Claire Lefilliâtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Claire Lefilliâtre
Description de cette image, également commentée ci-après
Claire Lefilliâtre, dans le Festin romain, concert dans le palais du cardinal à Rome, Prague le 6 août 2013.

Naissance Drapeau de la France France
Activité principale Artiste lyrique
Soprano
Style
Collaborations Le Poème harmonique
Formation Conservatoire à rayonnement régional de Caen

Claire Lefilliâtre est une soprano française spécialisée dans le répertoire baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Claire Lefilliâtre est d'abord initiée à la musique par sa grand-mère, flûtiste et professeur de chant. Sa tante est en outre pianiste de profession[réf. souhaitée].

Apprentissage[modifier | modifier le code]

Elle débute ses études de chant à l'âge de seize ans au Conservatoire à rayonnement régional de Caen. Elle y obtient un prix de chant et d'histoire de la musique. Par la suite, elle entame des études de théâtre et de cinéma à l'Université de Caen-Normandie. En parallèle, elle poursuit un cursus à l'École Nationale de Musique d'Alençon, avec Alain Buet comme professeur. Elle y obtient le prix d'excellence en 1996. C'est à partir de cette rencontre que Claire Lefilliâtre s'initie au chant de la musique ancienne, en particulier de la musique baroque.

Carrière[modifier | modifier le code]

Claire Lefilliâtre est la principale interprète de l'ensemble Le Poème harmonique de Vincent Dumestre, qu'elle rejoint en 1999[1] et chante dans de nombreuses productions de l'ensemble. Entre 2004 et 2011, elle participe aux représentations de la comédie-ballet Le Bourgeois gentilhomme de Molière et Jean-Baptiste Lully, à l'Opéra royal du château de Versailles, au Théâtre de Caen et à l'international au Teatro Canal de Madrid, notamment[2]. Elle joue également Hermione dans la tragédie lyrique Cadmus et Hermione de Lully entre 2008 et 2010 à l'Opéra Comique notamment.

En 2008, elle est invitée à jouer Annio dans La Clémence de Titus de Mozart à l'Opéra de Rouen sous la direction de Jérémie Rhorer et mis en scène par Alain Garichot[2]. Elle chante également dans une production de L'Orfeo de Monteverdi de Claudio Monteverdi, sous la direction de Françoise Lasserre à la Cité de la Musique, qui sera reprise à Dehli en Inde en 2013.

Elle est également invitée par de nombreux ensembles étrangers, à Moscou, à l'auditorium du Théâtre du Bolchoï (récital de musique francaise avec l'ensemble Pratum Integrum), à Prague (récital Vivaldi Bononcini avec les orchestres Collegium Marianum et Arte Dei suonatori), à Sydney et Melbourne (spectacles avec l' Australian Brandenburg Orchestra - direction Paul Dyer, et la troupe Circa de Yaron Lifschitz), en Pologne (récital Vivaldi avec l'ensemble Arte Dei Suonatori, sous la directive de Martin Gester).

Elle collabore également avec l'ensemble bruxellois Oxalys, avec lequel elle donne des récitals autour des Chants d'Auvergne de Canteloube. Elle a enregistré avec eux les mélodies de Joseph Jongen et la Symphonie no 4 de Mahler[2].

En 2015, Claire Lefilliâtre donne en concert avec Le Poème Harmonique Airs de cour sous Louis XIII avec Marc Mauillon, enregistré en disque auparavant[3]. La même année, elle chante avec l'ensemble Pulcinella au Festival Baroque de Pontoise le Salve Regina de Claudio Monteverdi[4].

En 2016, elle participe, en tant que chanteuse et comédienne, à la création du spectacle d'Aurélien Bory (compagnie 111) ESPAECE, autour de l'essai de Georges Perec, Espèces d'espaces. Ce spectacle, créé pendant le festival, à l'opéra d'Avignon sera joué plus de 80 fois, en France et à l'étranger (Rome, Séville, Leeuwarden, Brooklyn Academy of Music, etc.).

En 2019, elle participe à l'enregistrement des Vêpres de Claudio Monteverdi avec l'ensemble La Tempête dirigé par Simon-Pierre Bestion[5].

Répertoire[modifier | modifier le code]

Style[modifier | modifier le code]

Spécialisée dans le répertoire baroque et musique ancienne, la chanteuse s'est initiée à la voix (avec Valérie Guillorit) et à la déclamation et gestuelle baroque (avec respectivement Eugène Green et Benjamin Lazar) pour les rôles des opéras italiens et français du XVIIe siècle[1].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Enregistrements réalisés avec Le Poème harmonique[modifier | modifier le code]

Autres enregistrements[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Claire Lefilliâtre », sur Agenda Culturel (consulté le )
  2. a b et c « Claire Lefilliâtre », sur Heures Musicales de l'Abbaye de Lessay (consulté le )
  3. Stéphane Reecht, « Le Poème Harmonique continue de faire merveille », sur Res Musica, (consulté le )
  4. Marie-Aude La Batide-Alanore, « Sublime Claire Lefilliâtre à Pontoise », sur ResMusica, (consulté le )
  5. Jean-Luc Clairet, « Les Vêpres de Monteverdi par La Tempête : l’éblouissement », sur ResMusica, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]