Cootie Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cootie Williams
Description de l'image Cootie Williams (Gottlieb1).jpg.
Informations générales
Nom de naissance Charles Melvin Williams
Naissance
Mobile, Alabama Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 75 ans)
New York
Genre musical Jazz
Instruments trompette
Années actives 1928 - 1985
Labels RCA Victor

Charles Melvin (« Cootie ») Williams ( - ) est un trompettiste américain de Jazz et de Rhythm & Blues.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Mobile, en Alabama, il fait ses armes en tant que membre de l'orchestre de Duke Ellington avec lequel il joue entre 1929 et 1940. Durant cette période, il enregistre aussi sous son nom, seul ou avec d'autres personnalités de l'orchestre. En 1940, il rejoint l'orchestre de Benny Goodman puis forme son propre orchestre en 1941. Il y emploie notamment Eddie "Lockjaw" Davis, Bud Powell, Eddie Vinson et d'autres jeunes musiciens. Le 12 février 1945, dans un broadcast au Savoy Ballroom, Charlie Parker joue à ses côtés.

Il se tourne de plus en plus vers le Rhythm & Blues à la fin des années 1940. Durant les années 1950, il joue avec de petits groupes et tombe en partie dans l'oubli quoique, vers la fin de cette décennie, il enregistre plusieurs albums, notamment avec Rex Stewart, autre ex-trompettiste ellingtonien. Il réintègre l'orchestre de Duke Ellington en 1962 et y restera jusqu'en 1974, après le décès du Duke.

Musicalement, Cootie Williams est connu pour son style « jungle », lorsqu'il fait rugir sa trompette à la manière du trompettiste Bubber Miley ou du tromboniste Joe 'Tricky Sam' Nanton, grâce à deux sourdines, la plunger mute (simple débouche lavabo en caoutchouc), tenue de la main gauche pour obtenir l'effet wa wa, et une straight mute en aluminium fixée dans le pavillon. Il est même réputé avoir inspiré Wynton Marsalis pour l'utilisation que ce dernier en fait.

Titres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Cootie Williams[modifier | modifier le code]

  • Cootie Williams et son orchestre 1941-44 vol.1 the chronological Classics 827
  • Cootie Williams et son orchestre vol.2 1945-46 the chronological Classics 981

avec Duke Ellington[modifier | modifier le code]

  • Duke Ellington vol.5 au vol.27 the chronological Classics cf Duke Ellington

avec Benny Goodman[modifier | modifier le code]

  • Benny Goodman 1941 the chronological Classics 1202

Source[modifier | modifier le code]

  • Philippe Carles, André Clergeat, Dictionnaire du Jazz, Bouquins Robert Laffont 1988, p. 1089