Lionel Mazari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mazari.

Lionel Mazari est un écrivain et acteur né le à Antony[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses récits et ses poèmes sont collectés dans: L'Impossible séjour publié par fragments en revues et en recueils. Son écriture, si elle s'aventure parfois du côté des fulgurances surréalistes et parfois crée ses propres contraintes formelles, se fonde essentiellement sur l'inspiration traversée par des exigences narratives. Ce qui fait la particularité de son œuvre dans la production contemporaine, c'est qu'elle propose un large spectre d'expressions et d'émotions portées par une grande diversité de formes: le ludique y côtoie la gravité, la fable y chemine avec la nouvelle ou l'aphorisme. Il adopte à l'égard du langage une attitude paradoxale, considérant d'une part que celui-ci est absolument incapable d'exprimer le réel et d'autre part que cette incapacité n'est en aucune manière problématique. En ce sens, il n'hésite pas à parler de l'ensemble de ses textes " l'impossible séjour" comme d'un "catalogue d'erreurs souvent heureuses". A l'occasion d'un entretien radiophonique, il a évalué ainsi sa démarche d'auteur : "s'éloigner de la pensée conceptuelle, sans pour autant se rapprocher de la pensée magique". Il a été à plusieurs reprises cité par la critique comme l'un des plus remarquables poètes contemporains.

Adaptateur, metteur en scène et acteur, il a porté à la scène des œuvres de Malcolm Lowry, Jean-Louis Giovannoni, Armand Olivennes, Thierry Metz, André Velter, Franz Kafka, Arto Paasilinna, Jean-Jacques Rousseau, Nuno Júdice, Dostoïevski, et du philosophe Clément Rosset... Il a joué dans des mises en scène de Frédéric Ortiz, Jamel Eddine Bencheikh, Philippe Méhaudel, Rémy Pédevilla, Jean-Louis Benoit, Bernard Fabrizzio, Laurent Jaoui, Martin Kimmel, André Ughetto.

Textes publiés par les revues et éditions : Noir et Blanc, Décharge, Polder, L'Anacoluthe, De l'autre côté du mur, Inédit-Nouveau, J.C.B., Clapas, Gros Textes, Alpes Vagabondes, Autre Sud, Le coin de table, Comme en poésie, Les Archers, Traction-Brabant, Signum, Nouveaux Délits, Phoenix...

Œuvres (publications extraites de "L'impossible séjour")[modifier | modifier le code]

  • Art-monies (sous le pseudonyme d'Antony Laurens).
  • Les fouetteurs de chats.
  • L’Extraordinateur.
  • Autopsy.
  • L'œuvre prylienne.
  • Dehors s'enlise dans nos plaies.
  • Le livre du dol.
  • La nuit fait feu.
  • Les nommeurs d'étoiles.
  • Les tentateurs.
  • Le poids du monde.
  • Épouvantails sur la friche.
  • Promenades interrompues.
  • Chansons de l'ombre.
  • Place du néant.
  • Cohobe, éditions Gros textes.
  • Clam, éditions Gros textes.
  • Chansons absentes.
  • Journal d'un ange suivi de J-C Cédille, éditions Gros textes.
  • Les dénoy-auteurs ou la jetable-poésie, éditions du Port d’attache.
  • La pierre sans bord.
  • D'après la mort.
  • Le coureur des bois.
  • Histoires pour personne et quelques autres.
  • Le chien d'un immortel suivi par le Chef de dieu, éditions du Port d’attache[2].
  • Politique de la solitude.

Adaptations et mises en scène[modifier | modifier le code]

  • 2001 Oaxaca, un amour en enfer de Malcolm Lowry
  • 2001 Flanqué à la porte du silence poèmes d'Armand Olivennes
  • 2002 Journal d'un veau de Jean-Louis Giovannoni
  • 2002 Du feu pour les ombres poèmes d'André Velter
  • 2003 L'homme qui penche de Thierry Metz
  • 2003 L'aveugle au visage de grêle de Jamel Eddine Bencheikh
  • 2004 Idylles et cerises de Jean-Jacques Rousseau
  • 2005 Le lièvre de Vatanen d'Arto Paasilinna
  • 2008 Les nuits blanches de Fedor Dostoïevski
  • 2012 L'homme qui rit de Victor Hugo (en collaboration avec Frédéric Ortiz)
  • 2013 Le merle blanc d'Alfred de Musset
  • 2015 "Le réel et son double" de Clément Rosset

Rôles au théâtre, à l’écran... dans[modifier | modifier le code]

  • 1999 Huis clos de Sartre
  • 1999 Tartuffe de Molière
  • 2000 Le diable au corps de Radiguet
  • 2001 Flanqué à la porte du silence Poèmes d'Armand Olivennes
  • 2001 Mais n’te promène donc pas toute nue de Feydeau
  • 2001 La chanson du mal-aimé de Guillaume Apollinaire
  • 2001 Le terrier de Kafka
  • 2002 Le fou d’Elsa de Louis Aragon
  • 2002 Un amour en enfer de Malcolm Lowry
  • 2002 Journal d’un veau de Giovannoni
  • 2002 Du feu pour les ombres Poèmes d'André Velter
  • 2002 Aurélia de Nerval
  • 2003 Zadig de Voltaire
  • 2003 L’homme qui penche de Thierry Metz
  • 2003 L’aveugle au visage de grêle de Jamel Eddine Bencheikh
  • 2004 Idylles et cerises de Jean-Jacques Rousseau
  • 2004 Le malade imaginaire de Molière
  • 2004 Candide de Voltaire
  • 2005 Le lièvre de Vatanen de Arto Paasilina
  • 2005 Le rouge et le noir de Stendhal
  • 2005 Escurial de Michel de Ghelderode (rôle du roi)
  • 2006 La triste histoire de Cerise Pinvert de Rémy Pédevilla
  • 2006 Don Juan d'après Tirso de la Molina, Molière et Mozart
  • 2007 Un cœur sous une soutane de Rimbaud
  • 2007 L’île au trésor de Stevenson
  • 2007 Premier avertissement de Strindberg
  • 2008 Les nuits blanches de Dostoïevski
  • 2009 Les précieuses ridicules de Molière
  • 2010 Camus de Laurent Jaoui
  • 2011 Cinq entretiens avec Pétrarque de André Ughetto
  • 2012 L’homme qui rit de Victor Hugo
  • 2012 Pauvres Vaudois du Luberon de André Ughetto
  • 2013 Liu Xiaobo, Poésie et Dissidence
  • 2013 Le merle blanc d'Alfred de Musset
  • 2014 Deux poètes pour quelques notes de guitare (avec Dominique Sorrente)
  • 2014 Dom Juan Variations
  • 2014 Parloir sauvage par Frédéric Ortiz (à partir d'atelier d'écriture en milieu carcéral)
  • 2015 Amour piano de Georges Feydeau
  • 2015 Blanc tonnerre de Jacques Launay
  • 2016 L'aide mémoire de Jean-Claude Carrière
  • 2017 Escurial de Michel de Ghelderode (rôle du bouffon)
  • 2017 Castine et Jonas, textes de Thierry Metz sur une musique de David Buatois
  • 2017 Simone Weil, adaptation André Ughetto
  • 2018 La Leçon de Ionesco

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]