Lo-toga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue image illustrant le Vanuatu
Cet article est une ébauche concernant une langue et le Vanuatu.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Lo-toga
Pays Vanuatu
Région Îles Torres
Nombre de locuteurs 580 (2010)
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 map[1]
ISO 639-3 lht
IETF lht

Le lo-toga est une langue parlée par 580 personnes[2] au nord du Vanuatu dans les îles Torres, sur les îles Lo et Toga.

Comme toutes les langues autochtones du Vanuatu, le lo-toga appartient au groupe des langues océaniennes, lui-même une branche de la grande famille des langues austronésiennes.

Variation dialectale[modifier | modifier le code]

Le lo-toga se subdivise en deux dialectes très proches : le lo parlé sur l’île de Lo, et le toga parlé sur l’île de Toga. Ces deux variétés ne diffèrent que par la nature des diphtongues, et par quelques formes : ex. « nous (inclusif pluriel) » est dege [ʈəɣə] en lo, mais gide [ɣiʈə] en toga. L’intercompréhension est parfaite entre les deux dialectes.

Le nom de toga a parfois été utilisé, dans la littérature, pour désigner la langue lo-toga dans son ensemble.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Le dialecte lo du lo-toga a huit voyelles et cinq diphtongues[3].

Voyelles du lo-toga
  Antérieures Centrales Postérieures
Fermées [i] [ʉ]  
Mi-fermées [e]   [o]
Moyenne   [ə]  
Mi-ouvertes [ɛ]   [ɔ]
Ouverte   [a]  

Les diphtongues sont : /i͡e/, /i͡ɛ/, /i͡a/, /o͡ə/, /o͡ɔ/.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Code générique, correspondant aux langues austronésiennes.
  2. (fr) Alexandre François, « Langues des îles Banks et Torres » (consulté le 20 novembre 2010)
  3. François 2005, p. 3

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexandre François, « Unraveling the history of the vowels of seventeen northern Vanuatu languages », Oceanic Linguistics, University of Hawaiʻi Press, vol. 44, no 2,‎ , p. 443–504 (ISSN 0029-8115 et 1527-9421, lire en ligne)
  • (en) Alexandre François, « Pragmatic demotion and clause dependency: On two atypical subordinating strategies in Lo-Toga and Hiw (Torres, Vanuatu) », dans Isabelle Bril, Clause hierarchy and Clause linking: the Syntax and pragmatics interface, Amsterdam, New York, Benjamins,‎ , 499–548 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]