Logorama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logorama
Réalisation François Alaux, Hervé de Crecy et Ludovic Houplain H5
Scénario François Alaux, Hervé de Crecy et Ludovic Houplain
Acteurs principaux
Sociétés de production Autour de Minuit
Pays d’origine France
Genre animé
Durée 16 minutes 15 secondes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Logorama est un court métrage d'animation français, réalisé par François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain (H5) en 2009. Le film détourne près de 3 000 logos, utilisés pour constituer à la fois les personnages et le décor dans lequel ils évoluent. Le récit met notamment en scène une course-poursuite entre des policiers à l'effigie de Bibendum, figure historique de la marque Michelin et, dans le rôle du gangster, Ronald McDonald, mascotte des restaurants McDonald's.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un Los Angeles entièrement constitué de logos, deux policiers, qui ont l'apparence de Bibendum (mascotte de la marque Michelin), engagent une course-poursuite avec un trafiquant d'armes, qui a les traits de Ronald McDonald (mascotte de McDonald's). Lorsque ce dernier a un accident avec un car scolaire, il blesse un enfant (la mascotte de Haribo) et prend en otage son ami (la mascotte de Big Boy), après leur visite d'un zoo dont le gardien et le guide sont respectivement le Géant Vert et Monsieur Propre. Le bandit se réfugie ensuite dans un restaurant tenu par Esso Girl (la mascotte d'Esso). Survient alors un tremblement de terre qui anéantit la ville ; Esso Girl et Big Boy fuient avec la voiture des policiers et finissent isolés sur une île nouvellement formée[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le court-métrage de seize minutes Logorama a été réalisé en six ans par François Alaux, Hervé de Crécy et Ludovic Houplain[2]. Le film est constitué de près de 3 000 logos. Afin de choisir les logos, les réalisateurs ont dû en regarder 40 000 auparavant[3]. Les voix françaises sont assurées principalement par le duo comique Omar et Fred.

Le critique Stéphane Kahn décrit ainsi le film : « Une œuvre pop que l’on gagne à revoir plusieurs fois, où le mauvais esprit et le détournement règnent en maîtres. Et l’un des chocs graphiques (autant que politique) de Cannes 2009[4]. »

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ce court métrage réussit un quadruplé prestigieux avec un Oscar, un César et des prix à Cannes et à Clermont-Ferrand.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [Banet-Weiser 2012] (en) Sarah Banet-Weiser, Autentic™ : The Politics of Ambivalence in a Brand Culture, NYU Press, , 266 p. (lire en ligne), p. 1.
  2. Viviane Clot, « Logorama : quand les marques s'animent ! », Maecia Workshop, (consulté le 12 mars 2010)
  3. François Krug, « Logorama » : le Bibendum de Michelin décroche l'oscar, Rue89, (consulté le 12 mars 2010)
  4. « Logorama du collectif H5 », sur www.brefcinema.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]