Axelle Ropert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Axelle Ropert
Naissance (47 ans)
Paris
Profession Critique de cinéma, scénariste et réalisatrice
Films notables La Famille Wolberg

Axelle Ropert est une journaliste, critique de cinéma, scénariste et réalisatrice française, née le [1].

Elle a été la scénariste des films de Serge Bozon. Elle a réalisé un moyen-métrage, un documentaire et trois longs métrages. La Famille Wolberg, son premier long, est présenté au Festival de Cannes 2009 dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs.

Elle fut la corédactrice en chef de la revue de cinéma La Lettre du cinéma, et participe également en tant que critique au magazine Les Inrockuptibles et dans l'émission de Canal+ Cinéma Le Cercle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Axelle Ropert a suivi des études de lettres en hypokhâgne au lycée Henri-IV à Paris. Passionnée par la littérature du XIXe siècle, elle a d'abord voulu être romancière et s'est orienté vers le cinéma lorsqu'elle a rencontré Serge Bozon. Après avoir échoué au concours d'entrée à la Femis, elle apprend le métier de scénariste par elle-même en travaillant avec Serge Bozon[2].

Elle passe à la réalisation avec Étoile violette (2004) où elle donne le rôle de Jean-Jacques Rousseau à l'acteur Lou Castel et le premier rôle à Serge Bozon[3].

Avec Odile Barski et Serge Bozon, elle écrit le scénario de Tip Top à partir du roman du même nom de l'écrivain britannique Bill James. Le tournage du film débute en mai 2012 avec Sandrine Kiberlain, Isabelle Huppert et François Damiens dans les rôles principaux[4].

En octobre 2012, elle commence le tournage de son second long métrage, Tirez la langue, mademoiselle, avec Louise Bourgoin, Cédric Kahn et Laurent Stocker. Le scénario raconte l'histoire de deux frères médecins passionnés par leur métier qui tombent amoureux de la mère de l'une de leurs patientes. Le film est produit par David Thion (Les Films Pelléas)[5]. Le film sort en France le 4 septembre 2013[6].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a deux enfants avec le réalisateur Serge Bozon[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisatrice[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • Axelle Ropert, « Un Idéal d'art classique », dans José Moure, Gaël Pasquier et Claude Schopp, L'Atelier des cinéastes : De la Nouvelle Vague à nos jours, Archimbaud Klincksieck, , p. 103-112

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Isabelle Regnier, « J'aimais écrire des histoires trop classiques », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  2. Ropert 2012, p. 103
  3. Ropert 2012, p. 110
  4. Fabien Lemercier, « Isabelle Huppert et Sandrine Kiberlain pour Tip Top », sur Cineuropa, (consulté le 16 octobre 2012)
  5. Fabien Lemercier, « Tirez la langue, mademoiselle : opus n°2 pour Axelle Ropert », sur Cineuropa, (consulté le 16 octobre 2012)
  6. Aureliano Tonet, « Axelle Ropert, l'eau sous la pierre », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Julia Dion, « Une Journée avec Axelle Ropert », Elle, no 3532,‎ , p. 150 (lire en ligne)
  8. « « Étoile violette » d'Axelle Ropert », sur www.brefcinema.com,

Liens externes[modifier | modifier le code]