Unua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unua
Pays Vanuatu
Région Malekula
Nombre de locuteurs 520
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 onu
IETF onu

L’unua (ou onua) est une langue océanienne parlée au Vanuatu par environ 520 locuteurs[1] dans l’est de l’île Malekula. Il possède un dialecte dit Bush Unua, parlé par 50 locuteurs.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Consonnes[modifier | modifier le code]

L’unua a vingt consonnes[2]. Une de ses particularités est la présence d’une consonne bilabiale roulée, un son rare dans les langues du monde, mais que l’on retrouve dans d’autres langues de Malekula (par exemple en uripiv et en ninde)[3].

Bilabiales Alvéolaires Post-alvéolaire Vélaires
Occlusives sourdes p t k
Occlusives prénasalisées ᵐb ᵐbʷ ⁿd ᵑɡ
Affriquée t͡ʃ
Fricatives β βʷ s ɣ
Nasales m n ŋ
Battue ɾ
Roulées ᵐʙ r
Latérale l

Voyelles[modifier | modifier le code]

L’unua a cinq voyelles (/i/, /e/, /a/, /o/, /u/), avec en plus une voyelle antérieure arrondie pour certains locuteurs[2].

Grammaire[modifier | modifier le code]

Pronoms personnels[modifier | modifier le code]

L’unua, comme d’autres langues océaniennes, a des pronoms personnels pour trois nombres (singulier, duel, pluriel) sans distinction de genre et avec un « nous » exclusif et inclusif[4].

Personne Singulier Duel Pluriel
1re Inclusive rrarru rrate
Exclusive xani memru xande
2e xai xamru mende
3e xini raru rate

Il y également des préfixes de sujet remplaçant les pronoms personnels. Il y en a deux types : realis et irrealis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. d’après SIL International
  2. a et b Dimock 2005, p. 18
  3. Dimock 2005, p. 19
  4. Paviour-Smith 2005, p. 49

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Laura Dimock, « The bilabial trill in Unua », Wellington Working Papers in Linguistics, vol. 17,‎ , p. 17–33 (ISSN 1170-1978, lire en ligne)
  • (en) Martin Paviour-Smith, « Mood marking on Malakula », Wellington Working Papers in Linguistics, vol. 17,‎ , p. 43–58 (ISSN 1170-1978, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]