Magic City

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne une série télévisée américaine. Pour le parc d'attractions parisien disparu, voir Magic City (parc d'attractions).
Magic City
Titre original Magic City
Genre Série dramatique
Création Mitch Glazer (en)
Acteurs principaux Jeffrey Dean Morgan
Olga Kurylenko
Steven Strait
Christian Cooke
Dominik García-Lorido
Danny Huston
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Starz
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 16
Durée 50 minutes
Diff. originale
Site web http://www.starz.com/originals/MagicCity

Magic City est une série télévisée américaine en seize épisodes de 50 minutes créée par Mitch Glazer et diffusée entre le [1] et le sur la chaîne Starz aux États-Unis et sur Super Channel au Canada[2].

En France, la série est diffusée à partir du sur OCS Max[3]. En Suisse, la saison 1 a été diffusée du 12 août au 2 septembre 2013 sur RTS Un[4]; la saison 2 a été diffusée du 30 juin au 21 juillet 2014, toujours sur RTS Un[4]. La série reste inédite dans les autres pays francophones. Le , la série a été annulée[5].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Miami en 1959, la série se concentre sur les événements de l'impresario Ike Evans, et sa famille, propriétaires d'un hôtel de luxe, le Miramar Playa. Pour financer son hôtel flashy, Evans a été contraint de se plier à un mafieux, Ben Diamond, qui peut assurer le succès de sa création. Meurtres, prostitution, jeux illégaux et argent sale, entrent alors dans la danse à son plus grand regret. Alors que son monde est en danger et menace de s'effondrer à tout moment, Evans doit se battre pour défendre son hôtel et sa famille.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Saison 1

Saison 2

Source V. F. : Doublage Séries Database[6]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2012)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de Magic City.
  1. L'année du requin (The Year of the Fin)
  2. Avis de tempête (Freeding Frenzy)
  3. Des châteaux de sable (Castles Made of Sand)
  4. Expiation (Atonement)
  5. Le suicide d'une blonde (Suicide Blonde)
  6. Plus dure sera la chute (The Harder They Fall)
  7. Entre le marteau et l'enclume (Who's the Horse and Who's the Rider?)
  8. Contre vents et marées (Time and Tide)

Deuxième saison (2013)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 de Magic City.

Le , Starz a renouvelé la série pour une deuxième saison de 8 épisodes[7] diffusée depuis le [8].

  1. Crime et châtiment (Crime and Punishment)
  2. Les anges de la mort (Angels of Death)
  3. S'adapter ou mourir (Adapt or Die)
  4. La croisée des chemins (Crossroads)
  5. Un monde qui change (World in Changes)
  6. Désaccords majeurs (Sitting on Top of the World)
  7. ... Et tes ennemis, encore plus près (.. And Your Enemies Closer)
  8. Les péchés du père (The Sins of the Father)

Accueil[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, Métacritic crédite la saison 1 de 56% d'opinions positives et de 64% pour la saison 2 tandis que Rotten Tomatoes lui attribue un score de 53% et 60% respectivement pour les saisons 1 et 2[9]. L'audience moyenne par épisode lors de leur première diffusion est de 417 500 téléspectateurs lors de la saison 1 et de 460 000 lors de la saison 2.[10]

En France, pour Télérama Magic City est sans doute le plus convaincant des avatars de la mode du néo-rétro lancée par Mad Men. "Il n'a pas la classe des aventures de Don Draper, ni l'ampleur de Boardwalk Empire, mais il bénéficie d'une reconstitution historique soignée, reprenant élégamment les codes esthétiques des films de l'époque, et d'une intrigue assez efficace pour qu'on s'y laisse prendre."[11]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]