Major League Soccer 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Major League Soccer
Saison 2005
Généralités
Sport football (soccer)
Organisateur(s) Major League Soccer
Édition 10e
Lieu(x) Drapeau des États-Unis États-Unis
Date Saison régulière :
2 avril au 16 oct. 2005
Séries éliminatoires :
21 oct. au 13 nov. 2005
Nations Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 12 franchises
Épreuves 192 matchs + séries éliminatoires
Affluence 2 900 716 spectateurs soit 15 108 par match (saison régulière)
Site(s) Finale au Pizza Hut Park de Frisco
Site web officiel http://www.mlssoccer.com/

Palmarès
Vainqueur Galaxy de Los Angeles
Finaliste Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Meilleur joueur Saison régulière :
Drapeau : États-Unis Taylor Twellman
Finale :
Drapeau : Guatemala Guillermo Ramírez
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : États-Unis Taylor Twellman (17)
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : Canada Dwayne De Rosario (13)

Navigation

La Major league Soccer 2005 est la dixième saison de la Major League Soccer, le championnat professionnel de football (soccer) des États-Unis.

Deux places qualificatives pour la Coupe des champions de la CONCACAF 2006 sont attribuées aux finalistes du championnat.

Changements par rapport à 2004[modifier | modifier le code]

Les 12 franchises participantes[modifier | modifier le code]

Carte[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Fire de Chicago Chivas USA Rapids du Colorado Crew de Columbus
Soldier Field Home Depot Center Invesco Field at Mile High Columbus Crew Stadium
Capacité: 61.500 Capacité: 27.000 Capacité: 76.125 Capacité: 22.555
Soldier fieldusgs.png HomeDepot.jpg Invesco Field at Mile High satellite view.png Columbus crew stadium mls allstars 2005.jpg
D.C. United FC Dallas[1] Wizards de Kansas City Galaxy de Los Angeles
RFK Memorial Stadium Cotton Bowl Arrowhead Stadium Home Depot Center
Capacité: 46.000 Capacité: 92.100 Capacité: 81.425 Capacité: 27.000
RFK Stadium aerial photo, 1988.JPEG CottonBowl.jpg Arrowhead Stadium 2010.JPG HomeDepot.jpg
MetroStars Revolution de la Nouvelle-Angleterre Real Salt Lake Earthquakes de San José
Giants Stadium Gillette Stadium Rice-Eccles Stadium Spartan Stadium
Capacité: 80.200 Capacité: 68.756 Capacité: 45.017 Capacité: 30.456
Giants Stadium aerial.jpg Gillette Dec 08.jpg University of Utah Vs. Utah State - Via MUSS.jpg SPStaSJ.jpg

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Durant l'intersaison, Fernando Clavijo remplace Tim Hankinson aux Rapids du Colorado[2].

Équipe Entraîneur
Fire de Chicago Drapeau : États-Unis Dave Sarachan
Chivas USA Drapeau : États-Unis Thomas Rongen (30/05/2005)[3]
Drapeau : Mexique Javier Ledesma (03/06/2006)
Drapeau : Pays-Bas Hans Westerhof[4]
Rapids du Colorado Drapeau : États-Unis Fernando Clavijo
Crew de Columbus Drapeau : États-Unis Greg Andrulis (12/07/2005)[5]
Drapeau : Pologne Robert Warzycha
D.C. United Drapeau : Pologne Piotr Nowak
Burn de Dallas Drapeau : Angleterre Colin Clarke
Wizards de Kansas City Drapeau : États-Unis Bob Gansler
Galaxy de Los Angeles Drapeau : États-Unis Steve Sampson
Revolution de la Nouvelle-Angleterre Drapeau : Écosse Steve Nicol
MetroStars Drapeau : États-Unis Bob Bradley (04/10/2005)
Drapeau : Écosse Mo Johnston[6]
Real Salt Lake Drapeau : États-Unis John Ellinger
Earthquakes de San José Drapeau : États-Unis Dominic Kinnear

Format de la compétition[modifier | modifier le code]

  • Les 12 équipes sont réparties en 2 associations : Association de l'Ouest (6 équipes) et l'Association de l'Est (6 équipes).
  • Toutes les équipes disputent 32 rencontres qui se répartissent comme suit :
    • 4 rencontres (deux à domicile et deux à l'extérieur) contre chaque équipe de son association
    • 2 rencontres (une à domicile et une à l'extérieur) contre chaque équipe de l'association opposée
  • La victoire vaut 3 points, le match nul rapporte 1 point et la défaite ne rapporte aucun point.
  • Les quatre meilleures équipes de chaque conférence se qualifient pour les séries éliminatoires.
  • La différence particulière (points dans les confrontations directes) puis la différence de buts générale départagent les équipes en cas d'égalité.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Classements des associations Ouest et Est[modifier | modifier le code]

Association de l'Ouest
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Earthquakes de San José 64 32 18 10 4 53 31 +22
2 FC Dallas 48 32 13 9 10 52 44 +8
3 Rapids du Colorado 45 32 13 6 13 40 37 +3
4 Galaxy de Los Angeles C 45 32 13 6 13 44 45 -1
5 Real Salt Lake 20 32 5 5 22 30 65 -35
6 C.D. Chivas USA 18 32 4 6 22 31 67 -36
Association de l'Est
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 59 32 17 8 7 55 37 +18
2 D.C. United T 54 32 16 6 10 58 37 +21
3 Fire de Chicago 49 32 15 4 13 49 50 -1
4 MetroStars 47 32 12 11 9 53 49 +4
5 Wizards de Kansas City 45 32 11 12 9 52 44 +8
6 Crew de Columbus 38 32 11 5 16 34 45 -11

T : Tenant du titre
C : Vainqueur de la Coupe des États-Unis de soccer 2005

Résultats[modifier | modifier le code]

Source : Résultats de la saison

Matchs inter-associations[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) CHIC CHIV COLO COLU UDC FCD KAN LA MET N.-A. RSL SJ
Fire de Chicago 5-2 2-1 2-0 2-1 3-1 2-1
Chivas USA 0-1 0-3 0-2 1-1 0-2 1-0
Rapids du Colorado 4-1 2-0 1-0 2-1 1-3 2-0
Crew de Columbus 0-1 1-0 1-0 3-0 2-0 1-2
D.C. United 3-0 2-0 0-2 2-3 5-1 3-0
Burn de Dallas 2-1 2-1 1-2 2-2 2-2 1-2
Wizards de Kansas City 3-0 3-2 3-3 2-2 3-2 1-0
Galaxy de Los Angeles 1-2 0-0 0-1 2-1 2-2 1-1
MetroStars 3-3 1-1 3-2 2-1 0-0 0-1
Revolution de la Nouvelle-Angleterre 1-0 0-0 3-2 1-1 4-1 0-2
Real Salt Lake 0-3 1-2 1-3 2-4 2-2 0-1
Earthquakes de San José 2-0 2-1 0-0 3-2 2-1 2-2
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Matchs intra-associations[modifier | modifier le code]

Association de l'Ouest[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) CHIV COLO FCD LA RSL SJ CHIV COLO FCD LA RSL SJ
Chivas USA 1-3 1-3 0-2 1-0 1-1 1-3 2-5 0-1 5-1 1-2
Rapids du Colorado 2-1 0-0 1-0 2-0 0-1 1-1 1-3 2-0 2-1 1-2
FC Dallas 2-1 2-1 1-0 3-0 2-2 2-2 0-0 4-1 2-1 0-2
Galaxy de Los Angeles 3-1 3-2 2-0 3-1 2-1 2-0 4-1 2-1 1-0 1-3
Real Salt Lake 2-0 1-0 0-2 2-1 2-2 2-1 0-1 3-0 1-1 0-1
Earthquakes de San José 3-3 1-0 0-0 3-0 3-0 3-0 1-1 1-1 2-1 2-2
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur
Association de l'Est[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) CHIC COLU UDC KAN MET N.-A. CHIC COLU UDC KAN MET N.-A.
Fire de Chicago 1-1 4-3 1-1 0-3 0-3 1-2 2-3 2-3 2-2 1-0
Crew de Columbus 0-2 1-0 0-4 0-3 1-3 1-2 0-1 2-0 1-0 1-1
D.C. United 1-1 3-1 3-2 3-0 3-4 4-3 2-2 0-1 1-2 2-0
Wizards de Kansas City 3-0 1-1 0-0 1-0 0-2 0-1 0-1 1-1 0-1 2-2
MetroStars 0-1 3-2 0-0 2-2 2-2 2-1 2-1 1-4 2-2 5-4
Revolution de la Nouvelle-Angleterre 2-0 3-0 1-0 1-1 4-2 1-0 3-1 2-1 1-2 1-0
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Les équipes classées premières de leur association affrontent le quatrième de leur association en demi-finale d'association (le deuxième affrontant le troisième) qui se déroulent par match aller-retour, avec match retour chez l'équipe la mieux classée. En cas d'égalité, à l'issue des deux matchs, une prolongation de deux fois quinze minutes a lieu. Si les équipes ne se départagent pas, une séance de tirs au but a alors lieu.

Les finales d'association se déroulent sur les terrains des équipes les mieux classées tandis que la finale MLS a lieu au Pizza Hut Park de Frisco.

Ces 2 tours se déroulent en un seul match, avec prolongation et tirs au but pour départager si nécessaire les équipes.

Les finalistes se qualifient pour les quarts de finale de la Coupe des champions de la CONCACAF 2006.

Tableau[modifier | modifier le code]

Les résultats des tirs au but sont marqués entre parenthèses.

Demi-finales d'Association Finales d'Association MLS Cup 2005
22 et 29 octobre   6 novembre, Gillette Stadium, Foxborough   13 novembre, Pizza Hut Park, Frisco
E1 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 0 3
E4 MetroStars 1 1  
E1 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 1
21 et 30 octobre
    E3 Fire de Chicago 0  
E2 D.C. United 0 0
5 novembre, Invesco Field at Mile High, Denver
E3 Fire de Chicago 0 4
E1 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 0
23 et 29 octobre
    O4 Galaxy de Los Angeles 1ap
O1 Earthquakes de San José 1 1  
O4 Galaxy de Los Angeles 3 1  
O4 Galaxy de Los Angeles 2
22 et 29 octobre
    O3 Rapids du Colorado 0
O2 FC Dallas 0 2 (4)
O3 Rapids du Colorado 0 2 (5)


Résultats[modifier | modifier le code]

Demi-finales d'association[modifier | modifier le code]

Est[modifier | modifier le code]

Le Revolution de la Nouvelle-Angleterre l'emporte par un score cumulé de 3-2.


Le Fire de Chicago l'emporte par un score cumulé de 4-0.

Ouest[modifier | modifier le code]

Le Galaxy de Los Angeles l'emporte par un score cumulé de 4-2.


Les Rapids du Colorado l'emportent par un résultat de 5-4 dans la séance de tirs au but après un score cumulé de 2-2.

Finales d'association[modifier | modifier le code]

Est[modifier | modifier le code]
Ouest[modifier | modifier le code]

MLS Cup 2005[modifier | modifier le code]

13 novembre 2005 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 0 - 1 a. p. Galaxy de Los Angeles Pizza Hut Park, Frisco
But inscrit après 107 minutes 107e Ramírez Spectateurs : 21 193
Arbitrage : Kevin Stott
Hernandez Averti après 15 minute(s) 15e
Franchino Averti après 22 minute(s) 22e
Joseph Averti après 37 minute(s) 37e
Riley Averti après 54 minute(s) 54e
Heaps Averti après 76 minute(s) 76e
Rapport Averti après 33 minute(s) 33e Dunivant
Averti après 56 minute(s) 56e Nagamura
Averti après 69 minute(s) 69e Marshall
Averti après 78 minute(s) 78e Gomez
Averti après 81 minute(s) 81e Albright

Leaders statistiques (saison régulière)[modifier | modifier le code]

Classement des buteurs (MLS Golden Boot)[modifier | modifier le code]

Le classement des buteurs ne prend en compte que les buts marqués à partir de cette saison. Auparavant, les passes décisives étaient incluses dans le classement. Maintenant, elles sont le premier critère de départage si deux joueurs ont le même nombre de buts. Si l'égalité persiste, le joueur avec le moins de temps de jeu est privilégié.

Rang Joueur Nationalité Club Buts Passes Minutes
1 Taylor Twellman Drapeau des États-Unis États-Unis Revolution de la Nouvelle-Angleterre 17 7 2226
2 Jaime Moreno Drapeau de la Bolivie Bolivie D.C. United 16 7 2445
3 Landon Donovan Drapeau des États-Unis États-Unis Galaxy de Los Angeles 12 10 1886
4 Jeff Cunningham Drapeau des États-Unis États-Unis Rapids du Colorado 12 3 1667
5 Amado Guevara Drapeau du Honduras Honduras MetroStars 11 11 2284
6 Christian Gómez Drapeau de l'Argentine Argentine D.C. United 11 9 2419
7 Herculez Gomez Drapeau des États-Unis États-Unis Galaxy de Los Angeles 11 2 1506
8 Carlos Ruiz Drapeau du Guatemala Guatemala FC Dallas 11 2 1549
9 Josh Wolff Drapeau des États-Unis États-Unis Wizards de Kansas City 10 10 1910
10 Clint Dempsey Drapeau des États-Unis États-Unis Revolution de la Nouvelle-Angleterre 10 9 2319

Classement des passeurs[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Nationalité Club Passes
1 Dwayne De Rosario Drapeau du Canada Canada Earthquakes de San José 13
2 Ronnie O'Brien Drapeau de l'Irlande Irlande FC Dallas 12
3 Amado Guevara Drapeau du Honduras Honduras MetroStars 11
Simon Elliott Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Crew de Columbus 11
5 Josh Wolff Drapeau des États-Unis États-Unis Wizards de Kansas City 10
Landon Donovan Drapeau des États-Unis États-Unis Galaxy de Los Angeles 10
7 Chris Klein Drapeau des États-Unis États-Unis Wizards de Kansas City 9
Christian Gómez Drapeau de l'Argentine Argentine D.C. United 9
Clint Dempsey Drapeau des États-Unis États-Unis Revolution de la Nouvelle-Angleterre 9
Ronald Cerritos Drapeau du Salvador Salvador Earthquakes de San José 9

Classement des gardiens[modifier | modifier le code]

Il faut avoir joué au moins 1000 minutes pour être classé.

Rang Gardien Club MJ MIN BE BE/M
1 Drapeau du Canada Pat Onstad Earthquakes de San José 32 2880 31 0.97
2 Drapeau des États-Unis Jonny Walker Crew de Columbus 16 1440 18 1.13
3 Drapeau des États-Unis Matt Reis Revolution de la Nouvelle-Angleterre 31 2784 35 1.13
4 Drapeau des États-Unis Nick Rimando D.C. United 30 2700 35 1.17
5 Drapeau des États-Unis Joe Cannon Rapids du Colorado 27 2399 32 1.20
6 Drapeau des États-Unis Zach Wells MetroStars 17 1530 21 1.24
7 Drapeau des États-Unis Scott Garlick FC Dallas 28 2457 37 1.36
8 Drapeau des États-Unis Bo Oshoniyi Wizards de Kansas City 32 2880 44 1.38
9 Drapeau des États-Unis Kevin Hartman Galaxy de Los Angeles 31 2790 43 1.39
10 Drapeau des États-Unis Zach Thornton Fire de Chicago 27 2310 42 1.64

Affluence par équipe[modifier | modifier le code]

Club Stade Matchs Affluence totale Affluence moyenne
Fire de Chicago Soldier Field 16 275 811 17 238
Rapids du Colorado INVESCO Field 16 218 206 13 638
Crew de Columbus Columbus Crew Stadium 16 206 654 12 916
MetroStars Giants Stadium 16 241 230 15 077
Wizards de Kansas City Arrowhead Stadium 16 155 060 9 691
D.C. United RFK Memorial Stadium 16 266 617 16 664
Revolution de la Nouvelle-Angleterre Gillette Stadium 16 200 397 12 525
Galaxy de Los Angeles Home Depot Center 16 387 256 24 204
Earthquakes de San José Spartan Stadium 16 208 594 13 037
FC Dallas Pizza Hut Park 16 179 021 11 189
CD Chivas USA Home Depot Center 16 273 284 17 080
Real Salt Lake Rice-Eccles Stadium 16 288 586 18 037
MLS Totals 192 2 900 716 15 108

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Récompenses annuelles[modifier | modifier le code]

Trophée Joueur Club
Meilleur joueur (saison régulière) Drapeau des États-Unis Taylor Twellman Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Meilleur joueur (finale MLS) Drapeau du Guatemala Guillermo Ramírez Galaxy de Los Angeles
Meilleur buteur Drapeau des États-Unis Taylor Twellman Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Meilleur défenseur Drapeau des États-Unis Jimmy Conrad Wizards de Kansas City
Meilleur gardien Drapeau du Canada Pat Onstad Earthquakes de San José
Meilleur rookie Drapeau des États-Unis Michael Parkhurst Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Meilleur entraîneur Drapeau des États-Unis Dominic Kinnear Earthquakes de San José
Meilleur come-back Drapeau des États-Unis Chris Klein Real Salt Lake
Meilleur arbitre Drapeau des États-Unis Brian Hall
Meilleur but Drapeau du Canada Dwayne De Rosario Earthquakes de San José
Trophée du fair-play (joueur) Drapeau du Salvador Ronald Cerritos Earthquakes de San José
Trophée du fair-play (équipe) Wizards de Kansas City
Action humanitaire de l'année Drapeau des États-Unis Brian Kamler Real Salt Lake

Joueur du mois[modifier | modifier le code]

Mois Joueur Club
Avril Drapeau des États-Unis Clint Dempsey Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Mai Drapeau du Guatemala Carlos Ruiz FC Dallas
Juin Drapeau des États-Unis Nate Jaqua Fire de Chicago
Juillet Drapeau des États-Unis Ricardo Clark Earthquakes de San José
Août Drapeau de Trinité-et-Tobago Scott Sealy Wizards de Kansas City
Septembre Drapeau des États-Unis Taylor Twellman Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Octobre Drapeau du Canada Dwayne De Rosario Earthquakes de San José

Joueur de la semaine[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de joueur désigné en semaine 18 pour cause de Match des étoiles de la MLS.

Semaine Joueur Club
Semaine 1 Drapeau : États-Unis Edson Buddle Crew de Columbus
Semaine 2 Drapeau : États-Unis Landon Donovan Galaxy de Los Angeles
Semaine 3 Drapeau : États-Unis Jon Busch Crew de Columbus
Semaine 4 Drapeau : États-Unis Clint Dempsey Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 5 Drapeau : Honduras Amado Guevara MetroStars
Semaine 6 Drapeau : États-Unis Freddy Adu D.C. United
Semaine 7 Drapeau : États-Unis Josh Wolff Wizards de Kansas City
Semaine 8 Drapeau : Irlande Ronnie O'Brien FC Dallas
Semaine 9 Drapeau : Guatemala Carlos Ruiz FC Dallas
Semaine 10 Drapeau : États-Unis Nate Jaqua Fire de Chicago
Semaine 11 Drapeau : États-Unis Zach Wells MetroStars
Semaine 12 Drapeau : États-Unis Jeff Cunningham Rapids du Colorado
Semaine 13 Drapeau : États-Unis Pat Noonan Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 14 Drapeau : États-Unis Joe Cannon Rapids du Colorado
Semaine 15 Drapeau : États-Unis Matt Taylor Chivas USA
Semaine 16 Drapeau : États-Unis Taylor Twellman Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 17 Drapeau : États-Unis Mark Chung Earthquakes de San José
Semaine 19 Drapeau : France Youri Djorkaeff MetroStars
Semaine 20 Drapeau : États-Unis Josh Wolff Wizards de Kansas City
Semaine 21 Drapeau : Honduras Amado Guevara MetroStars
Semaine 22 Drapeau : États-Unis Taylor Twellman Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 23 Drapeau : États-Unis Justin Mapp Fire de Chicago
Semaine 24 Drapeau : États-Unis Taylor Twellman Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 25 Drapeau : France Youri Djorkaeff MetroStars
Semaine 26 Drapeau : Canada Dwayne De Rosario Earthquakes de San José
Semaine 27 Drapeau : États-Unis Herculez Gomez Galaxy de Los Angeles
Semaine 28 Drapeau : États-Unis Freddy Adu D.C. United
Semaine 29 Drapeau : États-Unis Tony Meola MetroStars

Bilan[modifier | modifier le code]

Tableau d'honneur
Major League Soccer 2005
Champion Galaxy de Los Angeles (2e titre)
Séries éliminatoires Earthquakes de San José
Revolution de la Nouvelle-Angleterre
D.C. United
Fire de Chicago
FC Dallas
MetroStars
Rapids du Colorado
Galaxy de Los Angeles
Coupes et trophées
Vainqueur de la Coupe des États-Unis 2005 Galaxy de Los Angeles
Qualifications continentales
Coupe des champions de la CONCACAF 2006 (quart de finale) Galaxy de Los Angeles
Revolution de la Nouvelle-Angleterre

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dallas change de stade en cours de saison pour jouer au Pizza Hut Park.
  2. (en)« ON THE MOVE: Clavijo, Spector, Karbassiyoon ... », sur socceramerica.com/,
  3. (en)« WINNERS & LOSERS: Dallas rolls on with Ruiz; Chivas USA drops Rongen », sur socceramerica.com/,
  4. (en)« WINNERS & LOSERS: Chivas Guadalajara routs Boca; Rio's troubles », sur socceramerica.com/,
  5. (en)« FIRED: Columbus coach Greg Andrulis », sur socceramerica.com/,
  6. (en)« HIRED: Metros take Mo », sur socceramerica.com/,

Liens externes[modifier | modifier le code]