Le Pont des Arts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont des Arts (homonymie).
Le Pont des Arts
Réalisation Eugène Green
Scénario Eugène Green
Acteurs principaux
Sociétés de production Mact Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 126 minutes
Sortie 2004

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Pont des Arts est un film français d'Eugène Green sorti en 2004.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire se passe à Paris, entre 1979 et 1980. Pascal est un étudiant en philosophie qui en a assez des études, tandis que Sarah est une soprano qui travaille dans un orchestre baroque, dirigé par un chef à la poigne de fer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Les spectateurs du spectacle de  : Mathieu Amalric, Bertrand Bonello, Serge Bozon, Thomas Bardinet, Emmanuel Bourdieu, Judith Cahen, Mario Caniglia, Yves Caumon, Martine de Clermont Tonnerre, Vincent Dieutre, Amalia Escriva, Emmanuel Finkiel, Jean-Charles Fitoussi, Diego Governatori, Luca Governatori, Pierre Léon, Axelle Ropert, Éva Truffaut, Marie Vermillard.

Musique du film[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné à Paris. On reconnaît plusieurs lieux connus :

La scène du théâtre de Nô a été tournée au théâtre des Mathurins[2].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Jean-Philippe Tessé dans Chronic'Art n'a pas apprécié l'aspect satirique du film[3].

Jacques Morice, dans Télérama, écrit : « Romantique, baroque, absolutiste, qu'importe le qualificatif, Le Pont des Arts fournit au spectateur autant d'énergie que tous les remontants du monde. »[4]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le réalisateur Florent Darmon a tourné un documentaire de 54 minutes sur le tournage du Pont des Arts intitulé Présence sorti en 2004[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine de Baecque, « «Une réponse à vingt ans d'humiliation» », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. Antoine de Baecque, « Eugène Green, le baroque sur le «Pont» », Libération,‎ (lire en ligne)
  3. Jean-Philippe Tessé, « Le Pont des arts », Chronic'art,‎ (lire en ligne)
  4. Critique de la sortie du film, Télérama du 10/11/2004, consulté le 25 novembre 2013.
  5. « Présence », sur Forum des images (consulté le 8 octobre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Philippe Tessé, « De bric et de baroque », Cahiers du Cinéma, no 595,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]