Leiko Ikemura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leiko Ikemura
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (66 ans)
TsuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
イケムラレイコVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Distinctions
Prix ​​de la critique allemande ()
Iserlohner Kunstpreis (d) ()
Prix August Macke (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Leiko Ikemura (japonais : イケムラレイコ ), née le à Tsu dans la (préfecture de Mie) au Japon, est une artiste japonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Leiko Ikemura a émigré en Europe en 1972, après avoir terminé ses études de langues à l'université d'Osaka. Elle a passé sept ans en Espagne où elle a étudié l'art puis est partie pour la Suisse. Depuis 1985, elle vit et travaille à Cologne et enseigne depuis 1991 à l'université des arts de Berlin.

Le langage, ou mieux le dépassement des limites du langage joue un rôle fondamental dans le travail de Leiko Ikemura, que ce soit en peinture, sculpture, photographie ou dans les œuvres sur papier. Étroitement relié à la tradition asiatique, son processus artistique est une méditation permettant de faire émerger les images intérieures, de les laisser passer devant les yeux, de les faire disparaître, ou bien de les laisser prendre forme. Son monde imaginaire se meut dans l'espacement entre le connu et l'inconnu.

Leiko Ikemura donne beaucoup d'importance au point de départ anthropomorphe de la compréhension de toute matière corporelle. Des formes humaines, animales, végétales, minérales mais aussi architectoniques convergent, se fondent et se transforment au cours du processus de création artistique. La tendance de la figure humaine s'impose dans les dernières années aussi bien dans la sculpture que dans la peinture et le dessin.

Leiko Ikemura vit et travaille à Berlin et Cologne.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1983-1984 : Stadtzeichnerin in Nürnberg Résidence d'artiste invité par la ville de Nuremberg (D)
  • 1996 ekwc - european ceramic workcentre, Bois-le-Duc (NL)
  • 1998 ekwc - european ceramic workcentre, Bois-le-Duc, Résidence d'artiste (NL)
  • 2001 Kritikerpreis bildende Kunst", Verband der deutschen Kritiker e. V. (D)
  • 2002 Albers Foundation, Résidence d'artiste (États-Unis)

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Musée national d'art moderne, Centre Georges-Pompidou, Paris, France
  • Kunstmuseum Zürich (CH)
  • Kunstmuseum Basel (CH)
  • Kunstmuseum Bern, (CH)
  • Kunstmuseum Schaffhausen, (CH)
  • Kunstmuseum Chur, (CH)
  • Musée des Beaux Arts, Lausanne, (CH)
  • The Galleria Gottardo—the Banca del Gottardo’s foundation (CH)
  • LaMobilière Suisse Collection d’art de la Société d'assurances (CH)
  • Sammlung der Bank Leu, Zürich, Switzerland (CH)
  • Kunstmuseum Liechtenstein, Liechtenstein
  • Hessisches Landesmuseum Darmstadt, (D)
  • Kunsthalle Nürnberg, (D)
  • Erzbischöfliches Diözesanmuseum Köln, (D)
  • Kunstmuseum Düsseldorf, (D)
  • Kunstmuseum Kloster Unser Lieben Frauen Magdeburg, (D)
  • Pfalzgalerie Museum Kaiserslautern, (D)
  • Sammlung Murken, (D)
  • Sammlung der Deutschen Bank, Frankfurt, (D)
  • Sammlung Hoffmann, Berlin, (D)
  • Albertina Museum Wien, (A)
  • Kunstmuseum Linz, Lentos, Museum of modern Art Linz, (A)
  • Kunstmuseum Basel, (CH)
  • Musée d'art moderne de Tokyo, Japan (J)
  • The Museum of Modern Art, Shiga, Japan (J)
  • Toyota Municipal Museum of Art, Toyota, Japan (J)
  • Itabashi Art Museum, Japan (J)
  • The National Museum of Contemporary Art, Osaka, Japan (J)
  • Tochigi Prefectural Museum of Fine Arts, Japan (J)
  • Iwaki City Art Museum, Japan (J)
  • Hara Museum of Contemporary Art Tokyo, Japan (J)
  • Ulmer Museum, Ulm, (D)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • andalusia Auteurs: John Yau, Leiko Ikemura, Éditeur: Weidle Verlag, (ISBN 3-931135-96-9)
  • Leiko Ikemura Auteurs: Udo Kittelmann, Friedemann Malsch, Noemi Smolik, Éditeur: Galerie Karsten Greve, Paris, Cologne, Milano
  • Being Leiko Ikemura Texte von Gerard Goodrow und Friedeman Malsch, Alexander Pühringer Kunstfonds e.V. Bonn, Cantz Verlag, Ostfildern
  • Der stumme Schrei A: Kenzaburo Oe, Leiko Ikemura, Éditeur: Coron Verlag (CH)
  • Shadows Leiko Ikemura, Éditeur: Johan Jonker, Amsterdam et Gabriele Rivet, Cologne
  • Alpenindianer Leiko Ikemura, texte de Akira Tatehata, Éditeur: Satani Gallery, Tokyo
  • Ancestors Edition, Kunstverein St. Gallen, (CH)
  • Hundertundelf Haiku Auteurs, Matsuo Basho, 22 Dessins de Leiko Ikemura, Éditeur: Amman Verlag, Zurich
  • Wild cats and domestic cats 61 Dessins, Edition Stähli, Zurich
  • Leiko Ikemura: Gemälde, Zeichnungen 1980-1987, Museum für Gegenwartskunst Basel (ISBN 3-7204-0053-0)
  • Leiko Ikemura: Sculpture, painting, drawing Kunsthalle Recklinghausen (ISBN 3-929040-81-6)
  • beyond the horizon de, en, jap, Toyota Municipal Museum of Art; T. Kitagawa, Éditeur: Fölbach, Dietmar (ISBN 3-934795-50-1)

Liens externes[modifier | modifier le code]