Catherine Leprince

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Catherine Leprince
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Catherine Irène LeprinceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Catherine Leprince, née à Paris le , est une actrice française de cinéma et de télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se révéla dans le film Vive les femmes ! de Claude Confortès, avec Roland Giraud et Maurice Risch. Après le cinéma c'est surtout la télévision qui lui donne des rôles dans des séries comme Les Monos, Le JAP et de nombreux téléfilms ou épisodes. Elle a aussi joué dans une série télévisée, réalisée par Marc Simenon, en 1980, avec Frédéric de Pasquale, Kick, Raoul, la moto, les jeunes et les autres où elle interprétait le rôle de Christine.

Mariée à Patrick Segal quelques années, elle en a divorcé en 1993.

En 1999, elle mit fin à sa carrière d'actrice. Catherine Leprince vit en 2012 dans un petit village du Lot-et-Garonne, près de Monflanquin, aux portes du Périgord noir, au milieu de ses chiens et ses chevaux[1]. Elle devient romancière, publiant notamment deux romans, Je porte plainte en 2008 [2] (aux éditions de la Cerisaie, collection Singulière) et Nue dans les orties en 2009 (au Éditions du Bord du Lot)[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Épisode 1 : Johnny Speed
  • Épisode 2 : Le Moto club
  • Épisode 3 : Le Hold'Up
  • Épisode 4 : L'Enduro
  • Épisode 5 : Le Champion
  • Épisode 6 : Martine

Publications[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Je porte plainte
  • 2009 : Nue dans les orties
  • 2012 : Emparez-vous d'ailes
  • 2017 : Cisaille et autres petites coupures

Distinctions[modifier | modifier le code]

Les 25 et , Catherine Leprince a présidé le 19e Festival International du Film de Création Super 8 de Metz organisé par Claude Kunowitz avec le concours de la mairie de Metz[4].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monflanquin. Catherine Leprince, la secrète. La Dépêche, 14 janvier 2012. Lire en ligne
  2. Franck PIOVESAN, « LA MAUVAISE RÉPUTATION galerie & librairie - Catherine LEPRINCEJe porte plainte », sur lamauvaisereputation.free.fr (consulté le )
  3. On « s'empare » volontiers de Catherine Leprince. Le Petit bleu d'Agen, 8 mai 2012. Lire en ligne
  4. https://archive.wikiwix.com/cache/index2.php?url=http%3A%2F%2Fwww.mairie-metz.fr%2FMETZ%2FCINEMA%2FCIN_Festiv95.html

Liens externes[modifier | modifier le code]