Mai 1848

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mai 1848
Nombre de jours 31
Premier jour Lundi 1er mai 1848
1er jour de la semaine 18
Dernier jour Mercredi 31 mai 1848
3e jour de la semaine 22

Calendrier
mai 1848
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
18 1er 2 3 4 5 6 7
19 8 9 10 11 12 13 14
20 15 16 17 18 19 20 21
21 22 23 24 25 26 27 28 
22 29 30 31        
1848Années 1840XIXe siècle

Mois précédent et suivant
Mai précédent et suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événements[modifier | modifier le code]

  • 4 mai, France : l’Assemblée constituante se réunit, la République est officiellement proclamée.
    • Député du centre-gauche sous la monarchie de Juillet, Tocqueville appartient désormais au centre-droit, et il siège avec les « républicains du lendemain » ralliés à la République après la révolution de février (fin le 26 mai 1849).
  • 9 mai : capitulation des insurgés de Poznań en Pologne prussienne. Les Polonais sont soumis à une politique de germanisation.
  • 15 mai :
    • Ferdinand II de Naples, par peur des radicaux et des troubles décide de dissoudre le Parlement.
    • Empire d'Autriche : émeute à Vienne, assemblée constituante. La cour quitte Vienne pour Innsbruck. Une assemblée constituante est élue au suffrage universel. Elle siège à Kremsier (Moravie) et élabore un projet de constitution progressiste.
    • France :
      • manifestation en France au profit de la Pologne insurgée;
      • échec de l’insurrection révolutionnaire contre l’Assemblée constituante (Barbès, Blanqui, "Albert", Raspail). Des dizaines de milliers de manifestants investissent le Palais Bourbon. L’intervention de la garde nationale qui chasse les occupants fait échouer la tentative. Le gouvernement en profite pour arrêter les chefs socialistes. Blanqui est en fuite. Barbès, Raspail, Albert, Sobrier, Flotte sont arrêtés. La droite triomphe. L'échec de cette journée révolutionnaire permet de préparer le démantèlement des Ateliers nationaux et la dissolution de la Commission du Luxembourg.
  • 16 mai, France : la Commission des travailleurs (Commission du Luxembourg) est supprimée.
  • 18 mai : parlement de Francfort. Il adopte le drapeau noir, rouge et or, désigne un Ministère impérial et prépare la Constitution du Reich à venir, mais sans supprimer l’ancienne Diète. Elle se divise bientôt ente partisans de la solution grande-allemande (großdeutsche Lösung), favorables à une Allemagne fédérale comprenant l’Autriche et s’étendant de la Baltique à l’Adriatique, et ceux de la solution petite-allemande (kleindeutsche Lösung), favorables à une Allemagne plus petite, sans l’Autriche et sous l’autorité prussienne. Les libéraux prussiens dénoncent le gouvernement provisoire, confié à l’archiduc d’Autriche Jean.
  • 21 mai :
    • Des incidents se produisent entre la garde nationale et la garnison prussienne de la forteresse fédérale de Mayence. Le vice-gouverneur prussien, le général Hüser, avait exigé le désarmement de la garde nationale et menacé de bombarder la ville au cas où son ordre ne serait pas exécuté.
    • France : avec les autres représentants, Tocqueville assiste à la fête de la Concorde au Champ-de-Mars.
  • 26 mai, France :
    • Auguste Blanqui est arrêté;
    • Victor Hugo rend publique sa déclaration électorale : Victor Hugo à ses concitoyens.
  • 28 mai, France : Victor Hugo devient président de la « Société de Petit-Bourg », qui se donne pour tâche d'œuvrer en faveur des enfants pauvres, indigents, abandonnés ou orphelins.
  • 30 mai :
    • La Transylvanie proclame sa réunification avec la Hongrie.
    • Les troupes piémontaises sont victorieuses à Goito. Charles-Albert refusant toute aide des volontaires lombards, des milices garibaldienne et des troupes alliées est isolé.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :