Hatnuah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hatnuah
(he) התנועה
Image illustrative de l’article Hatnuah
Logotype officiel.
Présentation
Présidente Tzipi Livni
Fondation
Scission de Kadima
Disparition 2019
Siège Tel Aviv-Jaffa, Israël
Positionnement Centre à centre gauche
Idéologie Libéralisme[1],[2],[3]
Pacifisme[4],[5]
Sécularisme[6],[7]
Écologie politique[8],[9]
Troisième voie[10]
Sionisme général[11],[12]
Couleurs Bleu et blanc
Site web hamahanehazioni.co.il

Hatnuah (en hébreu : התנועה) est un parti politique israélien créé le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Après des mois de spéculation, Tzipi Livni a annoncé la création de son nouveau parti politique, « Le Mouvement », lors d'une conférence de presse à Tel-Aviv le . Elle a commencé son allocution à la presse en rappelant ses débuts politiques, quelques semaines avant l'assassinat du premier ministre d'alors, Yitzhak Rabin.

En ce qui concerne les questions intérieures, Livni s'est déclarée favorable à la conscription militaire pour les ultra-orthodoxes et à la promotion des initiatives qui permettraient aux « jeunes d'avoir des maisons, gagner leur vie, et vivre dans la dignité, sans toujours craindre pour l'avenir ». Elle a mentionné les élections primaires récentes alors au sein du Likoud, qui avaient montré un renforcement des plus jeunes et de la droite dure au sein du parti, comme Danny Danon et Moshe Feiglin, au détriment des modérés et des plus expérimentés comme Dan Meridor, Avi Dichter, Michael Eitan (en) et Benny Begin (en), quatre ministres centraux du gouvernement de l'époque (qui ont tous fini par perdre leurs sièges à la Knesset).

Devant son manque de succès prévisible aux élections législatives de 2019, Tzipi Livni annonce que Hatnuah ne présentera aucun candidat à ces élections[13].

Le parti[modifier | modifier le code]

Élections législatives[modifier | modifier le code]

Année % Mandats Rang
2013 4,99
6 / 120
7e
2015
0 / 120

Direction du parti[modifier | modifier le code]

Personnalités de Hatnuah[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Tzipi Livni, subalterna de Herzog para no desaparecer del mapa político israelí", ABC, 16/03/2015. "Desde entonces, Livni se ha visto despojada del liderazgo del Kadima, creó una nueva formación de corte liberal -Hatnuá- con la que ganó sólo seis escaños en los comicios de 2013, y ha visto languidecer su otrora prometedor horizonte político hasta tal punto que, para salvarse, ha preferido la unión con el Laborismo, partido del que ideológicamente ha estado siempre alejada."
  2. Christoph Schult, « Pensions for Jewish Ghetto Laborers: Israel Angered By German Government », Spiegel Online,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2015)
  3. Katherine Philip, « Outcry as Israel tries to ban the word 'Nazi' », The Times,‎ (lire en ligne)(inscription nécessaire)
  4. Karin Laub, « Israel vote presents diplomatic, domestic choices », Associated Press,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2015)
  5. Ben Birnbaum, « Tzipi Livni and the quest for peace in Israel and Palestine », Newsweek,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2015)
  6. Jim Zanotti, « Israel: Background and U.S. Relations », Service de recherche du Congrès, (consulté le 28 janvier 2015)
  7. Judy Maltz, « Where do Israeli lawmakers stand on matters of religion and state? », Haaretz,‎ (lire en ligne) :

    « Both Meretz and Hatnuah are known for their progressive platforms on matters of religion and state. »

  8. « Hatnua presents green platform », Ynet,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2015)
  9. Justin Scott Finkelstein, « Can the Israeli Center Hold? », Foreign Policy Research Institute,
  10. Michael Shamir, The Elections in Israel 2013, Routledge, (lire en ligne), p. 41 :

    « Hatenua ... 'enabling Third Way liberal economy' »

  11. Carlo Strenger, Israel today: a society without a center, Haaretz (March 7, 2014)
  12. Dror Zeigerman, A Liberal Upheaval: From the General Zionists to the Liberal Party (pre-book dissertation), Friedrich Naumann Foundation for Liberty, (lire en ligne[archive du ])
  13. Raoul Wootliff, « Tzipi Livni quitte la politique », sur The Times of Israel,