Volow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue image illustrant le Vanuatu
Cet article est une ébauche concernant une langue et le Vanuatu.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Volow
Pays Vanuatu
Région Motalava
Nombre de locuteurs éteint (2012)[1]
Classification par famille

Le volow (ou valuwa) est une langue océanienne autrefois parlée dans l’est de l’île de Motalava, située dans l’archipel des îles Banks au nord du Vanuatu[1].

Il s'agit aujourd'hui d'une langue éteinte, dont seul un locuteur passif se souvient aujourd'hui[2]. Son père Wanhan, décédé en 1986, en était le dernier locuteur actif. Le volow a cédé le terrain à la langue désormais dominante de l’île, le mwotlap. Du fait de la grande similarité entre les deux parlers, on peut éventuellement les considérer comme deux dialectes d’une même langue.

Voyelles[modifier | modifier le code]

Le volow possède une consonne rare : une occlusive sonore labiale-vélaire, prénasalisée et arrondie [ᵑᵐɡ͡bʷ][3]: ex. [n-lɛᵑᵐg​͡bʷɛβɪn] “femme”[4] (transcrit n-leq̄evēn en orthographe locale).

Par ailleurs, le volow a sept voyelles [5].

  Antérieures Centrales Postérieures
Fermées i u
Pré-fermées ɪ ʊ
Mi-ouvertes ɛ ɔ
Ouvertes a

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Alexandre François, « Langues des îles Banks et Torres » (consulté le 7 avril 2013)
  2. François (2012), p.88.
  3. François (2005a), p.117.
  4. François (2013), p.191.
  5. François (2005b), p.445.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexandre François, « A typological overview of Mwotlap, an Oceanic language of Vanuatu », Linguistic Typology, vol. 9, no 1,‎ 2005a, p. 115–146 (DOI 10.1515/lity.2005.9.1.115, lire en ligne)
  • (en) Alexandre François, « Unraveling the history of the vowels of seventeen northern Vanuatu languages », Oceanic Linguistics, University of Hawaiʻi Press, vol. 44, no 2,‎ 2005b, p. 443–504 (ISSN 0029-8115 et 1527-9421, lire en ligne)
  • (en) Alexandre François, « The dynamics of linguistic diversity : Egalitarian multilingualism and power imbalance among northern Vanuatu languages », International Journal of the Sociology of Language, vol. 214,‎ , p. 85–110 (ISSN 0165-2516 et 1613-3668, DOI 10.1515/ijsl-2012-0022, résumé, lire en ligne)
  • (en) Alexandre François, « Shadows of bygone lives: The histories of spiritual words in northern Vanuatu », dans Robert Mailhammer, Lexical and structural etymology : Beyond word histories, Berlin, DeGruyter Mouton, coll. « Studies in Language Change », (lire en ligne), p. 185-244.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]