Lusace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation de la Lusace en Europe centrale.

La Lusace est une région historique dans le nord-est de l’Allemagne et le sud-ouest de la Pologne. Elle s'étend sur le sud du Land de Brandebourg et l’est de la Saxe à l'ouest des voïvodies de Basse-Silésie et de Lubusz. On distingue deux parties différentes : l'Haute-Lusace au sud et la Basse-Lusace au nord. Aujourd'hui, la Neisse de Lusace, affluent de l'Oder (ligne Oder-Neisse), la divise en les parties allemande et polonaise.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la région est Lausitz en allemand, Łužica en haut-sorabe, Łužyca en bas-sorabe, Łużyce en polonais, Lužice en tchèque, Uůžyce en silésien, Lusatia en latin. La tribu slave des Luzici, qui habitaient au bord de la Spree sur le territoire actuel de la Basse-Lusace, était déjà documentée par le Géographe bavarois au IXesiècle. Le nom dérive d'une expression slave pour les pleines marécageuses. La Lusace est toujours habitée par la minorité slave des Sorabes dont les ancêtres, le peuple des Milceni s'installèrent sur le territoire de la Haute-Lusace à la même période.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région couvre un espace d'environ 13 000 km² où résident à peu près 1,3 million d'habitants, quelque 350 000 dans la partie polonaise. L'Haute-Lusace est vallonnée; elle jouxte au sud la Bohême (République tchèque), la frontière à l'est suit la rivière Kwisa (Queis) en Pologne. La Basse-Lusace s'étend jusqu'aus collines du Fläming en Brandebourg au nord-ouest et à la rivière Bóbr (Bober) à l'est. La limite entre l'Haute- et la Basse-Lusace suit le cours de l'Elster Noire.

Régions[modifier | modifier le code]

Dans la forêt de la Spree
  • La forêt de la Spree (Spreewald, littéralement « forêt de la Spree »), située à côté de Lübbenau, est traversée par de nombreuses voies d'eau. Cette région est connue pour sa production agricole. Elle est aujourd'hui une "Réserve de biosphère" reconnue par l'UNESCO.
  • La chaîne des lacs de Lusace (Lausitzer Seenkette) est un ensemble de lacs artificiels et de canaux destinés au tourisme, aménagés en utilisant d'anciennes mines de charbon à ciel ouvert. Après quelques lacs inondés dans les années 1950 (Silbersee) et 1970 (Knappensee, Senftenberger See, Erikasee), un plan d'aménagement de la région a été mis en place. Entre 2002 et 2018, 18 lacs doivent être inondés. Certains d'entre eux ont déjà atteint leur niveau définitif.
  • Le pays des landes et étangs de Lusace (Lausitzer Heide- und Teichlandschaft) est une région de tradition piscicole, comparable à la Dombes en France. Les plus anciens de ces petits lacs artificiels datent du Moyen-Âge. De nos jours cette région héberge de nombreux animaux rares.
La Lausche dans les monts de Zittau
  • Dans l'extrême sud du pays, les collines et les monts de Lusace, avec les monts de Zittau, et les monts de la Jizera (Isergebirge) avoisinantes à l'est sont des régions montagneuses, qui font partie des Sudètes occidentales. Le point culminant de la Lusace est la Lausche (Luž) d'une altitude de 793 m.

Villes et villages[modifier | modifier le code]

Les villes les plus importantes de la Haute-Lusace sont les six cités historiques de Bautzen, Görlitz/Zgorzelec, Lubań (Lauban), Zittau, Löbau et Kamenz; de plus Bischofswerda, Niesky, Hoyerswerda,Weißwasser et Bad Muskau. En Basse-Lusace se trouvent Cottbus, Calau, Eisenhüttenstadt (précédemment Fürstenberg), Guben/Gubin, Forst, Luckau, Finsterwalde, Senftenberg et Spremberg. En Spreewald ce sont Vetschau, Lübben et Lübbenau.

Au sud, près de la frontière de Bohème, on trouve aussi quelques grands villages, spécialisés dans la fabrication des vêtements. Dans cette région se trouvent des bâtiments en bois représentatifs de l'architecture locale traditionnelle (Umgebindehaus). Les villages les plus importants sont Großschönau, Ebersbach, Oppach, Sohland an der Spree et Wehrsdorf. Quelques manoirs et châteaux se visitent ou sont transformés en hôtels, comme le château de Lübbenau.

Historique[modifier | modifier le code]

Carte du XVIIIe siècle présentant la Basse-Lusace (en vert) et la Haute-Lusace (en jaune).

La culture lusacienne préhistorique doit son nom à la Lusace, selon les premières découvertes archéologiques; néanmoins son aire géographique couvre une région plus étendue dans la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, et des parties de l'est de l'Allemagne de l'ouest de l'Ukraine. Présente à la fin de l'âge du bronze et au début de l'âge du fer, elle couvre les périodes III à V du schéma chronologique du nord de l'Europe.

À l'époque des grandes migrations l'ancien peuple germanique des Hermundures occupèrent la Lusace, mais en grande partie émigrant vers la Thuringe plus tard, tandis que les tribus slaves s'installa dans la région. Au Xe siècle, la population a été exposée aux conquêtes allemandes et polonaises. Par le traité de Bautzen signé en 1018, la marche de Lusace (Basse-Lusace) et le pays des Milceni (Haute-Lusace) reviennent au duc Boleslas Ier de Pologne; en 1031 les territoires tombent définitivement sous le pouvoir du Saint-Empire romain germanique. À partir de 1348, les deux Lusaces faisaient partie des pays de la couronne de Bohême.

Au cours de la colonisation germanique de l'Europe orientale (Ostsiedlung), les Germaines se transférèrent dans les territoires peuplés de populations slaves. Les Sorabes, bien qu'ils soit minoritaires, ont conservé leur langue sorabe et leur culture nationale.

Cristal de Lusace[modifier | modifier le code]

La région (spécialement Weißwasser) est renommée pour son cristal (en allemand : « Lausitzer Kristall », orthographié « Lausitzer Crystal »).

Armoiries[modifier | modifier le code]

Châteaux de Lusace[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :