Lemainville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lemainville
Lemainville
L’église.
Blason de Lemainville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Intercommunalité Communauté de communes du pays du Saintois
Maire
Mandat
Sébastien Daviller
2020-2026
Code postal 54740
Code commune 54309
Démographie
Population
municipale
374 hab. (2017 en augmentation de 5,35 % par rapport à 2012)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 16″ nord, 6° 12′ 00″ est
Altitude Min. 232 m
Max. 298 m
Superficie 4,75 km2
Élections
Départementales Canton de Meine au Saintois
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Lemainville
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Lemainville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lemainville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lemainville

Lemainville est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lemainville
Voinémont
Ceintrey Lemainville Benney
Gerbécourt-et-Haplemont Ormes-et-Ville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Mention en 1142 de l'alleu de Limeville.
  • Thierry de Lemainville, abbé de Belchamp, reconstruisit au XVIe siècle le monastère détruit par les Suédois.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 avril 2014 Gérard Gegout    
mars 2014 mai 2020 Jocelyne Gabriel[1]    
mai 2020 En cours Sébastien Daviller[1],[2]   Technicien

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2017, la commune comptait 374 habitants[Note 1], en augmentation de 5,35 % par rapport à 2012 (Meurthe-et-Moselle : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
285345338412402415408407406
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
389415409394380344325330329
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
319288241244243244202225236
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2017
226244252274318324343371374
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Lavoir en face de la mairie
  • Trois fontaines monumentales, de la fin du XIXe siècle, faites à Varigney, Haute-Saône.
  • Lavoir 2e moitié du XIXe siècle, à l'emplacement d'un guéoir, en face de la mairie
  • Lavoir « en bas du village », milieu XXe siècle, alimenté par le trop-plein de la fontaine, qui a remplacé une grande auge placée contre cette fontaine
  • Restes d'un moulin (Moulin de Fallouard) existant depuis le Moyen Âge, il a brûlé au XVIIIe siècle et fut rebâti. Au XIXe siècle moulin à tan, et a servi vers 1913 à faire de l'électricité
  • Emplacement du moulin de Jambon, datant lui aussi du Moyen Âge

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Georges (1840), qui a remplacé une église en mauvais état et qui était trop petite. De l'église précédente il reste une pietà qui se trouvait dans une chapelle Notre-Dame de pitié fondée le par Jehan Warin dit Jardoille et sa femme Isabelle (ce nom est devenu Gerdolle) et un tableau représentant saint Georges patron de la paroisse par Raymond Constant en 1629.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Anges relevée par Marie Anne Grillot en 1767 sous le vocable de ND des Anges (NB cette dame était religieuse et elle a utilisé ses biens pour faire rebâtir cette chapelle et une croix de dévotion se trouvant sur la route de Nancy).

Cette chapelle était connue auparavant comme la « Chapelle des Philippe » nom d'une famille de laboureurs aisés et ancêtres de la famille Grillot .

  • Deux croix de chemin et une croix d'accident (la mère et la sœur de M.A. Grillot furent foudroyées à cet emplacement).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]