Tomy Lapid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lapid.
Tomy Lapid
Tommy Lapid at Eichman trial1961.jpg
Fonctions
Président du mémorial de Yad Vashem
-
Vice-Premier ministre d'Israël (d)
-
Membre de la Knesset
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Томислав ЛампелVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Conjoint
Schulamit Lapid (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Partis politiques
Shinouï (-)
Hetz (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix Sokolov (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Tommy Lapid au procès Eichmann en 1961.

Joseph Tommy Lapid (en hébreu : יוסף טומי לפיד) (né le - ) était un homme politique israélien, président et fondateur du parti libéral et laïque Shinouï de 1999 à 2006. Il était fermement opposé au pouvoir des ultra-orthodoxes juifs sur la politique israélienne, notamment via le parti Shass. Il était également écrivain, journaliste, producteur, jusqu'à son entrée en politique en 1999.

Né Tomislav Lampel à Novi Sad (dans le royaume de Yougoslavie) en 1931, il émigre en Israël en 1948. En 2005, il vivait à Tel Aviv, marié et père de deux enfants. Il a survécu à la Shoah. Tommy Lapid est décédé le 1er juin 2008 des suites d'un cancer. Il avait 76 ans.

Son fils Yaïr Lapid fait également une carrière politique.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Lapid rejoint le parti libéral et centriste d'Avraham Poraz (en) Shinouï et en fait un grand parti de la vie politique israélienne. Aux élections générales de 1999, il remporte 6 sièges à la Knesset, puis 15 en 2003, ce qui en fait le 3e parti d'Israël, derrière les travaillistes et le Likoud. Il rejoint le gouvernement d'Ariel Sharon, ce qui le met à portée de réaliser son programme, la réduction de l'influence des religieux, dont quelques mesures phares :

  • l'obligation de service militaire pendant trois ans pour les jeunes orthodoxes ;
  • la suppression des subventions publiques aux religieux ;
  • la création d'un mariage civil, autorisé entre juif et non-juif, et sans accord préalable du rabbin ;
  • l'autorisation de l'importation de produits non-kasher.

Il est nommé président de la commission de la Knesset aux Affaires étrangères. Il est nommé ministre de la Justice (שר המשפטים), mais démissionne de son parti lorsqu'en décembre 2004, Ariel Sharon augmente les subventions aux institutions Haredi pour avoir le soutien de petits partis religieux. Il soutient toutefois Sharon en contre de menues concessions financières. Ce soutien a minima est dicté par sa volonté d'éviter la tenue d'élections anticipées, qui auraient empêché l'évacuation des établissements israéliens de Gaza.

Lapid est battu aux primaires du parti Shinouï de . Il démissionne du parti et annonce son soutien au nouveau parti de Poraz, Hetz (en).

En 2006, Lapid est nommé président du Mémorial de Yad Vashem, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort.

Liens externes[modifier | modifier le code]