Méir Chétrit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Méir Chétrit
Méir Chétrit, le 4 février 1998
Méir Chétrit, le
Fonctions
Ministre israélien de l'Intérieur

(1 an, 8 mois et 27 jours)
Président Moshe Katsav
Dalia Itzik (intérim)
Shimon Peres
Premier ministre Ehud Olmert
Gouvernement Olmert
Prédécesseur Ronni Bar-On
Successeur Eli Yishaï
Ministre de la Construction et du Logement

(1 an et 2 mois)
Président Moshe Katsav
Premier ministre Ehud Olmert
Gouvernement Olmert
Prédécesseur Ze'ev Boim
Successeur Ze'ev Boim
Ministre de l'Éducation, de la Culture et
des Sports

(3 mois et 16 jours)
Président Moshe Katsav
Premier ministre Ariel Sharon
Gouvernement Sharon II
Prédécesseur Limor Livnat
Successeur Yuli Tamir
Ministre des Transports
(par intérim jusqu'au )

(1 an et 10 mois)
Président Moshe Katsav
Premier ministre Ariel Sharon
Gouvernement Sharon II
Prédécesseur Avigdor Liberman
Successeur Shaul Mofaz
Ministre auprès du ministre des Finances

(1 an, 4 mois et 7 jours)
Président Moshe Katsav
Premier ministre Ariel Sharon
Gouvernement Sharon II
Prédécesseur Yitzhak Cohen (ministre délégué)
Successeur Benyamin Netanyahou (ministre)
Ministre de la Justice

(1 an, 11 mois et 21 jours)
Président Moshe Katsav
Premier ministre Ariel Sharon
Gouvernement Sharon I
Prédécesseur Yossi Beilin
Successeur Tomy Lapid
Ministre de la Justice
(par intérim)

(3 mois et 6 jours)
Président Moshe Katsav
Premier ministre Ehud Olmert
Gouvernement Olmert
Prédécesseur Haïm Ramon (ministre)
Successeur Tzipi Livni (ministre)
Ministre des Finances

(4 mois et 13 jours)
Président Ezer Weizman
Premier ministre Benyamin Netanyahou
Gouvernement Netanyahou I
Prédécesseur Benyamin Netanyahou
Successeur Avraham Shochat
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Errachidia (Maroc)
Nationalité Israélienne
Parti politique Hatnuah
Religion Judaïsme

Méir Chétrit (en hébreu : מאיר שטרית), né le , est un homme politique et parlementaire israélien. Membre du parti Kadima de 2005 à 2012, puis d'Hatnuah à partir de 2012, il est ministre au sein de nombreux gouvernements. Candidat à l'élection présidentielle de 2014, il est qualifié pour le second tour qu'il perd face à Reuven Rivlin.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Chétrit est né à Ksar Es Souk, l'actuelle Errachidia, au Maroc et sa famille a immigré en Israël. Il a suivi un programme de master en politique publique et est diplômé de l'université Bar-Ilan. Il est marié et père de deux enfants.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il entame sa carrière politique en 1974 à son élection en tant que maire de Yavné, poste qu'il occupe jusqu'en 1987. Il est élu à la Knesset en 1981 et est parlementaire jusqu'en 1988 puis depuis 1992. En 1988, il est élu trésorier de Agence juive pour Israël et reste à ce poste jusqu'en 1992.

En 1996, il est élu à la tête de la coalition politique construite autour du Likoud. En 1998, il devient Ministre des finances du gouvernement de Benjamin Netanyahou. Depuis 2001, il est ministre de la Justice puis des Transports dans les deux gouvernements successifs de Ariel Sharon.

À la formation de Kadima, Chétrit quitte le Likoud en 2005 et rejoint le nouveau parti. Il devient ministre du Logement et de la Construction du gouvernement Olmert après les élections législatives de mars 2006.

En juillet 2006, pendant le déroulement de l'opération Pluie d'été dans la Bande de Gaza, Meir Chetrit déclare qu'il s'opposerait « à un éventuel plan de repli en Judée et Samarie », créant la première dissension enregistrée au sein du nouveau gouvernement.

Le 23 août 2006, il est nommé ministre de la Justice par intérim en remplacement de Haïm Ramon qui a démissionné le 20 août après son inculpation dans une affaire de harcèlement sexuel.

En décembre 2012, il annonce qu'il quitte Kadima pour rejoindre Hatnuah, le nouveau parti de Tzipi Livni[1].

Le 26 mai 2014, Méir Chetrit a annoncé sa candidature pour les prochaines élections présidentielles en Israël.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]