Lido, 2012, 400 p. (ISBN 9491301039)
  • (en) Art Book, 2013
  • (en) Diamonds and pearls, teNeues, Éditions Mul, collection Erotic Library new, 2013, 208 p. (ISBN 383279705X)
  • Hotel maritime #58, 2014
  • Senza Parole, teNeues Media GmbH & Co. KG, Collection Erotic Art Phot, 2015, 208 p. (ISBN 3832732985)
  • Normal Magazine, n°1, hors-série, 2016 [en hommage à Marc Lagrange rendu par la galerie-librairie La Hune et Normal Magazine].

Œuvres audiovisuelles[modifier | modifier le code]

  • Louisa's Bolero [Quand ?], vidéo-clip pour l'artiste Liesa Van der AA ;
  • And the God created… Women, 2011, film.

Expositions[modifier | modifier le code]

Marc Lagrange à exposé à Amsterdam, en Allemagne, en Belgique, en Italie, en France et aux États-Unis[7].

  • 1997 : biennale de la photographie de Knokke, exposition de groupe ;
  • 2000 : Fotohappening Guestphotographer Kalmthout (Belgique) ;
  • 2001 : exposition Lagrange et Herman Brood, Art Depot, Bonheiden (Belgique) ;
  • 2003 :
  • 2004 :
    • Gallery Kunst & Co Amstelveen (Pays-Bas) ;
    • Le Boudoir à Anvers (Belgique) ;
    • exposition Lagrange et Herman Brood, Art Depot, Bonheiden (Belgique) ;
    • Casino de Beringen (Belgique) ;
    • Gallery Les deux arts, Bruges (Belgique) ;
  • 2006 : Anvers, musée de la Photographie ;
  • 2007 :
    • Event Supper Club, Amsterdam ;
    • Knokke, Absolute Art Gallery
  • 2009 :
    • Villa Amori, Lionel Gallery, Laren (Pays-Bas) ;
    • Polarized, Leonhard's Gallery, Anvers (Pays-Bas) ;
    • Villa Amori, Absolute Art Gallery, Knokke (Belgique) ;
    • Elizee Lust Iconen, Koksijde (Belgique) ;
  • 2010 : Polarized, Trimph Gallery, Moscou (Russie) ;
  • 2012 :
    • Paris, rue Mazarine, galerie Corrado Bortone, Eyes Wide Shut ;
    • août : Amsterdam, galerie Pien Rademakers, exposition personnelle Solo Expo ;
    • Extra Large, rétrospective, Graz (Autriche) ;
    • Realisme Art Fair, avec Pien Rademakers, Amsterdam (Pays-Bas) ;
    • Lxry Masters Fair, Amsterdam ;
    • Art Basel Miami, Miami (États-Unis) ;
    • L. A. Art Platform Fair, avec Modern Book Gallery, Los Angeles (États-Unis) ;
  • 2013 :
    • Atelier Piettrasanta II ;
    • Realisme Art Fair, avec Pien Rademakers, Amsterdam (Pays-Bas) ;
    • Art at the Warehouse' avec MPV Gallery, Rotterdam (Pays-Bas) ;
    • Winter-Show, Absolute Art Gallery Bruges (Belgique) ;
    • Kunst Rai Art Fair, Amsterdam (Pays-Bas) ;
    • ArtMRKT, San Francisco (États-Unis) ;
  • 2014 :
    • Hôtel Maritime, Knokke (Belgique) ;
    • Art Miami, Miami (États-Unis) ;
    • Downtown Fair, New York (États-Unis) ;
    • Diamonds & Pearls, Opiom Gallery, Opio (France) ;
    • Regarde moi, exposition avec Martial Lenoir, Paris, galerie Schwab Beaubourg ;
  • 2015:
    • Galerie Janssen, Grimaud, rétrospective ;
    • Hôtel Maritime, Chambre #58, Paris, galerie Schwab Beaubourg ;
    • Art Silicon Valley, San Francisco (États-Unis) ;
    • TETAF, Maastricht (Pays-Bas) ;
    • Anvers, Senza Parole ;
    • Knokke, Senza Parole ;
    • du 24 septembre au 15 octobre : Paris, Galeries Bartoux, Senza Parole ;
  • du 14 avril au 5 juin 2016 : Paris, galerie La Hune.
  • 2017:
    • Christmas Wonders, MPV Gallery, Bois-le-Duc (Pays-Bas) ;
  • 2018:

Réception critique[modifier | modifier le code]

  • Pierre Cornette de Saint-Cyr : « Marc Lagrange met ses sujets en scène dans des poses théâtrales, en montrant une femme délicate sur un éléphant énorme, nue avec un panache de plumes de paons, sautant, ou calmement proche d'un autre visage […] Son ode à la beauté à la beauté est un chant merveilleux qui entraîne vers ce qu'il y a de plus absolu… la beauté de La Femme… »[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Delarge
  2. Des suites d'un accident de la circulation (« Le photographe anversois Marc Lagrange trouve la mort dans un accident à Tenerife », sur RTBF Info, (consulté le 28 avril 2016))
  3. « Décès accidentel du photographe Marc Lagrange à Tenerife », sur lalibre.be, (consulté le 7 mai 2016).
  4. « Marc Lagrange (1957-2015) », sur sortir.telerama.fr (consulté le 7 mai 2016).
  5. Corinne Jeammet, dans la présentation de l'exposition de Marc Lagrange à la Galerie La Hune sur Francetv info (culturebox.francetvinfo.fr › Tendances › Mode)
  6. Interview de Marc Lagrange par Sandrine Milhau pour les Articles de la Culture septembre 2012
  7. « Marc Lagrange », sur www.opiomgallery.com (consulté le 28 avril 2016)
  8. Préface de l'ouvrage Senza Parole de Marc Lagrange.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]