Les Kennedy (mini-série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Kennedy
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la mini-série Les Kennedy.

Titre original The Kennedys
Genre Historique
Création Jon Cassar
Production Michael Prupas
Joel Surnow
Jonathan Koch
Steve Michaels
Jon Cassar
Jamie Paul Rock
Acteurs principaux Greg Kinnear
Barry Pepper
Katie Holmes
Tom Wilkinson
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine ReelzChannel (États-Unis)
History Television (Canada)
Nb. d'épisodes 8
Durée 42 minutes
Diff. originale
Site web http://www.kennedys-miniseries.com

Les Kennedy (The Kennedys) est une mini-série canadienne en huit épisodes de 42 minutes créée par Jon Cassar, et diffusée à partir du sur ReelzChannel[1] aux États-Unis et du sur History Television[2] au Canada.

Au Québec, la série a été diffusée à partir du à Super Écran, en Belgique, à partir du sur La Une (RTBF) et en France à partir du sur France 3 puis à partir du 26 juillet 2012 sur Arte.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Cette mini-série narre la destinée du charismatique John Fitzgerald Kennedy, de son élection à la présidence des États-Unis en 1960 à son assassinat à Dallas trois ans plus tard. Un meurtre qui aujourd'hui encore laisse libre cours aux théories les plus folles.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

La mini-série a été commandée en décembre 2009[3]. La distribution des rôles principaux a été annoncée le par le réalisateur Jon Cassar via son compte Twitter[4]. Les huit épisodes de la mini-série ont été filmés à Toronto entre juin et septembre 2010, et sont produits par la société canadienne Muse Entertainment Enterprises et la société de production de Joel Surnow.

The Kennedys est la première série originale réalisée pour History Channel aux États-Unis[5]. Le budget de départ était de 25 millions de dollars, mais il s'est élevé à 30 millions de dollars. La mini-série a été essentiellement écrite par Steve Kronish, qui a déjà travaillé avec Joel Surnow sur la série 24 heures chrono.

Le , la chaîne américaine History annonce qu'elle annule sa série-événement, indiquant que l'adaptation ne représente pas assez bien la réalité historique[6]. Michael Prupas, président de Muse Entertainment et producteur exécutif de la mini-série, publié une déclaration le au cours de laquelle il s'excuse pour les différentes inexactitudes historiques.

En janvier 2011, Jon Cassar déclare devant la Television Critics Association à Los Angeles, qu'il pense que la raison pour laquelle la mini-série ne peut pas être diffusée par la chaîne History Channel ou par d'autres chaînes américaines, est que des dirigeants politiques américains liés à la famille Kennedy ont utilisé leur influence politique pour éviter que cette série ne soit montrée aux Américains[7].

Le , Showtime refuse de diffuser la série[8]. Deux jours plus tard, DirecTV réfléchit à l'acquisition mais renonce à son tour le . D'autres chaînes câblées américaines auraient renoncé à l'achat de la mini-série comme FX Network et Starz. Le , ReelzChannel acquiert les droits de diffusion aux États-Unis et la diffusion est annoncée pour le .

Une projection spéciale de la mini-série est organisée par Shaw Media le à Toronto.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Tous les épisodes sont scénarisés par Stephen Kronish et réalisés par Jon Cassar.

Épisode 1 : La Revanche de Joe, partie 1[modifier | modifier le code]

Épisode 2 : La Revanche de Joe, partie 2[modifier | modifier le code]

Épisode 3 : Nous contre eux[modifier | modifier le code]

Épisode 4 : Qui est le responsable ?[modifier | modifier le code]

Épisode 5 : Condamnations à perpétuité[modifier | modifier le code]

Épisode 6 : À deux doigts de la catastrophe[modifier | modifier le code]

Épisode 7 : Lancer et Lace[modifier | modifier le code]

Épisode 8 : En amour avec la nuit[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, la diffusion de la première partie de la mini-série a attiré 1,9 millions de téléspectateurs[9], et au Canada, 889 000 téléspectateurs[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Kennedys World Premiere Movie Event on ReelzChannel », sur TheFutonCritic,‎
  2. (en) « The Kennedys Premieres on History Television April 10 », sur TV-Eh?,‎
  3. (en) Chris Good, « History Channel Greenlights Kennedys Mini-Series », sur The Atlantic,‎
  4. (en) Soyara Roberts, « Greg Kinnear and Katie Holmes to play JFK and Jackie O in History Channel mini-series », sur NY Daily News,‎
  5. (en) « History(Tm) Builds on Foundation of Success », sur TheFutonCritic,‎
  6. (en) Matthew Belloni, « History Channel Pulls The Kennedys; Says Controversial Miniseries 'Not a Fit’ », sur Hollywood Reporter,‎
  7. (en) Bill Brioux, « Kennedys director stunned by decision not to air series », sur The Star,‎
  8. (en) Sean O'Neal, « Not even Showtime wants to touch The Kennedys », sur AV Club,‎
  9. (en) « 1.9 Million Viewers Watched The Kennedys World Premiere on ReelzChannel », sur TheFutonCritic,‎
  10. (en) « History Television's The Kennedys Smashes the Competition », Shaw Media,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

les deux traitements sont toutefois diamétralement opposés puisque la série présente la théorie du tireur isolé dans le dépôt de livres, en dépit des conclusions antérieures du HSCA.

Liens externes[modifier | modifier le code]