Sprée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spree (homonymie).
la Sprée
(Spree, Spréva, Sprjewja)
La forêt de la Sprée.
La forêt de la Sprée.
Image illustrative de l'article Sprée
Caractéristiques
Longueur 400 km
Bassin 10 105 km2
Bassin collecteur Elbe
Débit moyen 37,1 m3/s (Station de Sophienwerder)
Cours
Source Mont Kottmar (en)
· Localisation Neugersdorf
· Altitude 401 m
· Coordonnées 50° 59′ 15″ N, 14° 36′ 23″ E
Confluence Havel
· Localisation Berlin-Spandau
· Altitude 29 m
· Coordonnées 52° 32′ 10″ N, 13° 12′ 32″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Dahme
Pays traversés Drapeau de la République tchèque République tchèque
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Länder Drapeau du Land de Saxe Saxe
Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
Principales localités Cottbus, Berlin

La Sprée[1],[2] ou la Spree[3],[4] (Spree en allemand, Spréva en tchèque) est une rivière allemande et tchèque, affluent de la Havel, donc sous-affluent de l'Elbe.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom Spree est un nom slave devenant d'un nom germanique, connexé aux verbes spreizen (allemand, « écarter ») et to spread (anglais, « disperser »). Le nom decrit les nombreuses bifurcations du cours d'eau. Le nom est écrit pour la première fois dans un document de 965 comme Sprewa, presque le nom actuel tchèque, Spréva. C'est Sprjewja/Sprowja en sorabe). Les Sorabes sont le dernier groupe slave vivant en la Saxe et le Brandenbourg, la plupart dans le bassin de la Sprée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Sprée est longue d'environ 400 km, parmi lesquels 182 km sont navigables. Le bassin versant de la rivière s'étend sur 10 105 km2.

Sources[modifier | modifier le code]

Le cours de la Sprée et les canaux entre le cours Sprée-(basse) Havel et l'Oder

La Sprée prend sa source dans le land de Saxe près de la frontière tchèque, en trois endroits : deux sur le territoire d'Ebersbach-Neugersdorf, le troisième à Kottmar. Puis au bout de 700 m de parcours, elle longe le territoire tchèque sur environ 1,5 km.

Le cours en Saxe[modifier | modifier le code]

Autour de Bautzen, sur le plateau en aval des Monts de Lusace, la Sprée traverse une vallée encaissée. Elle y est régulée depuis 1975 par le barrage du Bautzen. Près du hameau de Klix (Commune de Großdubrau), la rivière se divise pour former la Kleine Spree (Petite Sprée). Quant à la branche principale, elle a été rescindée à l’aval de Boxberg pour agrandir une mine de lignite à ciel ouvert. Près du village de Spréewitz (Commune de Spreetal) le cours principal et la Kleine Spree se réunissent.

Le cours en Brandebourg[modifier | modifier le code]

Au nord du Spremberg en 1965 le premier grand barrage de la Sprée fut construit, le Talsperre Spremberg. À partir de son passage dans la ville de Cottbus, la Sprée forme un réseau étendu de petits cours d'eau, naturelles et canalisés, dans une forêt appelée la forêt de la Sprée. Un des fleuves de la forêt, la Malxe, venait originellement d'une source près de la Neisse de Lusace. Mais le cours naturel fut coupé pour l'exploitation du lignite. Aujourd'hui la section supérieure se jette dans la Neisse par un canal. La forêt de la Sprée a une partie plus connue, le haute-forêt Oberwald de Lübben, et une partie moins connue au nord du Lübben, dans la basse-forêt UnterSpréewald. Le Dahme-Umflutkanal (« canal traversant à la Dahme ») bifurque à la gauche et transporte une partie de l'eau de la Sprée à la rivière de la Dahme, un affluent de la Sprée.

À partir de cette bifurcation, la Sprée tourne à l'est jusqu'au Lac de Schwieloch, puit poursuit son cours vers le nord. Là elle rencontre la section orientale du canal de l'Oder à la Sprée. Du point de connexion près de l'écluse de Kersdorf, la Sprée coule a l'ouest et passe par la ville de Fürstenwalde. Ensuite, au barrage de Große Tränke (« le Gand Abreuvoir »), le cours bifurque à la MüggelSprée. Un canal de navigation qui représente la section occidentale du canal de l'Oder à la Sprée, qui fait la communication au Lac de Seddin de la Dahme. Les péniches circulent sur la Dahme jusqu'à Berlin.

Le cours à Berlin[modifier | modifier le code]

En Berlin la Sprée coule dans le lit de la vallée proglaciaire de Berlin. Ainsi, peu après avoir franchi les limites de la capitale, elle traverse le grand lac de Müggelsee (Großer Müggelsee) en passant par le petit lac de Müggelsee (Kleiner Müggelsee). Au niveau du quartier de Köpenick, elle reçoit les eaux de la rivière Dahme. La petite île du centre de Berlin est nommée la Spreeinsel. Vers Nordhafen, la Panke vient alimenter la Sprée. C'est finalement au niveau du quartier de Spandau qu’elle se jette dans la Havel par la rive gauche.

Molecule Man de Jonathan Borofsky sur la Sprée.

La Sprée est généralement considérée comme un affluent de la Havel, bien qu’elle soit un peu plus longue que cette dernière et que son débit à la confluence soit, avec 36 m3/s, plus de deux fois supérieur.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après l'échec de la révolte spartakiste de Berlin en 1919, le corps de Rosa Luxemburg est jeté dans le Landwehrkanal, un canal qui fait office de bras secondaire de la Sprée.

Pendant la partition de la capitale allemande, elle servait en plusieurs endroits de frontière entre la zone Est et la zone Ouest de la ville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]