Major League Soccer 2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Major League Soccer
Saison 2000
Généralités
Sport football (soccer)
Organisateur(s) Major League Soccer
Édition 5e
Lieu(x) Drapeau des États-Unis États-Unis
Date Saison régulière :
18 mars au 9 sept. 2000
Séries éliminatoires :
14 sept. au 15 oct. 2000
Nations Drapeau des États-Unis États-Unis
Participants 12 franchises
Épreuves 192 matchs + séries éliminatoires
Affluence 2 641 086 spectateurs soit 13 756 par match (saison régulière)
Site(s) Finale au RFK Memorial Stadium de Washington
Site web officiel
Palmarès
Vainqueur Wizards de Kansas City
Finaliste Fire de Chicago
Meilleur joueur Saison régulière :
Drapeau : États-Unis Tony Meola
Finale :
Drapeau : États-Unis Tony Meola
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Sénégal Mamadou Diallo (56 points)[Note 1]
Meilleur(s) passeur(s) Drapeau : Venezuela Carlos Valderrama (26 passes)

Navigation

La Major League Soccer 2000 est la 5e saison de la Major League Soccer, le championnat professionnel de football (soccer) des États-Unis. Cette saison est marqué par plusieurs changements. Les équipes sont désormais réparties en 3 divisions (Est, Centre et Ouest) au lieu de 2 conférences auparavant. D'autre part, le championnat se met aux normes internationales en adoptant les matchs nuls.

Deux places qualificatives pour la Coupe des champions de la CONCACAF 2001 sont attribuées aux finalistes du championnat. L'édition 2001 n'ayant finalement pas lieu, elles sont reportées pour l'édition 2002.

Changements par rapport à 1999[modifier | modifier le code]

Les 12 franchises participantes[modifier | modifier le code]

Carte[modifier | modifier le code]

Stades[modifier | modifier le code]

Fire de Chicago Rapids du Colorado Crew de Columbus D.C. United
Soldier Field Mile High Stadium Columbus Crew Stadium RFK Memorial Stadium
Capacité: 61.500 Capacité: 76.273 Capacité: 22.555 Capacité: 46.000
Soldier fieldusgs.png Mile High Stadium on July 13, 1995.jpg Columbus crew stadium mls allstars 2005.jpg RFK Stadium aerial photo, 1988.JPEG
Burn de Dallas Wizards de Kansas City Galaxy de Los Angeles Fusion de Miami
Cotton Bowl Arrowhead Stadium Rose Bowl Lockhart Stadium
Capacité: 92.100 Capacité: 81.425 Capacité: 92.542 Capacité: 20.450
CottonBowl.jpg Arrowhead Stadium 2010.JPG Rosebowl.JPG 2008-0424-FL-LockhartStadium.jpg
MetroStars Revolution de la Nouvelle-Angleterre Earthquakes de San José Mutiny de Tampa Bay
Giants Stadium Foxboro Stadium Spartan Stadium Raymond James Stadium
Capacité: 80.200 Capacité: 60.292 Capacité: 30.456 Capacité: 65.857
Giants Stadium aerial.jpg Foxborostade.png SPStaSJ.jpg Raymond James Stadium satellite view.png

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Durant l'intersaison, Fernando Clavijo a été nommé entraîneur du Revolution de la Nouvelle-Angleterre en remplacement de Steve Nicol[2] tandis qu'Octavio Zambrano remplace Bora Milutinović aux MetroStars[2].

Équipe Entraîneur
Fire de Chicago Drapeau : États-Unis Bob Bradley
Rapids du Colorado Drapeau : États-Unis Glenn Myernick
Crew de Columbus Drapeau : États-Unis Tom Fitzgerald
D.C. United Drapeau : Pays-Bas Thomas Rongen
Burn de Dallas Drapeau : États-Unis Dave Dir
Wizards de Kansas City Drapeau : États-Unis Bob Gansler
Galaxy de Los Angeles Drapeau : États-Unis Drapeau : Allemagne Sigi Schmid
Fusion de Miami Drapeau : Brésil Ivo Wortmann
Drapeau : Angleterre Ray Hudson (08/05/2000)[3]
Revolution de la Nouvelle-Angleterre Drapeau : États-Unis Drapeau : Uruguay Fernando Clavijo
MetroStars Drapeau : Équateur Octavio Zambrano
Earthquakes de San José Drapeau : Allemagne Lothar Osiander
Mutiny de Tampa Bay Drapeau : États-Unis Tim Hankinson

Format de la compétition[modifier | modifier le code]

  • Les 12 équipes sont réparties en 3 divisions : Division Ouest (4 équipes), Division Centre (4 équipes) et la Division Est (4 équipes).
  • Toutes les équipes disputent 32 rencontres qui se répartissent comme suit :
    • 4 rencontres (deux à domicile et deux à l'extérieur) contre chaque équipe de sa division
    • 4 rencontres (deux à domicile et deux à l'extérieur) contre une équipe de chaque division opposée
    • 2 rencontres (une à domicile et une à l'extérieur) contre les six équipes restantes
  • Le règlement change concernant les matchs nuls à l'issue du temps réglementaire. Contrairement aux années précédentes, il n'y a pas obligatoirement de vainqueur à l'issue d'un match. En effet, si à la fin du temps réglementaire, une prolongation de deux périodes de cinq minutes avec mort subite a bien lieu et donne la victoire à l'équipe qui réussit à marquer, l'absence de but fait que le match se conclut sur un match nul.
  • La victoire vaut donc 3 points qu'elle soit acquise ou non dans le temps réglementaire. Le match nul à l'issue de la prolongation rapporte 1 point. Toute défaite ne rapporte aucun point.
  • Les champions de division plus les cinq meilleures équipes restantes se qualifient en play-offs.
  • La différence particulière (points dans les confrontations directes) puis la différence de buts générale départagent les équipes en cas d'égalité.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Classements des divisions Ouest, Centre et Est[modifier | modifier le code]

Division Ouest
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Wizards de Kansas City 57 32 16 9 7 47 29 +18
2 Galaxy de Los Angeles C1 50 32 14 8 10 47 37 +10
3 Rapids du Colorado 43 32 13 4 15 43 59 -16
4 Earthquakes de San José 29 32 7 8 17 35 50 -15
Division Centre
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Fire de Chicago C 57 32 17 6 9 67 51 +16
2 Mutiny de Tampa Bay 52 32 16 4 12 62 50 +12
3 Burn de Dallas 46 32 14 4 14 54 54 0
4 Crew de Columbus 38 32 11 5 16 48 58 -10
Division Est
Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 MetroStars 54 32 17 3 12 64 56 +8
2 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 45 32 13 6 13 47 49 -2
3 Fusion de Miami 41 32 12 5 15 54 56 -2
4 D.C. United T 30 32 8 6 18 44 63 -19

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 Wizards de Kansas City 57 32 16 9 7 47 29 +18
2 Fire de Chicago C 57 32 17 6 9 67 51 +16
3 MetroStars 54 32 17 3 12 64 56 +8
4 Mutiny de Tampa Bay 52 32 16 4 12 62 50 +12
5 Galaxy de Los Angeles C1 50 32 14 8 10 47 37 +10
6 Burn de Dallas 46 32 14 4 14 54 54 0
7 Revolution de la Nouvelle-Angleterre 45 32 13 6 13 47 49 -2
8 Rapids du Colorado 43 32 13 4 15 43 59 -16
9 Fusion de Miami 41 32 12 5 15 54 56 -2
10 Crew de Columbus 38 32 11 5 16 48 58 -10
11 D.C. United T 30 32 8 6 18 44 63 -19
12 Earthquakes de San José 29 32 7 8 17 35 50 -15

Résultats[modifier | modifier le code]

Source : Résultats de la saison

Matchs inter-conférences[modifier | modifier le code]

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) CHI COLO COLU DCU DAL KAN LA MET MIA N-A SJ TAM CHI COLO COLU DCU DAL KAN LA MET MIA N-A SJ TAM
Fire de Chicago 1-2 3-2 3-2 2-1 3-1 1-0 0-1 4-1 2-1 2-1
Rapids du Colorado 2-1A 0-0 2-5 1-0 1-3 1-2 2-1 1-0 1-1 3-1
Crew de Columbus 2-3 1-1 2-0 2-2 0-2 2-0 3-1 2-1A 4-1 2-1
D.C. United 3-2 1-1 1-2 3-2 0-0[Note 2] 0-4 0-1 2-2 2-0 1-2
Burn de Dallas 0-1 3-0 4-1 1-1 4-6 1-1 2-1 2-1 1-0 4-2
Wizards de Kansas City 4-3 3-1 2-0 0-0 2-0 1-2 0-1 1-0 0-1 1-0
Galaxy de Los Angeles 1-1 1-0 2-1 2-1 0-2 2-0 2-2 2-1 1-2 0-1
MetroStars 4-1 5-3 0-1 2-1 1-2 0-1 0-0 3-2A 0-0 0-3
Fusion de Miami 0-3 2-0 2-4 0-3 0-0 3-5 0-0 2-3 4-2 4-1
Revolution de la Nouvelle-Angleterre 1-1 3-4 1-1 1-2 0-1 2-1 2-1 2-1 2-1 3-0
Earthquakes de San José 1-1 1-2 2-2 5-0 2-0 3-1 2-2 1-2 3-0 1-2
Mutiny de Tampa Bay 4-2 3-0 1-2 2-0 0-2 1-4 1-0 4-0 2-2 4-3A
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur

Matchs intra-conférences[modifier | modifier le code]

Division Ouest[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) COLO KAN LA SJ COLO KAN LA SJ
Rapids du Colorado 0-5 1-0A 0-1 1-1 1-0A 2-0
Wizards de Kansas City 3-0 2-0 2-0 3-1 1-5 2-0
Galaxy de Los Angeles 2-1 0-0 1-1 1-0A 1-1 2-1
Earthquakes de San José 4-2 0-0 0-0 1-2 0-3 0-3
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
Division Centre[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) CHI COLU DAL TAM CHI COLU DAL TAM
Fire de Chicago 3-1 4-3 5-1 3-1 4-0 0-0
Crew de Columbus 0-2 2-1 1-2 2-3 1-1 3-4
Burn de Dallas 4-2 2-1 1-0 3-0 3-2 2-3
Mutiny de Tampa Bay 0-1 5-1 3-1 3-3 3-1 2-1
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
Division Est[modifier | modifier le code]
Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) DCU MET MIA N-A DCU MET MIA N-A
D.C. United 2-3A 2-1A 1-3 3-2A 2-6 2-0
MetroStars 3-2 4-2 4-2 2-2 2-1 2-1A
Fusion de Miami 1-0A 3-1 1-1 3-1 4-1 2-1
Revolution de la Nouvelle-Angleterre 2-1A 0-2 1-1 1-0 4-3 2-0
  •      Victoire à domicile
  •      Match nul
  •      Victoire à l'extérieur
A Quand un score est suivi d'une lettre, cela signifie que le match en question a été gagné en prolongation. Si le score inscrit est 3-2, cela signifie que l'équipe gagnante a marqué un but en or dans la prolongation après un match nul 2-2 dans le temps réglementaire.

Play-offs[modifier | modifier le code]

Règlement[modifier | modifier le code]

Pour la première fois de l'histoire de la MLS, il n'y a pas de distinction de conférence entre les équipes. Les trois champions de de divisions sont numéros 1, 2 et 3. En quart de finale, l'équipe classée première de la phase régulière affronte la huitième, la deuxième affronte la septième, la troisième affronte la sixième et la quatrième affronte la cinquième.

Le tableau est organisé de la manière suivante:

  • Équipe 1 - Équipe 8
  • Équipe 4 - Équipe 5
  • Équipe 2 - Équipe 7
  • Équipe 3 - Équipe 6

Les quarts de finale et les demi-finales se déroulent avec match aller et match d'appui éventuel chez le terrain du mieux classé. En cas d'égalité à l'issue d'un match, une prolongation de deux périodes de cinq minutes est disputée avec le but en or. Si aucun but n'est marqué, le match s'achève sur un match nul. Une victoire dans le temps réglementaire ou en prolongation vaut 3 points, un match nul vaut 1 point, une défaite vaut 0 point. La première équipe à 5 points passe au tour suivant. Si les deux équipes sont à 4 points à l'issue du troisième match, une prolongation avec but en or d'une durée de vingt minutes est disputée. Si aucun but n'est marqué, une séance de tirs au but est alors disputée[1].

La finale MLS, se déroule sur un match au RFK Memorial Stadium de Washington avec prolongation (but en or) et tirs au but pour départager si nécessaire les équipes. Les deux finalistes se qualifient pour les huitièmes de finale de la Coupe des champions de la CONCACAF 2002.

Tableau[modifier | modifier le code]

Pour les quarts et demi-finales, les points sont marqués. Entre parenthèses, sont marquées d'éventuelles morts subites à l'issue des 3 matchs. Pour la finale, le score de la rencontre est inscrit.

Quarts de finale Demi-finales MLS Cup 2000
16, 20 et 24 septembre   29, 3 et 6 octobre   15 octobre, RFK Memorial Stadium, Washington
(1) Wizards de Kansas City 7
(8) Rapids du Colorado 1  
(1) Wizards de Kansas City 4 (1)
14 et 20 septembre
    (5) Galaxy de Los Angeles 4 (0)  
(4) Mutiny de Tampa Bay 0
26 et 30 septembre, 6 octobre
(5) Galaxy de Los Angeles 6
(1) Wizards de Kansas City 1
15, 19 et 22 septembre
    (2) Fire de Chicago 0
(2) Fire de Chicago 6  
(7) Revolution de la Nouvelle-Angleterre 3  
(2) Fire de Chicago 6
15 et 20 septembre
    (3) MetroStars 3
(3) MetroStars 6
(6) Burn de Dallas 0


Résultats[modifier | modifier le code]

Quarts de finale[modifier | modifier le code]

Le Galaxy se qualifie six points à zéro.


Les MetroStars se qualifient six points à zéro.


Chicago se qualifie six points à trois.


Kansas City se qualifie sept points à un.

Demi-finales[modifier | modifier le code]

Chicago se qualifie six points à trois.


Il y a quatre points partout à l'issue du troisième match. Kansas City se qualifie lors de la prolongation en or à l'issue du troisième match.

MLS Cup 2000[modifier | modifier le code]

15 octobre 2000 Wizards de Kansas City 1 - 0 Fire de Chicago Robert F. Kennedy Memorial Stadium, Washington
Molnar But inscrit après 11 minutes 11e

Johnston Averti après 48 minute(s) 48e
Garcia Averti après 58 minute(s) 58e
Meola Averti après 76 minute(s) 76e

Averti après 47 minute(s) 47e Kovalenko


Averti après 76 minute(s) 76e Bonseu
Spectateurs : 39 159
Arbitrage : Paul Tamberino
Rapport

Leaders statistiques (saison régulière)[modifier | modifier le code]

Classement des buteurs (MLS Scoring Champion)[modifier | modifier le code]

Le classement des buteurs se calcule de la manière suivante : 2 points pour un but et 1 point pour une passe.

Rang Joueur Club Buts Passes Points
1 Drapeau du Mali Mamadou Diallo Mutiny de Tampa Bay 26 4 56
2 Drapeau des États-Unis Clint Mathis MetroStars[Note 3] 16 14 46
3 Drapeau des États-Unis Ante Razov Fire de Chicago 18 6 42
Drapeau de la Colombie Diego Serna Fusion de Miami 16 10 42
5 Drapeau de la Colombie Adolfo Valencia MetroStars 16 9 41
6 Drapeau des États-Unis Dante Washington Crew de Columbus 15 9 39
7 Drapeau de la Jamaïque Wolde Harris Revolution de la Nouvelle-Angleterre 15 7 37
8 Drapeau des États-Unis Jason Kreis Dallas Burn 11 13 35
9 Drapeau de l'Équateur Ariel Graziani Burn de Dallas 15 3 33
10 Drapeau de la Colombie Alex Comas MetroStars 13 6 32

Classement des passeurs[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Club Passes
1 Drapeau de la Colombie Carlos Valderrama Mutiny de Tampa Bay 26
2 Drapeau des États-Unis Steve Ralston Mutiny de Tampa Bay 17
3 Drapeau du Guatemala Martín Machón Fusion de Miami 16
4 Drapeau des États-Unis Preki Wizards de Kansas City 15
5 Drapeau des États-Unis Clint Mathis MetroStars[Note 4] 14
Drapeau de la Pologne Piotr Nowak Fire de Chicago 14
7 Drapeau des États-Unis Diego Gutiérrez Fire de Chicago 13
Drapeau des États-Unis Jason Kreis Burn de Dallas 13
Drapeau de la Pologne Robert Warzycha Crew de Columbus 13

Classement des gardiens[modifier | modifier le code]

Il faut avoir joué au moins 1000 minutes pour être classé.

Rang Gardien Club MJ MIN BE BE/M
1 Drapeau des États-Unis Tony Meola Wizards de Kansas City 31 2826 29 0.92
2 Drapeau des États-Unis Kevin Hartman Galaxy de Los Angeles 26 2422 27 1.00
3 Drapeau des États-Unis Zach Thornton Fire de Chicago 25 2319 33 1.28
4 Drapeau des États-Unis Joe Cannon Earthquakes de San José 26 2420 40 1.49
5 Drapeau des États-Unis Scott Garlick Mutiny de Tampa Bay 32 2934 50 1.53
6 Drapeau des États-Unis Jeff Causey Revolution de la Nouvelle-Angleterre 22 1975 34 1.55
7 Drapeau des États-Unis Mark Simpson D.C. United 13 1179 21 1.60
8 Drapeau des États-Unis Mike Ammann MetroStars 22 1960 35 1.61
9 Drapeau des États-Unis David Kramer Rapids du Colorado 20 1804 33 1.65
10 Drapeau des États-Unis Matt Jordan Burn de Dallas 31 2830 53 1.69

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Récompenses annuelles[modifier | modifier le code]

Trophée Joueur Club
Meilleur joueur (saison régulière) Drapeau des États-Unis Tony Meola Wizards de Kansas City
Meilleur joueur (finale MLS) Drapeau des États-Unis Tony Meola Wizards de Kansas City
Meilleur buteur Drapeau du Sénégal Mamadou Diallo (56 points) Mutiny de Tampa Bay
Meilleur défenseur Drapeau des États-Unis Peter Vermes Wizards de Kansas City
Meilleur gardien Drapeau des États-Unis Tony Meola Wizards de Kansas City
Meilleur rookie Drapeau des États-Unis Carlos Bocanegra Fire de Chicago
Meilleur entraîneur Drapeau des États-Unis Bob Gansler Wizards de Kansas City
Meilleur come-back Drapeau des États-Unis Tony Meola Wizards de Kansas City
Meilleur arbitre Drapeau des États-Unis Paul Tamberino
Meilleur but Drapeau des États-Unis Marcelo Balboa Rapids du Colorado
Action de l'année Drapeau des États-Unis Clint Mathis MetroStars
Trophée du fair-play (joueur) Drapeau des États-Unis Steve Ralston Mutiny de Tampa Bay
Trophée du fair-play (équipe) Mutiny de Tampa Bay
Action humanitaire de l'année Drapeau de Sierra Leone Abdul Thompson Conteh Earthquakes de San José

Joueur du mois[modifier | modifier le code]

Mois Joueur Club
Avril Drapeau du Danemark Miklos Molnar Wizards de Kansas City
Mai Drapeau des États-Unis Tony Meola Wizards de Kansas City
Juin Drapeau des États-Unis Clint Mathis MetroStars
Juillet Drapeau des États-Unis Dante Washington Crew de Columbus
Août Drapeau des États-Unis Clint Mathis MetroStars
Septembre Drapeau de la Colombie Diego Serna Fusion de Miami

Joueur de la semaine[modifier | modifier le code]

Semaine Joueur Club
Semaine 1 Drapeau : Équateur Ariel Graziani Burn de Dallas
Semaine 2 Drapeau : États-Unis Cobi Jones Galaxy de Los Angeles
Semaine 3 Drapeau : États-Unis Joe Cannon Earthquakes de San José
Semaine 4 Drapeau : États-Unis Ben Olsen D.C. United
Semaine 5 Drapeau : États-Unis Imad Baba Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 6 Drapeau : États-Unis Marcelo Balboa Rapids du Colorado
Semaine 7 Drapeau : États-Unis Ante Razov Fire de Chicago
Semaine 8 Drapeau : États-Unis Ante Razov Fire de Chicago
Semaine 9 Drapeau : Sénégal Mamadou Diallo Mutiny de Tampa Bay
Semaine 10 Drapeau : États-Unis Peter Vermes Wizards de Kansas City
Semaine 11 Drapeau : États-Unis Ted Chronopoulos Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 12 Drapeau : Sénégal Mamadou Diallo Mutiny de Tampa Bay
Semaine 13 Drapeau : États-Unis Jamar Beasley Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 14 Drapeau : États-Unis Danny Califf Galaxy de Los Angeles
Semaine 15 Drapeau : États-Unis Tony Meola Wizards de Kansas City
Semaine 16 Drapeau : Équateur Ariel Graziani Burn de Dallas
Semaine 17 Drapeau : États-Unis Joe Cannon Earthquakes de San José
Semaine 18 Drapeau : États-Unis Dante Washington Crew de Columbus
Semaine 19 Drapeau : Jamaïque Wolde Harris Revolution de la Nouvelle-Angleterre
Semaine 20 Drapeau : États-Unis Ante Razov Fire de Chicago
Semaine 21 Drapeau : Colombie Adolfo Valencia MetroStars
Semaine 22 Drapeau : États-Unis Clint Mathis MetroStars
Semaine 23 Drapeau : États-Unis Clint Mathis MetroStars
Semaine 24 Drapeau : Colombie Diego Serna Fusion de Miami
Semaine 25 Drapeau : États-Unis Paul Bravo Rapids du Colorado

Bilan[modifier | modifier le code]

Il est à signaler que le D.C. United et le Crew de Columbus disputent la saison suivante la Coupe des géants de la CONCACAF tandis que les Wizards de Kansas City et les MetroStars disputent eux la Copa Merconorte.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le classement du meilleur buteur est calculé de la manière suivante : 2 points pour un but et 1 point pour une passe.
  2. Le match est interrompu à la mi-temps à cause d'une panne d'électricité. Le score est entériné par la suite[4].
  3. 3 buts et 1 passe avec le Galaxy de Los Angeles, 13 buts et 13 passes avec les MetroStars.
  4. 1 passe avec le Galaxy de Los Angeles, 13 passes avec les MetroStars.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en)« MLS: Big changes in store for 2000 », sur socceramerica.com,
  2. a et b (en)« MLS: MetroStars and Revolution hire head coaches », sur socceramerica.com,
  3. (en)« MLS: Miami hires Hudson through end of the season », sur socceramerica.com,
  4. (en) « K.C. and D.C. play to abbreviated 0-0 draw », sur mlsnet.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]