Manuela d'Ávila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ávila (homonymie).
Manuela d'Ávila
Manuela d'Ávila Rebele-se (2) (cropped).jpg
Manuela d'Ávila en 2018.
Fonction
Député fédéral du Rio Grande do Sul
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Manuela Pinto Vieira d'ÁvilaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Parti politique

Manuela d'Ávila est une journaliste et femme politique brésilienne, née le à Porto Alegre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre du Parti communiste du Brésil depuis 2001, elle est députée fédérale de 2007 à 2015, puis députée de l'État de Rio Grande do Sul à partir de 2015.

En tant que membre de la commission des droits humains et des minorités, elle a promu la création de places en crèche pour les jeunes mères afin que ces dernières puissent poursuivre leurs études. Elle est en outre particulièrement engagée sur les thèmes du droit à l'avortement, sujet très polémique en raison de la puissance des mouvements conservateurs, et de l'égalité salariale[1][2].

En novembre 2017, elle est choisie comme candidate de son parti pour l'élection présidentielle de 2018[3]. En août 2018, elle décide finalement de retirer sa candidature pour soutenir celle de Lula[4]. En septembre, à la suite de l'invalidation de la candidature de ce dernier, Fernando Haddad le remplace comme candidat du Parti des travailleurs et Manuela d'Ávila est désignée comme colistière pour le poste de vice-présidente[5]. Le duo termine en deuxième position du premier tour avec 29,28 % des suffrages exprimés, avant de s'incliner au second tour avec 44,87 % des voix.

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Brésil. La communiste Manuela D’Avila à la conquête du Jaburu », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 22 octobre 2018)
  2. « Brésil : vers un duel entre gauche et extrême-droite à la présidentielle ? », Basta,‎ (lire en ligne)
  3. (pt) Pedro Venceslau et Paula Reverbel, « PC do B lança Manuela D'Ávila à Presidência em 2018 », sur politica.estadao.com.br,
  4. (pt) Hamilton Ferrari, « PT confirma Haddad como vice e Manuela D'Ávila desiste de candidatura », sur correiobraziliense.com.br,
  5. (pt) Lauriberto Brasil, « PT oficializa Haddad candidato a presidente e Manuela como vice », sur }poder360.com.br,