Le Tourbillon (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tourbillon.

Le Tourbillon est une chanson française écrite par Serge Rezvani et rendue célèbre par le film Jules et Jim en 1962, dans lequel elle est chantée par Jeanne Moreau. Elle a été reprise par Pigalle en 1990, par Vanessa Paradis en 1995 et 2001, par Tal et Alizée en 2014

Histoire[modifier | modifier le code]

La chanson Le Tourbillon, aussi nommée Le Tourbillon de la vie, a été écrite par Serge Rezvani (sous le pseudonyme Bassiak) en 1957[1] pour Jeanne Moreau. Celle-ci avait en effet pour habitude à cette époque de se séparer de son compagnon du moment, Jean-Louis Richard, le meilleur ami de Serge Rezvani à l'époque. Cette chanson était à l'origine destinée à rester uniquement dans le cercle d'amis de son auteur Serge Rezvani. Cette chanson faisait partie du répertoire des chansons de Serge Rezvani qu'ils avaient pour habitude de chanter lorsqu'ils se retrouvaient avec Serge Rezvani, Jeanne Moreau, François Truffaut, Boris Vian, Francesca Solleville...

Quelques années plus tard, en 1961, au moment du tournage du film Jules et Jim, François Truffaut demande à Serge Rezvani s'il peut intégrer sa chanson Le Tourbillon, dans lequel elle s'intégrait très bien : « une femme qui hésite entre les hommes, et décide de les aimer tous »[2].

Le , Vanessa Paradis participe à la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes où, accompagnée par Jean-Félix Lalanne à la guitare, elle interprète Le Tourbillon en direct devant la présidente du jury, Jeanne Moreau, qui se lève et termine le titre avec elle. Ce qui devait être une petite surprise est finalement devenu le fait le plus marquant du 48e Festival et un duo mythique dans l'histoire de la chanson française.

En 2001 la version de Vanessa Paradis seule sort dans un album de compilation de reprises[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Icone : Le tourbillon de la vie de Serge Rezvani, Personne ne bouge, propos de François Porcile, le 2 novembre 2014.
  2. Dans le tourbillon de Jeanne, Libération, le 20 décembre 2002.
  3. Various artists, Ma Chanson D'Enfance (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]