Louis Aston Knight

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Aston Knight
Louis Aston Knight.jpg

Louis Aston Knight sur le motif, vers 1890, photographie anonyme, Archives of American Art.

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Formation
Maîtres
Influencé par
Distinction

Louis Aston Knight (–1948) est un peintre américain actif en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Louis Aston Knight est né à Paris 7e le 3 août 1873[1]. Il est le fils du peintre naturaliste Daniel Ridgway Knight[1] dont il fut l’élève. Il pratiqua habilement la peinture de paysages, ces derniers toujours éclairés par quelque nappe d’eau, qu’il aimait peindre.

En 1892, il entre à l’Académie Julian à Paris pour plusieurs années où il étudie dans les ateliers de Jules Lefebvre et de Tony Robert-Fleury. Il figure au Salon de Paris de 1894 à 1924, et prend part à des Salons de province. Il reçoit une médaille de bronze à l’Exposition universelle de 1900, suivi d’une mention honorable au Salon de 1901. Il remporte une médaille d’or au Salon de Reims, Cherbourg, Lyon, Genève et Nantes. En 1905, il reçoit sa première médaille d'or au Salon.

Louis Aston Knight nous a laissé de nombreux paysages de la Normandie, différentes vues de Beaumont-le-Roger, les bords de l’Iton à Évreux, la place du Vieux-Marché à Rouen, vue du bassin à Honfleur, etc. Il peint des paysages de Bretagne (vue des fortifications de Vannes, la Bretagne le soir), de Hollande (le vieux port de Dordrecht, Dordrecht le soir), de Venise (Un canal de Venise, le pont del angelo, le Rio Sant Aponal), des États-Unis (Vue de New York la nuit, l’East River, Ferme du Riverside).

En 1905, il part pour la première fois aux États-Unis. Après 1907, tous les mois de septembre, il séjourne à Venise. Pendant la Première Guerre mondiale, il part avec sa famille pour les États-Unis. Il voyage dans le Maine, en Caroline du Sud et passe ses hivers en Floride.

Il revient en France en 1919 avec sa famille et achète une maison à Beaumont-le-Roger. Il refait les jardins et fait construire une petite chaumière (Diane’s cottage) avec les pans de bois de trois anciennes maisons normandes. Il a alors à sa disposition trois façades différentes qui guident son inspiration.

Aston Knight connaît Claude Monet. Il l’admire et lui rend visite régulièrement à Giverny. Il est très impressionné par le jardin que l’artiste a créé[2]. Le jardin qu'Aston Knight conçoit pour le manoir de Chantereine (Beaumont-le-Roger) deviendra aussi connu en son temps que celui de Monet.

Il meurt en 1948 à New York.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Archives de l'état civil de Paris en ligne, acte de naissance n° 7/1026/1873 (consulté le 23 avril 2012)
  2. Louis Aston Knight, un Américain tombé amoureux de Beaumont le Roger

Lien externe[modifier | modifier le code]