Districts du Luxembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le Luxembourg
Cet article est une ébauche concernant le Luxembourg.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

District
Les districts du Luxembourg : 1 : Diekirch2 : Grevenmacher3 : Luxembourg
Les districts du Luxembourg :
Administration
Pays Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Type District
Division inférieure Canton
Nombre de subdivisions 3 (2015)
Administration Commissaire de district
Création 24 février 1843
Disparition 3 octobre 2015

Le district (en luxembourgeois : Distrikt, en allemand : Distrikt) était la plus grande subdivision territoriale du Luxembourg jusqu'au 3 octobre 2015, date à laquelle ils furent abolis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les trois districts actuels sont créés le 24 février 1843[1].

Du 30 mai 1857 au 4 mai 1867 existait un district de Mersch composé des cantons de Mersch et Redange[2],[3].

Les districts sont abolis le , à la suite d'un vote en , faisant des cantons les plus grandes entités territoriales du pays[4],[5]. Leurs compétences ont été transférées à l'État, afin de simplifier l'administration, et les bureaux de conciliation des loyers sont implantés dans toutes les communes, et non plus uniquement celles de plus de 6 000 habitants[6].

Administration[modifier | modifier le code]

Chaque district était administré par un commissaire de district[4], nommé par le grand-duc.

Les commissariats de district surveillaient d’une façon générale la gestion des administrations communales, syndicats de communes et établissements publics placés sous la surveillance des communes[4],[7]. La compétence des commissaires de district s’étendait à toutes les villes et communes de leur ressort, à l’exception de la ville de Luxembourg qui reste sous l’autorité directe du ministre de l’intérieur, sauf dans les cas prévus par des lois spéciales[7].

Les commissaires de District délivraient les permis de pêche et de chasse[7].

Il était attaché à chaque commissariat un secrétaire de district qui était nommé par le grand-duc sur proposition du commissaire de district[7].

Chaque district était divisé à son tour en trois à cinq cantons.

Liste[modifier | modifier le code]

Le Luxembourg était divisé en trois districts, eux-mêmes divisés en 12 cantons :

Code ISO[8] Nom Chef-lieu Population
(2015)
Superficie
(en km²)
Densité
(en hab./km²)
Cantons Communes[9]
LU-D Diekirch Diekirch 85 439 1 157 74 Clervaux, Diekirch, Redange, Vianden et Wiltz 36
LU-G Grevenmacher Grevenmacher 66 207 525 126 Echternach, Grevenmacher et Remich 24
LU-L Luxembourg Luxembourg 411 312 904 455 Capellen, Esch-sur-Alzette, Luxembourg et Mersch 46

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mémorial A no 17 », sur legilux.public.lu,‎ , p. 45.
  2. « Mémorial A no 16 », sur legilux.public.lu,‎ , p. 5.
  3. « Mémorial A no 17 », sur legilux.public.lu,‎ .
  4. a, b et c « Fin des commissariats de district », sur http://5minutes.rtl.lu,‎ (consulté le 12 février 2017).
  5. « Mémorial A no 174 », sur legilux.public.lu,‎ .
  6. « La nouvelle carte du Luxembourg dévoilée », sur http://www.lessentiel.lu,‎ (consulté le 12 février 2017).
  7. a, b, c et d « Commissariats de District », sur http://www.mi.public.lu (consulté le 12 février 2017).
  8. ISO 3166-2
  9. Au .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]