Dalia Itzik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dalia Itzik
דליה איציק
Image illustrative de l'article Dalia Itzik
Fonctions
Président de l'État d'Israël
(intérim)

(14 jours)
Premier ministre Ehud Olmert
Prédécesseur Moshe Katsav
Successeur Shimon Peres
15e président de la Knesset

(2 ans 10 mois et 13 jours)
Législature 17e
Prédécesseur Reuven Rivlin
Successeur Reuven Rivlin
Ministre des Communications

(1 an et 8 jours)
Premier ministre Ariel Sharon
Gouvernement Sharon II
Prédécesseur Ehud Olmert
Successeur Avraham Hirschson
Ministre de l'Industrie et du Commerce

(1 an 7 mois et 26 jours)
Premier ministre Ariel Sharon
Gouvernement Sharon I
Prédécesseur Ehud Barak
Successeur Ariel Sharon
Ministre de l'Environnement

(1 an 8 mois et 1 jour)
Premier ministre Ehud Barak
Gouvernement Barak
Prédécesseur Rafael Eitan
Successeur Tzachi Hanegbi
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Jérusalem (Israël)
Nationalité Israélienne
Parti politique Kadima

Dalia Itzik
Présidents de l'État d'Israël

Dalia Itzik (en hébreu : דליה איציק), née le à Jérusalem, est une femme politique israélienne, présidente par intérim de l'État d'Israël en 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille d'origine irakienne, Dalia Itzik fait carrière dans l'enseignement avant de devenir adjointe au maire de Jérusalem Teddy Kollek.

Membre du mouvement Un Israël créé par Ehud Barak en vue des élections de 1999, elle appartient au Parti travailliste qu'elle quitte en novembre 2005 pour rejoindre Kadima que vient de fonder le Premier ministre Ariel Sharon.

Élue députée en 1992 dans la 13e Knesset, elle est réélue à cinq reprises. Elle est ministre de l'Environnement de 1999 à 2001, de l'Industrie et du Commerce de 2001 à 2002 et des Communications entre 2005 et 2006.

Présidente de la Knesset à partir du , c'est à ce titre qu'elle exerce les fonctions de présidente de l'État d'Israël à partir du 25 janvier 2007, date de la suspension de Moshe Katsav. Première femme à la tête de l'État, elle poursuit par un court intérim entre la démission de Katsav le 1er juillet et l'entrée en fonction le 15 juillet de Shimon Peres, élu le mois précédent.

Candidate à l'élection présidentielle du , Dalia Itzik recueille 28 suffrages, ne parvenant pas à se qualifier pour le second tour du scrutin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]